Magazine Beauté

Mon expérience du jeûne

Publié le 29 septembre 2018 par Laptitebulledelo @PtiteBulledElo
Mon expérience du jeûne

Crédit photo

Bonjour tout le monde ! J'espère que votre samedi se passe bien ? :) Je vous retrouve aujourd'hui pour un article un petit peu particulier : le week-end dernier j'ai fait un jeûne, c'est-à-dire que je n'ai rien mangé durant deux jours. Comme vous avez été plusieurs sur Instagram à me demander un retour d'expérience plus complet, j'ai décidé de vous faire un billet par ici :) 

Mais tout d'abord, pourquoi faire un jeûne ? 

Je tiens tout de suite à le préciser : je n'ai pas fait cette diète pour maigrir. J'estime n'avoir aucun problème de poids et surtout, je pense qu'il n'est pas très sain de cesser de s'alimenter dans le seul but de perdre du gras. Un régime doit être fait dans le respect de son corps et de son esprit, sans les brutaliser. Si cela vous intéresse, j'avais fait un article il y a quelques temps concernant mon rééquilibrage alimentaire qui m'avait permis de perdre 10 kilos. 
En raison de notre vie moderne, nous avons tendance à trop manger et à manger trop de produits industriels, qui renferment beaucoup de produits chimiques ; même en cuisinant maison, nous pouvons également ingérer un peu trop de sel, de sucre et de mauvaises graisses. Notre corps passe donc son temps à devoir lutter contre ses toxines, à essayer de réguler la machine et cela peut l'épuiser voire créer des déséquilibres (avec une acidification de l'organisme, par exemple) : il est donc important, de temps en temps, de laisser notre corps tranquille, de lui accorder un peu de repos pour qu'il puisse effectuer ce travail de nettoyage tranquillement et se remettre de ses émotions ^^ On peut le faire en cessant de s'alimenter sur quelques jours. Dans la nature, les animaux ont l'instinct de ne pas manger quand ils sont malades pour permettre au corps de se concentrer sur la guérison ; de la même manière, nous n'avons souvent pas faim lorsque nous sommes malades. Le corps est bien fait et il faut parfois, même souvent, l'écouter :) 
Attention, quelques précautions sont à prendre : il ne faut pas être trop fatigué pour effectuer un jeûne et, en cas de doute, consulter son médecin pour être sûr de ne pas se mettre en danger. Si l'idée de ne pas vous alimenter durant 1, 2, 3, 4 jours vous effraie ou bien si vous n'êtes pas en bonne condition physique, vous pouvez également opter pour une mono-diète, c'est-à-dire ne consommer qu'un seul aliment sur cette période : raisin, riz, patate douce, jus de légumes...
L'automne est une bonne période pour effectuer un jeûne ou une mono-diète, car il s'agit d'une demi-saison, comme le printemps. Vous pouvez également en faire une après les fêtes de fin d'année, pour laisser le système digestif "guérir" de vos excès ;) 
Mon expérience du jeûne

Concrètement, comment ça s'est passé ? 

Me concernant, je n'ai pas mangé de vendredi 23 heures au lundi matin 7h, soit un peu plus de 48 heures de jeûne. J'ai choisi de le faire durant un week-end très calme, sans soirées entre amis ni événement stressant (comme un voyage, par exemple). J'ai également décidé de le stopper le lundi, car faire un jeûne n'est pas compatible avec une journée de travail, qu'il soit physique ou pas : l'esprit n'est tout de même pas aussi vif que d'habitude et le moindre coup de stress peut conduire à une petite "fringale nerveuse". Il est également important de se reposer durant un jeûne. Pendant cette période de diète, je n'ai consommé que de l'eau et des tisanes, parfois agrémentées de cannelle : une épice coupe-faim qui régule les pics de glycémie :) 
Jour 1 du jeûne : Samedi Nous avons décidé avec le Jules d'aller faire une petite promenade en forêt, pour profiter de cette si jolie journée d'automne : un moment de partage vraiment agréable où nous observions de temps à autre la nature, sans rien dire, et pour ma part, même sans penser à rien. Puis nous avons rendu visite à ses parents et discuté, tout simplement. Le soir, j'ai simplement blogué et regardé des séries / vidéos Youtube :) Une journée très agréable donc, malgré le fait de ne pas avoir mangé : mon estomac s'est parfois fait entendre et j'ai parfois craint l'hypoglycémie, mais j'étais finalement assez zen ! Je suis allée dormir sans souci, sans véritable faim au ventre. 
Mon expérience du jeûne

Jour 2 du jeûne : DimancheLe réveil a été l'un des plus mauvais moments de ce jeûne, car j'ai eu UNE DE CES FAIMS ! Je suis végétarienne, mais franchement, j'aurais pu manger un boeuf à ce moment là. J'ai vraiment pensé "il faut ABSOLUMENT que je mange quelque chose, car je ne vais pas pouvoir tenir debout". Mais finalement, j'ai simplement attendu avant de me lever, puis bu un grand verre d'eau chaude puis un autre agrémenté de jus de citron : et croyez-le ou non mais cette faim est passée ! Enfin, j'avais toujours faim, mais de manière raisonnée. J'ai même pu faire un brin de ménage sans me sentir mal ! Après une petite sieste, j'ai entrepris de faire un peu de méditation et de yoga très doux pour m'occuper l'esprit, puis d'essayer le ab : il s'git d'une pratique ayurvédique consistant simplement à masser son corps et avec l'huile chaude et des huiles essentielles. C'est hyper agréable ! Pour ma part, j'ai opté pour un mélange d'huile de macadamia et d'abricot, avec de l'huile essentielle d'orange sanguine : j'ai adoré. J'ai découvert ce petit rituel ayurvédique dans Mon Cahier Ayurvéda, que je vous recommande d'ailleurs si vous avez envie de vous pencher de plus près sur cette médecine traditionnelle indienne. Dans le Carnet, il y a également une partie consacrée à la détox, qui recommande de prendre un bain bien chaud après le massage à l'huile chaude pour soutenir le processus d'élimination des toxines et....je n'aurais pas dû écouter ce conseil. En temps normal, j'ai déjà du mal avec les bains chauds, car je m'ennuie et je me sens souvent mal, car j'ai trop chaud ; et bien là, avec le ventre vide, c'était pire ! Au bout de quelques minutes, j'ai commencé à avoir des nausées, la tête qui tournait et bien trop chaud pour que ce soit agréable. J'ai rapidement enlevé l'eau du bain et je suis restée allongée dans ma baignoire un petit moment avant de pouvoir prendre une douche tiède voire froide et me lever pour boire un verre d'eau. La prochaine fois, je pense que je me contenterai d'une douche chaude ;) 
Mon expérience du jeûne
Une fois remise, je me suis simplement reposée, en lisant et regardant des vidéos, notamment le documentaire Minimalism sur Netflix, que je vous recommande. Je suis ensuite allée dormir, sans encombre :) 
Lundi : officiellement la fin du jeûne ! Mais bizarrement, au réveil, je n'avais pas plus faim que ça...J'ai tout de même mangé avec plaisir un peu de raisin et d'amande, avec un bon petit thé. Car oui, au lendemain d'un jeûne, il n'est pas recommandé de manger "normalement" et encore moins de faire une orgie de nourriture ! Il faut réhabituer le corps lentement à la prise alimentaire. Le premier jour, il faut manger des fruits, des légumes et des oléagineux ; le deuxième jour, réintégrer les féculents et le troisième jours, la viande, le poisson et les laitages. Par ailleurs, avant de faire un jeûne, il est important de suivre ce processus à rebours, pour peu à peu habituer au corps à la restriction alimentaire, pour ne pas le brutaliser. Ainsi, j'ai picoré du raisin, des amandes et des tomates cerises dans la journée, avant de manger une poêlée de légumes à la tomate le soir : et je n'ai connu aucune frustration ni aucune sensation de faim durant cette journée :) 
J'ai ensuite remangé à peu près normalement le mardi, car étant végétarienne, je ne mange de toute manière pas de viande ni de poisson :) 
Mon expérience du jeûne


Qu'est-ce que ce jeûne m'a appris/apporté ? 

Au delà d'un certain confort physique, ce jeûne m'a beaucoup appris sur moi. Celles et ceux qui me connaissent savent que je suis "un ventre sur pattes" qui passe son temps à manger ou à penser à ce qu'elle va manger. La nourriture et le plaisir gustatif sont très importants pour moi et je ne saute jamais aucun repas. J'ai certes une approche de la nourriture un peu plus saine depuis que je suis végétarienne et je m'intéresse beaucoup à la nutrition mais je ne rate jamais une occasion de me faire plaisir avec un bon burger ou une délicieuse pâtisserie. 
Mes proches savent aussi que lorsque j'ai faim, je peux être assez désagréable et impatiente, sans trop que je sache pourquoi, d'ailleurs : du coup, j'avais très peur, durant ce jeûne d'être ronchon, de mauvaise humeur et de "subir" nerveusement cette privation alimentaire, de ne penser qu'à ça. Mais bizarrement, les choses ne se sont pas du tout passées comme ça : j'étais au contraire très zen et détendue durant ces deux jours, avec l'esprit assez clair et reposé. Je suis quelqu'un qui réfléchit très vite d'habitude mais là, ce n'était pas le cas du tout : mes idées étaient claires mais arrivaient lentement. J'étais sûrement affaiblie, tout simplement, mais ce ralentissement des pensées était agréable, pour moi qui ai le cerveau qui tourne à 1000 à l'heure jour et nuit depuis près de 30 ans. 
Mon expérience du jeûne
Ce jeûne m'a également permis de réfléchir à mon rapport avec la nourriture : au quotidien, je mange donc largement à ma faim, et j'aime toujours avoir un peu de pâtes ou quelque chose de consistant/croustillant à me mettre sous la dent ; mais voir comme j'ai pu apprécier de simples grains de raisins ou des légumes grillés m'a fait réaliser que je n'ai pas toujours besoin d'alourdir mes repas pour être rassasiée. Par ailleurs, comme beaucoup je pense, j'ai toujours "un petit creux" à 11 heures et 17 heures, une irrépressible envie de manger quelques chose : mais quand on se prive de manger durant 48 heures et que l'on arrive à calmer ce genre de fringale avec une bonne tasse de thé ou tout simplement un verre d'eau, on se rend compte que ces envies de manger sont mentales, non physiques ou tout du moins un simple besoin de s'hydrater (le cerveau confond parfois la soif et la faim). 
Je dirais donc que ce jeûne, au delà de nettoyer mon organisme des toxines et de le renforcer pour la saison froide m'a surtout permis de renforcer mon mental et d'apprendre que je pouvais être assez forte pour résister à l'envie de manger quelques minutes, quelques heures ou quelques jours. 
Est-ce que je recommencerai ? Oui, je pense ! J'essaierais de refaire un jeûne au printemps, en espérant pouvoir le tenir sur 3 jours cette fois.
Voilà les filles ! Cet article est finalement plus long que ce que je pensais :) J'espère en tout cas qu'il vous aura plu et apporté certaines réponses, si vous aviez des questions par rapport au jeûne. Si vous avez encore des interrogations ou bien si vous aussi vous avez envie de parler de votre expérience, n'hésitez surtout pas à m'en faire part en commentaire :) 
Très bonne journée ! 
Mon expérience du jeûne


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laptitebulledelo 3026 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte