Magazine Chaussures

Conor McGregor vaincu par Khabib Nurmagomedov dans une ambiance de chaos

Publié le 07 octobre 2018 par Sneakersaddict @Sneakersaddict

Le choc le plus attendu de cette fin d’année 2018 devait apporter une réponse cruciale au monde de l’UFC et ses fans. Qui de Conor McGregor, maître incontesté du striking et de Khabib Nurmagomedov, arme ultime en terme de grappling sortirait vainqueur de cette guerre des titans. Après des mois d’attente, de trashtalking et de débordements, le main event de l’UFC 229 de cette nuit allait enfin apporter la réponse. La vérité de la cage a parlé, The Eagle a fait sien un combat presque à sens unique et terrasse Conor McGregor vaincu, soumis par un étranglement arrière dans le 4 ème round. Devant une T-Mobile Arena de Las Vegas totalement acquise au clan de l’irlandais la tension était à son maximum, une pression que le russe a laissée éclater une fois le combat terminé en allant provoquer la team de Mystic Mac, une simple étincelle qui en quelques secondes deviendra un incendie symbolisé par le soulèvement d’une bagarre générale qui empêchera Nurmagomedov de recevoir sa ceinture à l’issue du combat. Retour sur cette soirée de folie.

Conor aime entrer dans la tête de ses adversaires à coup de trashtalk, une attitude lui permettant souvent de prendre un ascendant mental sur ses adversaires. Seulement, son ennemi du soir, plus qu’un aigle, prend des allures de pitbull avec un seul ordre en tête, détruire Conor et le faire payer, laissant les provocations de l’irlandais complètement stériles. La clef du combat était connue de tous, l’irlandais devait réussir à imposer son striking. Maintenir le combat debout et résister aux assauts infini du russe et ses tentatives de takedowns. Seulement rien ne semble pouvoir arrêter The Eagle. Les premières secondes du combat témoignent parfaitement du scénario attendu. Conor touche rapidement sa cible de sa célèbre gauche mais sans conséquence pour le russe qui met alors son plan de combat à exécution. Pendant plusieurs secondes on observe ainsi Khabib tenter d’amener au sol Conor qui démontre alors une certaine résistance et une maîtrise bienvenue, toutefois rien ne semble pouvoir venir à bout de la persistance du russe qui parvient enfin à placer un takedown mérité. Peu spectaculaire mais terriblement efficace Khabib maintiendra l’irlandais jusqu’au gong de la fin du premier round. 4 min éprouvantes largement dominées par la technique du russe. Sans trouver la faille, il parvient à épuiser un Conor McGregor peu à son aise et qui sans être réellement inquiété ne parvient pas à se défaire des serres de son adversaire.

Le second round suit le même schéma. L’irlandais prend le centre de la cage et semble confiant, sensiblement agressif, frustré par une fin de premier round qui ne lui permet pas d’imposer son style. Pourtant et contre tout attente, un crochet du droit à l’allure de missile russe fait alors clairement vaciller la furie irlandaise qui s’est laissée surprendre sur son propre terrain. Devant son adversaire genou à terre Khabib fonce sur sa victime du soir qui se rebiffe et se relève instantanément, proche de contrer son opposant, s’en suit un échange de coups debout soldé par un violent et nouveau takedown imposé par le russe qui soulève de terre l’irlandais. La fin de la deuxième reprise suit les traces de la première, Khabib ne lâche pas l’irlandais bloqué contre les grilles de la cage. La résistance de McGregor était l’une des autres clefs de cet affrontement, Conor n’apprécie pas d’être malmené, orphelin de son rythme habituel, la fin du second round ne laisse rien présager de bon pour l’irlandais.

Pourtant le 3 ème round voit McGregor sonner la révolte et se montrer beaucoup plus entreprenant, il semble même prendre le contrôle, conservant une distance salvatrice qui lui permet d’infliger de nombreux coups au russe. Khabib reste pourtant impassible comme à son habitude, encaissant sans broncher. Conor semble enfin parvenir à imposer son style, seulement Nurmagomedov surprend la foule, et choisit de rester debout, lançant de lourds directs et crochets, allant même jusqu’à inviter Conor à poursuivre le combat debout.

Le 4 ème round pose une équation claire, Conor sait que le combat lui échappe et doit se montrer agressif pour renverser la situation. Le rythme instauré durant la 3 ème reprise reprendre de plus belle, seulement deux tendances se démarquent. Khabib parait imperturbable quand Conor apparaît de plus en plus marqué par la fatigue et déstabilisé sous la puissance des crochets droits du russe jusqu’à cet ultime takedown à l’image du combat, un aigle qui a planté ses serres sur sa proie, immobile et incapable de se détacher de son prédateur. Épuisé McGregor commet l’erreur de laisser sa gorge ouverte, la faille est aussitôt remarquée par le russe qui inflige la punition à l’irlandais avec un étranglement arrière qui oblige rapidement Conor à se soumettre. Seulement, l’affiche McGregor vs Nurmagomedov n’avait rien d’un simple combat mais plus des allures de règlement de compte, une fois la victoire assurée, le russe s’est donc dirigé vers le clan de l’irlandais avec un regard de haine enflammé par cette victoire cruciale. Cependant les choses ne vont pas en rester au stade d’un simple regard provocateur, après avoir violemment jeté son protège dents en direction de la team irlandaise, le russe bondit par dessus la cage et se jette pieds en avant au milieu du clan ennemi. Une bagarre générale éclate alors instantanément pendant que McGregor doit lui faire face à la team Nurmagomedov au sein de l’octogone. Les conséquences sont fâcheuses puisque la ceinture de champion de la catégorie des poids légers n’a pu être passé autour de la taille du russe. Alors que Nurmagomedov entouré par une meute de policiers et d’agents de sécurité réclamait son du c’est Dana White, le président de l’UFC qui a du lui faire quitter la cage, sans sa ceinture.

Khabib a peu parlé avant le 6 octobre mais a clairement assumé ses ambitions. Le show McGregor fait évidemment partie du business UFC et du personnage médiatique intelligemment mis en place par l’irlandais, il ne faut en rien enlever le talent de McGregor, seulement ce soir Khabib Nurmagomedov a fait de la catégorie lightweigt son territoire et est devenu The Gold Eagle. De son côté McGregor qui n’a pas pu se rendre à la conférence d’après combat s’est contenté d’un tweet “Good Knock, Looking forward to the rematch” laissant logiquement présager une revanche qui apporterait la suite de cet affrontement dont les enjeux ont sans conteste changés de dimension.

Conor McGregor vaincu par Khabib Nurmagomedov dans une ambiance de chaos

Les images de la bagarre générale déclenchée par Khabib Nurmagomedov.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sneakersaddict 524071 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte