Magazine Échecs

La réponse au quiz sur les échecs : Emanuel Lasker

Publié le 15 septembre 2018 par Chess & Strategy @Chess_Strategy

Mathématicien allemand et champion du monde d'échecs, Emanuel Lasker a conservé ce titre pendant 27 ans ce qui constitue le record

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Ce champion du monde d'échecs (1868-1941) était également un très fort joueur de bridge. Il dispute ici un tournoi au Grosvenor House de Londres le 18 février 1932 - Photo © Archives des Pays-Bas.

Né en 1868 à Berlinchen, à l'âge de 11 ans, Emanuel Lasker s'installe à Berlin pour étudier les mathématiques avec son frère aîné Bertold (huit ans plus vieux). Son frère lui apprend à jouer aux échecs.

Après quelques succès aux échecs en Allemagne en 1889, il part en Angleterre en 1890 et y remporte de nombreux matches, notamment contre Bird, Mieses et Blackburne. En 1894, Lasker lance un défi au maître Siegbert Tarrasch qui venait de remporter plusieurs très forts tournois, mais Tarrasch refuse de l'affronter en match, qualifiant ses succès de « victoires à la douzaine ».

Champion du monde du jeu d'échecs (1894 à 1921)

Qu'importe pour lui, Emanuel Lasker part en Amérique où réside Wilhelm Steinitz pour l'affronter. Il met fin au règne du premier champion du monde sur le score de 12 à 7 (+10 -5 =4).

Son approche psychologique des échecs

Doté d'un style éclectique, il savait s'adapter au style de jeu de son partenaire pour le battre, même s'il fallait prendre le risque de perdre la partie. Comme José Raúl Capablanca, qui l'a dépossédé du titre de Champion du monde, il était un très fort joueur de finales. Cela l'a amené à tenir grand compte de la structure de pions dans l'ouverture. « Je ne joue pas avec des pions blancs et noirs, privés de vie. Je joue avec des êtres humains, de chair et de sang ». Il était l'initiateur de l'école psychologique ou berlinoise, soit « une nouvelle forme de l'école classique ».

Travaux mathématiques (1895 à 1905)

Joueur professionnel d'échecs, il était docteur en mathématiques et fit des études en philosophie. En 1895, il avait publié deux articles de mathématiques en algèbre commutative où il étudiait la décomposition primaire des idéaux d'un anneau. Sur les conseils de David Hilbert, il reprit ses travaux et soutint sa thèse le 31 janvier 1900 à Erlangen. En 1905, il publia un article important qui fut développé par Emmy Noether (source Wikipedia).

LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Nicole Euzenat, première lectrice à avoir répondu brillamment mercredi à 8h00 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Guy Théaud à 8h03, soit à 3 petites minutes de l'Or stratégique.

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

Enfin, la Palme de Bronze revient à Jean Marie Barré à 9h37, soit à une heure et 34 minutes de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

Bravo à Nicole, Guy et Jean Marie. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

Retrouver toutes nos questions people du mercredi


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chess & Strategy 4330240 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines