Magazine Santé

Et si on prenait la bicyclette ?

Publié le 14 septembre 2018 par Santelog @santelog



Plus de 10.000 décès pourraient être évités en Europe, en développant les réseaux cyclables dans les villes européennes.

Entre la voiture, la moto, les transports publics, le vélo, le vélo électrique et la marche, quel est le mode de déplacement le plus sain ? Sans surprise, le vélo ou le cyclisme arrive en tête des modes de transport urbain en termes d’avantages pour la santé. Le résultat de cette large étude européenne de l’Institut de Barcelone pour la santé mondiale (ISGlobal) n’étonnera personne et pourtant, le pourcentage de personnes qui font du vélo reste faible dans toutes les villes européennes, sauf dans des pays comme les Pays-Bas et le Danemark. Un appel donc à l'utilisation du vélo. C’est à lire dans la revue Environment International.

 

On sait bien que le choix du mode de transport influence la santé. Cette étude confirme les bénéfices de la pratique du vélo pour la santé, et plus largement, pour la santé mentale et la réduction du sentiment de solitude ! Menée dans le cadre d’un programme, PASTA, financé par l'UE, l’étude a été menée dans 7 grandes villes européennes : Anvers, Barcelone, Londres, Örebro, Rome, Vienne et Zurich.

Il s’agit d’une étude par questionnaire, rempli par plus de 8.800 répondants, dont 3.500 ont également répondu à une enquête finale sur les transports et la santé, portant notamment sur leurs modes de transport, leur fréquence d'utilisation et leur état de santé général. La santé mentale était abordée sous 4 grands axes, la santé mentale (anxiété, dépression, perte de contrôle émotionnel et bien-être psychologique), la vitalité (niveau d'énergie et fatigue) et le stress perçu et les relations sociales (solitude et contacts avec les amis et / ou la famille). Les modes de transport évalués dans l’étude étaient l’automobile, la moto, les transports publics, le vélo, le vélo électrique et la marche. L’analyse confirme que :

  • le cyclisme ou la pratique du vélo est associé aux meilleurs résultats de santé, soit à
    • un meilleur état de santé général,
    • une meilleure santé mentale,
    • une plus grande vitalité,
    • un moins grand stress perçu,
    • un sentiment de solitude moindre.
  • Le deuxième mode de transport le plus bénéfique, la marche, est également associé à une bonne santé générale, à une plus grande vitalité et à davantage de contact avec les amis et / ou la famille.
  • Les modes de transport autres que le vélo et la marche ne sont pas concluants en matière de santé : la conduite automobile et l'utilisation des transports publics sont associées à une mauvaise perception de l'état de santé général.
  • Enfin, ces résultats valent quelle que soit la ville étudiée.

Vélo et marche, c’est aussi un meilleur bien-être mental et social : si de précédentes études avaient déjà associé la pratique du vélo et la marche surtout à de meilleurs résultats de santé, cette étude est la première à associer ces pratiques de « transport urbain » à une meilleure santé psychologique et à un meilleur bien-être social.

Le transport n’est pas seulement une question de mobilité, mais aussi de santé publique et de bien-être. Ces données rappellent donc l’importance d’une approche intégrée de l'urbanisme et d’une politique favorisant le transport actif, comme la mise en œuvre de pistes cyclables par exemple.

Les cyclistes ont un indice de masse corporelle inférieur à celui des non-cyclistes et plus de 10.000 décès pourraient être évités en Europe, en développant les réseaux cyclables dans les villes européennes.

Source: Environment International August 2018 doi.org/10.1016/j.envint.2018.08.002 The effects of transport mode use on self-perceived health, mental health, and social contact measures: a cross-sectional and longitudinal study

Équipe de rédaction Santélog Sep 14, 2018Rédaction Santé log




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine