Magazine Culture

Critiques Séries : Castle Rock. Saison 1. Episode 9.

Publié le 11 septembre 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Castle Rock // Saison 1. Episode 9. Henry Deaver.


Dans ce nouvel épisode de Castle Rock, l’univers de Stephen King est tout retourné. Alors que cet épisode est l’avant dernier de la saison, il fallait bien que la série donne de la place à Henry Deaver, l’un de ses personnages emblématiques. C’est ce que la série fait non sans efficacité même si par moment, je trouve que Castle Rock ne creuse pas suffisamment les sujets qu’elle exploite et je trouve ça légèrement dommage. Cet épisode nous révèle finalement des choses qui sont en train de changer totalement la perception que l’on pouvait avoir de la saison. Depuis le début de la saison, Sam Shaw et Dustin Thomason ont été mystérieux au sujet de l’identité de The Kid. Pour Ruth, c’est la réincarnation de son mari décédé, pour Warden Lacey c’est le Diable. Les deux explications sont difficiles à avaler, mais c’est l’univers de King après tout dont tout est forcément possible. L’épisode précédent nous a offert une explication légèrement différente : il y a une autre version de Castle Rock qui a une autre version de The Kid, ou « Henry Deaver » comme on peut le découvrir rapidement. Si la révélation d’un univers parallèle est un truc que l’on ne comprend pas forcément tout de suite, l’épisode nous donne suffisamment d’informations sur la nature de ce schéma et surtout ce qui arrive à ceux qui voyage entre les deux mondes.

Déjà, les deux versions de Henry ne sont pas le Diable incarné. Et de toutes les choses terribles qui sont arrivées à Castle Rock, elles sont le résultat de la nature humaine. Comme ce que King adore faire dans la plupart de ses oeuvres où la nature humaine est finalement responsable de tout ce qui lui arrive. J’aime beaucoup les révélations de cet épisode qui laisse planer le doute quant à la suite de la saison et donc sa fin, mais aussi sur la saison 2. Castle Rock est probablement un endroit spécial, mais ce n’est pas non plus pour autant une cible directe d’un ancien mal. Le jeune Henry, qui a disparu de notre univers principal étant enfant arrive donc dans cette nouvelle réalité, et semble savoir réellement ce qui se passe et qu’il a besoin de retourner à Castle Lake afin de rentrer chez lui. Du coup, pourquoi le Henry en version plus âgée ne semble pas se souvenir de tout ça ? C’est une grande question. Cet épisode est par ailleurs beaucoup plus fun à suivre que la plupart des épisodes précédents car Castle Rock semble enfin nous faire comprendre ce qu’elle voulait réellement faire et ce pourquoi elle a été créée. C’est un signe encourageant qui nous permet aussi de faire évoluer la sympathique dynamique de la série de façon intelligente.

Note : 8.5/10. En bref, la série révèle enfin certains de ses secrets.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte