Magazine Politique

Carte postale de Nevers

Publié le 16 septembre 2018 par Falconhill
Dernier dimanche soir de l'été, je repasse encore et toujours dans ma tête mes souvenirs de vacances. Déjà deux semaines de travail. Les poux sont arrivés (cf dernier billet), les impôts locaux pas encore, et la fatigue est déjà là.
Mais il me reste les photos et les souvenirs. Notamment de ce dimanche soir il y a un mois à Nevers. Nous étions à Villandry le matin, et nous avons traversé le Berry pour rejoindre la capitale nivernaise.
Carte postale de Nevers
Nevers un dimanche soir d'Août, c'est une idée pas banale pour les vacances. Mais pourquoi pas ? Je ne connaissais pas la ville, mais j'avais en tête cette image prise depuis une Loire que l'on devine en bas de ce pont.
Ce dimanche 12 Aout, il faisait une fournaise. Je me souviens de coup de soleil le soir, nous avions beaucoup marché le matin à Loches, et l'aprés-midi à Nevers nous n'avons pas été avares ni de pas ni d'effort.
Je me souviens que j'échangeais des MMS avec une amie qui arrivait dans une fraîche Bretagne. C'était bizarre...
Carte postale de Nevers
Si je devais parler de la ville, je la qualifierais de jolie. Nevers est une jolie petite ville. Il me semble me rappeler que Wikipédia m'avait appris qu'elle était la troisième ville, en terme de population, de la Bourgogne. Mais les gens, en Aout, ils n'habitent pas Nevers, qui semblait vide.
Carte postale de Nevers
Ce dimanche soir, nous cherchions un restaurant... Il y a une grande place avec quelques brasseries ouvertes. Mais finalement c'était un des rares coins de vie de Nevers. Je me souviens des articles sur les désertifications des centres-villes. Nevers pourrait être une de ces villes témoins.
Nous avons trouvé, un peu à l'écart, un pub délicieux. Je voulais boire un Sancerre, et finalement j'aurais tombé des bières avec un fish & chips. Pas très nivernais ni berrichon, mais cette bière, elle m'aura fait du bien. A mon corps, à mon coeur aussi, qui en ce chaud dimanche d'Aout ne savait plus trop où il habitait.
Carte postale de Nevers
A part ça Nîmes est en train de gagner à Bordeaux. Je suis le match en écrivant le billet. Et en parlant de bière, il va falloir que je m'occupe de les servir. Je crois que Falconette n'a pas envie que l'apéritif du dimanche soir commence tard.
Carte postale de Nevers
Sinon je parlerais à un prochain billet de mon équipe au jeu "mon petit gazon". Equipe très Marseille - Nîmes - Saint Etienne. Il est bien ce jeu entre collègues de boulot. Pourquoi je vous en parle ? Car j'ai dans mon équipe Thauvin, Mitrogluglu, Ocampos, et beaucoup de nîmois. Une victoire de Nîmes, en plus de me rapporter des sous (je les ai parié ce matin) m'apportera des points. Et c'est bien.
A part ça encore je vais encore bloguer un peu esprit "vacances". Car je n'ai pas envie de bloguer différent en ce moment. J'aurais pu écrire si les propos indignes du gouvernement, de Castaner et de en Marche d'une manière générale, mais à quoi bon ? Menacer le sénat comme le fait le ministre chef de en Marche, et commenter la justice comme le fait cette garde des Sceaux dont le maintien en poste est surprenant, montre combien ce nouveau monde fait mal à la politique.
Leur arrogance et celle de leur petit chef de bande Macron fait que je continue de me dire que ça ne durera pas 4 ans encore, pas possible. Ou alors ça finira mal, très mal.
Mais Nevers c'est quand même joli.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines