Magazine Autres sports

Ramassis de notes - Match #2 : toujours la dernière minute

Publié le 09 septembre 2018 par Allezlesbleus

Ramassis de notes - Match #2 : toujours la dernière minute

No more arigato Mister Roboto

Premier affrontement de la saison 2018 entre les Carabins et le Rouge et Or. Voici notre ramassis de notes suite à la rencontre qui s'est terminée par la victoire du Rouge et Or au compte de 12-7:
- On craignait la performance de nos jeunes quarts et les statistiques nous ont donné raison. 102 v. de gains et 2 interceptions (qui ultimement nous coûtèrent le match). Une chance que #22 Mr Roboto a pris les choses en main au 4e quart pour nous donner un match. On va devoir choisir un des deux prospects et le développer jusqu'à la fin de la saison. On se doit de préparer l'un des deux pour les éliminatoires et... vivre avec.
L'absence des receveurs #11 G. Paquette, #88 LMNOP, #20 K. Kaya et #81 A. Mailhot, ne laissait que #3 R. Cibasu comme partant "original". Ça ne facilite pas le travail d'un jeune Q-A.
- On prévoyait que les troupiers du général Constantin étaient pour jouer "fessiers" et se fier sur leur défensive, et effectivement c'est ce qu'ils ont fait. Le mandat de H. Richard était de ne pas commettre de revirements, et celui du coach de ne prendre aucune décisions risquée. On a refusé à 2 reprises d'y aller pour un 3e et une verge...
- On retient que les Carabins n'ont été coupable que de 13 pénalités pour 87 verges de pertes. Une seule pénalité stupide, celle de rudesse hors jeu de #45 J-P Lévesque (qui a tout de même disputé un excellent match). La discipline 2018 des Carabins est du jamais vu (jusqu'à maintenant) !
- Les entraîneurs répètent constamment que ce sont les petites choses qui font la différence dans un tel match, celle qui aurait pu faire la différence dans le camp des Bleus et d'avoir un joueur qui aurait suivi le ballon lors du snap qui passa 3 pieds par-dessus la tête du botteur des Rouges. Ça aurait pu faire un différentiel d'une cinquantaine de verges (et lui assurer la ceinture des revirements).
-Les zarbitres: On se doit d'en parler, on a l'impression que ça allait un peu vite pour eux. Beaucoup de pénalités non appelées, beaucoup d'appelées discutables. Bien entendu, les joueurs sont à la limite de l'acceptable et les arbitres manquent certaines évidences et tentent de compenser en lançant leur mouchoir sur le jeu suivant, particulièrement sur les bruits de la foule.
- À l'issu du match, tous les joueurs étaient derrière "Valley", #62 Arnaud Gascon-Dumouchel, un vétéran apprécié de tous. Il semble que sa blessure ne soit pas aussi critique que ce que les caméras ont montrées, mais on ne le reverra pas au football universitaire. Après le match, la thérapeute des Carabins disait qu'elle n'avait jamais entendu un tel cri d'effroi qu'en replaçant la cheville du géant campivalencien.
- Au fil des ans, on a vu d'excellentes défensives des Bleus, mais celle de 2018 est peut-être une des plus "complète" a évoluer devant nous. Il y a toujours eu de bons athlètes, mais un tel groupe de 12 défenseurs, avec une telle profondeur (on pense entres autres à la recrue #34 H. Hurtubise, qui remplace #31 E. Manzoko, qui lui remplace #31 B. Lagacé) le tout avec une exécution si serrée. H. Richard doit être d'accord avec nous...
C-A Sinotte disait pendant le match que notre "légère" ligne défensive ne pourrait tenir le pounding de la grosse oline des Rouges pendant 60 minutes. Non seulement elle a tenue, mais elle a limitée les gains au sol du duo H. Richard et C. Amoah à 3.8 verges par portée.
- Différentiel de 5 points #thegameison

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines