Magazine Conso

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

Par Lerunnergeek @lerunnergeek
Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

Utilisateur Garmin (test de la forerunner 235) depuis quelques années, j’ai eu l’occasion de tester la gamme de montres de sport de Suunto, la version Spartan Trainer Wrist HR lors de la préparation de mon premier Ultra Trail avec un minimum de 17 heures de courses dans l’ouest Lyonnais. J’ai porté cette montre aussi bien lors de mes entraînements que lors de ma course. La perspective également de rajouter des sessions en piscines est un gros plus. Avec un tarif beaucoup plus abordable que la moyenne, elle a tout pour me faire réfléchir à un possible changement de marque privilégiée.

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

Suunto est plutôt présent sur les réseaux sociaux, cela m’a également motivé pour réaliser le test et vous proposer mon point de vue sur cette marque Finlandaise. Ce choix de test me pousse à m’intéresser au triathlon, un de mes objectifs dans les prochaines années.

Prise en main :

La montre est relativement légère, elle me semble néanmoins résistante à l’épreuve du temps. Le bracelet en silicone est agréable au toucher. La version black que j’ai pû avoir lors du test passe très bien au quotidien. La partie renforcée au niveau du boîtier renforce grandement cette sensation de qualité.

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR
 
Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

Paramétrage :

De ce côté, rien à noter. la montre est reconnue dès la première tentative par mon Iphone. On indique les informations classiques (nom, âge, poids, taille). Petit bémol, le temps de synchronisation est un peu long par rapport à la concurrence.

Nous retrouvons également les boutons classiques à défaut d’un écran tactile non présent ici. Les menus sont clairs et accessibles rapidement. Un néophyte ne sera pas perdu et profitera de la montre rapidement.

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

En utilisation :

Je vous rappelle que la montre est vendue pour être utilisée par plusieurs profils de sportifs (Running, vélo, natation…)

    Running:

Mes sorties se font principalement en ville et là rien à dire. Le GPS est ultra rapide pour détecter un satellite, même par temps capricieux. La montre indique, comme la plupart de ses concurrentes, le temps/km, la cadence, la fréquence cardiaque. Le tout est à portée de doigt, et ceci très simplement. Petit plus, nous avons la cadence mesurée par l’accéléromètre qui permet d’afficher plusieurs indicateurs. Une fois notre sortie terminée, il est très simple de la synchroniser sur notre téléphone et utiliser l’application movescount.

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

    A la piscine:

Contrairement à mon premier test pour le blog et la Garmin Forerunner 235, j’ai été agréablement satisfait de l’utilisation de la Spartan à ma piscine municipale. Là où mon ancienne montre n’arrivait même pas à capter le GPS, la spartan a réussi à compter les longueurs et cela a chaque utilisation (ne pas oublier de paramétrer la longueur du bassin avant). De plus, sous l’eau, la montre est parfaitement lisible.

    En vélo:

La période de test de la montre coïncidait avec la panne de ma voiture… J’étais donc dans l’obligation de faire une partie du trajet Maison –Travail en vélo. Toujours aucun problème pour capter le GPS, la montre a réussi à me suivre sur toute la durée de mon parcours, tout en sachant qu’une partie du chemin est réalisée à la campagne. Je me servais des résultats juste pour le suivi d’activité, je laissais la montre de côté

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

    Capteur cardiaque :

Je suis un coureur qui ne supporte pas la ceinture cardiaque, du coup le capteur au poignet est pour moi l’idéal. J’ai réalisé quelques sorties avec les deux montres (une cardio poignet et l’autre ceinture). Les résultats sont très similaires, la montre met quelques instants pour atteindre le même résultat, mais largement suffisant pour permettre à un amateur de peaufiner ses entraînements.

Test Suunto Spartan Trainer Wrist HR

Au quotidien :

Comme à chaque test de montre, elle est portée pendant toute la durée du test, de jour comme de nuit afin tester toutes les fonctionnalités.

    Niveau Batterie :

La spartan est équipée d’une batterie rechargeable grâce au câble fourni et via un port USB. L’autonomie annoncée par Suunto est de 10H en mode précision max du GPS. En désactivant certaines fonctions comme les notifications et les options d’économie d’énergie.

    Notifications :

Aucun problème à l’utilisation des notifications, la fonction vibreur est très souple et n’est pas détectable par nos voisins. Couplé à mon iPhone, le lien n’a jamais été perturbé.

    Analyse du sommeil:

Le suivi du sommeil est assez limité, cependant on trouve les informations de base, c’est a dire la durée du sommeil de la veille, de la semaine ainsi que la fréquence cardiaque. De quoi permettre de comprendre notre fatigue au matin. Nous trouvons également l’heure de couché, heure de levé, durée de sommeil profond…

Conclusion :

Avec ce modèle, Suunto intègre le marché moyen de gamme avec force. La qualité de la montre, ses nombreuses fonctions permettent d’être complète pour un triathlète. Personnellement elle me fait réfléchir à changer mes habitudes avec Garmin. Il me reste à me familiariser avec l’application movescount, mais là, ça risque de prendre du temps.

Où la trouver ?

Rendez vous sur le site de Suunto ou dans la boutique Spode sur Lyon qui saura vous conseiller

Tags
montres GPS spartan suunto

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lerunnergeek 4794 partages Voir son profil
Voir son blog