Magazine Science & vie

Des fouilles archéologiques dans une station de métro australienne mettent au jour près de 1 000 dents humaines

Publié le 07 septembre 2018 par Jann @archeologie31
Le dentiste australien J.J. Forster, qui pratiquait à Melbourne entre 1898 et les années 1930, attirait des patients avec sa promesse d'élimination des dents «vraiment sans douleur». Mais les quelque 1 000 molaires en décomposition mises au jour lors de la construction d'une ligne de métro près de la rue Swanston, qui fut l'ancienne maison du praticien Forster, nous racontent une histoire différente.
Des fouilles archéologiques dans une station de métro australienne mettent au jour près de 1 000 dents humaines Des archéologues ont trouvé les dents en décomposition lors de la construction d'une nouvelle ligne de métro à Melbourne, en Australie (Metro Tunnel Project)

Ils ont probablement extrait les dents plutôt que d'essayer de les soigner.


Des échantillons trouvés sur les sites de deux nouvelles stations de métro, Town Hall et State Library, révèlent des signes clairs de dégradation de la cavité et d'exposition des racines, ce qui suggère que les patients arrivaient au cabinet dentaire dans l'espoir de soulager leur douleur chronique.
Malheureusement pour ces malades, les remèdes se révélaient souvent aussi douloureux que les maux initiaux, rapporte Mark Evans, endodontiste à l'université de Melbourne.
Bien que ceux qui cherchaient un traitement du canal dentaire ou l'enlèvement d'une dent aient reçu des anesthésiques contenant de la cocaïne, de la novocaïne ou de l'oxyde nitreux (également connu sous le nom de gaz hilarant), ces médicaments étaient beaucoup moins efficaces que les médicaments modernes.
Alors que les dentistes tournaient autour de la bouche des patients avec des leviers et des pinces,
les deux parties espéraient avec ferveur que l'anesthésie n’était pas sur le point de disparaître.
Ceux qui venaient au cabinet pour une simple obturation finissaient dans un état encore pire, car les dentistes échouaient souvent à fournir une anesthésie pour ces procédures simples.
"Cela devait être horrible" dit Evans, précisant que les dentistes utilisaient une fraise vibrante à pédale pour percer la dent malade. En plus d'extraire les dents avec brutalité, Forster et ses collègues ont négligé le sort de ces dents retirées qui ont été retrouvées éparpillées dans la propriété du dentiste et empilées dans un tuyau de plomberie en fer.
"Nous pensons qu'il n'était pas très bon pour se débarrasser des dents de manière hygiénique," rapporte la directrice des fouilles Megan Goulding, "il les a probablement vidés dans les toilettes ou le bassin du cabinet."
D'après un communiqué de presse, les fouilles qui ont mis au jour la collection de molaires de Forster font partie d'un projet de construction de métro. Cinq nouvelles stations de métro devraient ouvrir en 2025, mais entre-temps, les archéologues mènent deux fouilles de six mois dans le quartier central des affaires de Melbourne, qui a connu une croissance rapide depuis sa fondation en 1837.
Le cabinet du praticien Forster, situé au 11 rue Swanston, se tenait aux côtés de bâtiments historiques tels qu'une école pour filles, un hôtel et une quincaillerie.

L'ensemble des artéfacts déniché par les fouilles révèle un portrait intime de la vie domestique du XIXe siècle.


Des objets liée au jeu, comprenant 20 dés en os de bétail et d'ivoire, ont été trouvés sur le site de l'ancien hôtel. Les découvertes comprennent aussi une paire de boucles d'oreilles inspirées des vêtements de deuil de la reine Victoria.
Des fouilles archéologiques dans une station de métro australienne mettent au jour près de 1 000 dents humaines Figurine en pierre d'un lion chinois, découvert sur le site archéologique de la Bibliothèque d'Etat. Il daterait de la fin des années 1860-1890. La figurine faisait probablement partie d'une théière de Chine lors du pic de la ruée vers l'or. (Metro Tunnel Project)
De nouvelles découvertes sont régulièrement postées sur le site du Metro Tunnel Project, permettant aux locaux et aux personnes intéressées de s'immerger dans l’histoire de la ville.
Une figurine de lion en pierre, censé s'être assis sur le couvercle d'une théière rapportée de Chine au plus fort de la ruée vers l'or, témoigne des liens internationaux de Melbourne, tandis qu'une bouteille de soda au gingembre James Dickson and Co. représente des entreprises lancées plus près de chez eux.
Des fouilles archéologiques dans une station de métro australienne mettent au jour près de 1 000 dents humaines Au moins vingt dés faits d'os de bétail et d'ivoire ont été récupérés sur le site archéologique de la rue Swanston.  Ils dés proviennent de bars qui ont occupé le site pendant la seconde moitié du 19ème siècle. (Metro Tunnel Project)
Les habitants qui passent par les sites archéologiques sont libres d’observer les chercheurs en action grâce à des fenêtres de visualisation spéciales.
En septembre, une sélection d'objets provenant des fouilles sera exposée au centre d'accueil local. «C’est très évocateur», explique Goulding,"Tous les aspects de notre passé européen sont ici sur le site et vous pouvez toujours le voir."
Source:

Liens:

Derniers articles sur l'Australie:

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine