Magazine Info Locale

Conseil Municipal de Sète – séance du 17 septembre 2018 Délibération n°1 – Programme action cœur de ville – approbation de la convention-cadre pluriannuelle et autorisation signature

Publié le 19 septembre 2018 par Puissancesete @FrancoisLiberti

Intervention de Véronique Calueba

Conseillère Municipale

La Municipalité propose de voter un autre engagement dans un programme national de redynamisation du centre-ville.

Bien-sûr, le constat est sans appel, le centre-ville de Sète a un très gros besoin de revitalisation. La municipalité acte ainsi le délaissement des commerces et habitations du centre-ville depuis deux décennies et l’impérieuse nécessité d’un plan de rénovation…

Les constats présentés dans le plan sont sévères et la ville cumule des indices alarmants :

  • Taux de pauvreté de 26% contre 20% dans le reste de l’agglo avec un écart des richesses qui s’est accentué en 18 ans

  • 19,5 % de logements sociaux, loin des 25 % obligés par la loi SRU

  • Taux de chômage dans le centre ancien de 31% avec une population défavorisée qui habite dans le parc privé essentiellement

  • Seulement deux tiers des actifs de la ville habitent Sète, soit l’accession à la propriété est trop chère au m2, soit les logements proposés sont en mauvais état !

Les enjeux du plan sont aussi éloquents :

  1. Enjeu habitat :

-2500 logements du parc privé sont potentiellement indignes dont 40% environ sont dans un état très dégradé

– 1790 logements sont vacants

J’aimerais connaître le nombre de logements neufs construits par les promoteurs sur les maigres réserves foncières de la ville alors que nous avons 1790 logements vacants…

La réponse par la mise en œuvre du PRQAD est encore très insuffisante : 175 logements réhabilités livrés entre 2011 et 2018 pour les quartiers Révolution et Ile Sud.

  1. Enjeu commerce :

Le plan présente le bilan du manque d’attractivité des commerces du centre-ville, du besoin d’assurer à la population vieillissante des services de proximité qui manquent dans certains quartiers. Une fois ce constat fait, la proposition du maire se résume à « des actions sont imaginées pour mieux accueillir la population touristique et moderniser l’offre, vitrine virtuelle, ma boutique à l’essai » Les habitants qui ont besoin de boulangeries ou épiceries de proximité apprécieront votre proposition.

  1. Les fiches actions présentées ne sont pas à la hauteur des enjeux :

Fiche action n° 2 > En terme de réhabilitation elle acte ce qui a été engagé et doit continuer à se faire dans le cadre de l’OPAH-RU (opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain) mais pas plus… Dommage !

Fiche action n°3 > Ravalement des façades pour 11 rues importantes : 100 000 euros par an, c’est très peu…

Fiche action n°4 > Pas de financement prévu pour la reconstruction de l’îlot Villefranche

Fiches action 10, 11, 12 > les financements prévus pour le réaménagement des places Paul Valéry, du site Saint Pierre et du parc Simone Veil sont plus conséquents mais en terme de communication vous avez raison c’est plus porteur d’ici 2020 !

Nous serons donc très vigilants sur le respect des principes posés par ce plan d’action :

  • favoriser la mixité sociale donc permettre aux populations défavorisées de rester en centre-ville sur des logements réhabilités et éviter de livrer le centre-ville à des investisseurs pour de la location partielle

  • participer à une gestion économe de la ressource foncière ; ça ne va pas être très compliqué vu que sous les 3 mandats du maire, la réserve foncière de la ville a fondu comme peau de chagrin

  • engager la reconquête économique et commerciale du centre-ville : pour qui et par qui ?

Nous voterons ce plan car si peu ambitieux qu’il soit, il permettra à la ville de récupérer des fonds publics pour entamer des travaux et actions qui auraient dû être réalisés depuis longtemps.

En conclusion je voudrai reprendre une phrase lue dans le plan action cœur de ville

« Il s’agit d’éviter la transformation de ce territoire en simple vitrine touristique » (à mettre en relation avec la phrase du point 2, « Enjeu commerces » plus haut). Voilà ce que Sète est devenue, une simple vitrine touristique.

Merci Monsieur le Maire de poser vous-même ce constat !

Pour les Elus de Puissance Sète, Le Rassemblement

Véronique Calueba


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Puissancesete 10738 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte