Magazine High tech

Le jeu Dot Hack sur PS2

Publié le 23 septembre 2018 par Highbrow

Graphisme
4/10

Visuellement, Dot Hack est dépassé. Sorti il y a environ deux ans au Japon, Dot Hack Infection ne fait pas le poids face aux productions actuelles. Bien que certains décors vaillent le coup d'œil, comme les églises ou d'autres secteurs à ambiance gothique, les textures sont dans leur ensemble assez pauvres.
Son
7/10

Les musiques de Kajiura Yuki sont magnifiques et donnent un réel cachet au jeu Les voix anglaises sont superbement intégrées au titre. A noter : un doublage en japonais est accessible après avoir terminé l´aventure.
Jouabilité
6/10

Une affectation judicieuse des boutons du pad permet une prise en main rapide. Les combats en temps réel procurent de grosses montées d'adrénalines. Il sera par contre plus délicat de déplacer votre personnage tout en gérant la rotation de la caméra. Le stick droit, commandant la caméra, sert aussi à zoomer pendant les combats. Cette double affectation peut être problématique, le joueur ayant vite fait de zoomer par erreur.

Intérêt Global du jeu Dot Hack

Dot Hack est bien davantage qu'un simple jeu. L'univers complexe de Dot Hack a été créé par Bandaï et développé sur 4 épisodes. Au pays du soleil levant, les quatre opus s'accompagnent d'OAV (films animés nippons), de plusieurs mangas et de séries TV. Ainsi, le scénario de Dot Hack Infection, bien que complexe, n'est qu'une petite parcelle de l'histoire Dot Hack.
Déjà vu au japon, le principe de jeu n'est pas nouveau, cependant ce genre de jeux n'est que très rarement parvenu jusqu'à l'Europe. Atari a décidé d'y remédier en nous rendant la série Dot Hack accessible, pour le plus grand bonheur des fans occidentaux de Manga.

Dot Hack vous met dans la peau de Kite, un jeune garçon qui découvre un nouveau MMORPG du nom de "The World". Un ami vous a longuement vanté ce jeu et vous décidez donc de créer votre personnage. Votre ami, dont l'avatar se nomme Orca, vous prend sous son aile pour vous expliquer le principe du jeu. Il vous conduit dans un lieu présumé tranquille où un évènement insolite se produit. Une mystérieuse jeune fille passe en courant devant vous. Elle est poursuivie par un démon qu'un virus a infecté. Orca porte secours à la jeune fille et, pensant pouvoir le vaincre sans difficulté, il attaque le démon. Mais tous ses coups sont sans effet et le démon finit par l'abattre. Le démon se tourne ensuite vers vous. Et tandis que vous vous préparez à mourir, un curieux objet tombe du ciel devant vous. Empêchant le monstre de vous atteindre, l'objet en question vous transporte en un autre lieu. Ouf !... Reprenant vos esprits, vous vous déloggez. Vous appelez votre ami, mais ce dernier ne répond pas. Vous apprenez bientôt qu'il est tombé dans le coma et comprenez vite que la clé du mystère se situe dans le Jeu "The World". Vous entreprenez alors de mener votre petite enquête.

A l'image de son scénario, le concept du jeu Dot Hack se distingue par son originalité. Vous démarrez à partir de l'écran de "bureau" de votre ordinateur. Vous pourrez y lire vos e-mails, voir les news du moment, changer le fonds d'écran et bien sûr accéder au jeu "The World". Une fois, "The World" lancé, vous accédez au forum du jeu où vous trouverez toutes les informations utiles pour bien commencer une partie. Dans cet espace, comme dans un vrai forum, les différents joueurs de "The World" posent des questions, proposent des défis et vous apportent leur aide dans votre quête.
Une fois "connecté" à "The world", comme dans tout bon MMORPG, vous rencontrerez les avatars des autres joueurs connectés et vous pourrez discuter avec eux et échangez des objets. Il vous faudra régulièrement naviguer entre "The World", le Forum, et votre bureau afin de lire vos messages et e-mails. Chaque nouvelle information constitue souvent une aide pour avancer dans la partie.

Cependant, si l'approche du jeu diffère, le gameplay de Dot Hack reste à peu près équivalent à celui d'un RPG classique. Vous devrez gagner de l'expérience pour augmenter votre niveau. Il vous faudra acheter des armes, des potions et autres objets pour pouvoir continuer l'aventure sans trop de difficultés. Vous pourrez inviter d'autres joueurs à se joindre à votre groupe en leur envoyant un flash-Mail. Mais, comme vous, ces "virtua-joueurs" ont une vie à l'extérieur du jeu et il se pourra qu'ils ne soient pas connectés au moment où vous aurez le plus besoin d'eux. (Eux aussi ont le droit de dormir ou de manger).
L'accès aux différents champs de combat (donjons) s'obtient en récupérant des mots clés qu'il faudra découvrir en glanant les précieuses informations distillées çà et là. Vous pourrez aussi tenter le hasard en testant des mots clés plus incertains, mais cette méthode vous basculera souvent devant des monstres bien plus puissants que vous.

Les environnements cadres de vos aventures sont assez homogènes. Il s'agira essentiellement de longs couloirs ou d'immenses champs légèrement vallonnés. La modélisation des personnages est, quant à elle, réussie, avec des looks variés et des couleurs suffisamment tranchées. Par contre, les monstres et les sorts magiques sont moins convaincants.
Par ailleurs, le style typique "Donjons/RPG" de Dot Hack pourra en repousser certains. Les donjons sont très longs, remplis de monstres, et pour couronner le tout, il vous sera impossible de sauvegarder en cours de niveau. Alors, si vous ne voulez pas mourir bêtement après une demi-heure passée dans un donjon, emportez avec vous toutes les potions que vous pourrez.
Les combats se déroulent à la manière d'un Action/RPG temps réel. Ils vous permettront d'évoluer librement sur l'aire de combat. La gestion de la caméra est très importante durant les combats. Vous ne pourrez pas attaquer un ennemi s'il n'est pas dans votre champ de vision. Cela créera quelques difficultés de manipulation qu'un peu de pratique devrait vous aider à surmonter.
Vous pourrez donner des ordres à vos compagnons, leur demander d'utiliser des sorts pour combattre l'ennemi ou vous redonner de la vie. Certains Boss sont d'ailleurs impossibles à vaincre en solo, alors n'hésitez pas à donner le maximum d'ordres à votre troupe pour attaquer de toutes parts. On regrettera alors qu'il n'y ait pas de touches d'accès rapide pour donner ces ordres. Le même menu vous permet de "discuter" avec vos collègues, de leur demander des soins ou de leur ordonner d'utiliser des sorts. Pendant un combat capital, quand l'action est plus pressante, on s'emmêle facilement les pinceaux.

Pour autant, Dot Hack Infection n'est pas parfait, tant au niveau graphique qu'en termes de jouabilité, à l'instar de ces longs couloirs sombres et répétitifs, peu flatteurs. Mais saisissez vous simplement de la manette et entrez dans cet univers complexe au script bien ficelé, et Dot Hack Infection vous promet de longues heures de jeu captivantes. La richesse du scénario vous fera aisément oublier toutes les petites imperfections du jeu. Si vous aimez les mangas, les RPG et les histoires captivantes, alors Dot hack est fait pour vous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Highbrow 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte