Magazine France

Fin de l’impunité des commentaires haineux chez #FDesouche

Publié le 07 septembre 2018 par Gédécé @lesechogaucho

Espérons fortement que le procès qui s’est déroulé  mercredi dernier à la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris, fera réfléchir les blattes de souche qui se cachent sous le tapis du navire amiral de la fachosphère, tellement ivres de la toute puissance de leur impunité, bien planqués qu’ils sont derrière leur écran… Sauf que, bonne nouvelle : Fin du game….  pour au moins 5 d’entre eux, 4 hommes et une femme, qui s’étaient un peu trop lâchés dans les coms sous un article de F. de Souche. Ils  étaient poursuivis pour injure publique à l’encontre d’Alice Barbe, la fondatrice du réseau d’entraide à destination des migrants Singa.

Bref rappel des faits : en décembre 2016, la page Fdesouche relaye une tribune de la responsable associative, publiée initialement dans Libération, selon laquelle, en substance, les migrants étaient une richesse pour la France. Plusieurs centaines de commentaires sont postés, peu amènes, pour ne pas dire franchement grossiers et injurieux. Rien que de très habituel sur les réseaux sociaux… mais les faits étant répréhensibles pénalement, Alice Barbe choisit de porter l’affaire en justice. «Elle aime bien les grosses bites, salope», «Elle a l’air d’une gourmande, elle aime le Kleenex», «Elle doit aimer les bonnes grosses b…», «Elle veut juste se faire péter l’oignon la salope», «Ah, encore une chatte blanche de défoncée»…. Derrière leur ordinateur, les commentateurs sont en verve. A l’audience, près de deux ans plus tard, ils font moins les malins : ils sont même absents. (source)

Si seulement après ce genre d’épisodes,  qui je l’espère se répéteront (j’en connais d’autres qui ont du souci à se faire…) , il pouvait arriver la même chose à Sautarel qu’à son homologue américain en dégueulasseries d’extrême-droite, j’ai nommé Alex Jones…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte