Magazine Maladies

#trendsinecologyandevolution #phénologieanimale Le Côté Sombre de la Phénologie Animale

Publié le 10 octobre 2018 par Tartempion77 @NZarjevski

#trendsinecologyandevolution #phénologieanimale Le Côté Sombre de la Phénologie Animale

Current climate = Climat actuel
Future climate = Climat dans un temps futur
Aphid = Aphide
Carabid beetle = Scarabée
Springtail = Collembole
Figure conceptuelle des Relations entretenues par le vivant en fonction des variations saisonnières, de la Composition des Communautés, de la Phénologie des Sols et des Animaux selon les Changements Climatiques. Le calendrier et la force des interactions des animaux vivant au sol, de même que l’identité de leurs partenaires interagissant dépendent du moment de l’année et des conditions environnementales (abiotiques et biotiques). Les changements globaux des conditions environnementales - comme les changements configurations de température (T [°C]) et des précipitations (P [mm]) présentés dans les panneaux supérieurs de la présente figure  - influencent la phénologie des interactions en surface comme tout celles survenant sous la terre, avec des implications (c’est-à-dire via les boucles de rétrocontrôle entre le sol et les plantes) pour le fonctionnement de l’écosystème. Les changements de climats peuvent altérer les configurations spatio-temporelles des activités des animaux souterrains, comme par exemple une décroissance d’activité au cours des mois d’été plus chauds et plus secs et activités réduites en cas de couche arable plus sèche, respectivement. Ces décalages peuvent altérer les liens existants entre les réseaux alimentaires en surface et souterrains ; par le simple fait des liens alimentaires qui existeront dans le futur entre scarabées et aphides (en surface) d’une part, et les collemboles (sous terre) d’autre part. Le broutage souterrain (représenté par les nématodes) et ses conséquences pourrait subir des changements du fait de l’altération spatio-temporelle des interactions entre divers comportements alimentaires (symbolisé par les différents mouvements spatio-temporels du nématode, dans la figure). De plus, les décalages existants entre les structures communautaires entre plantes et animaux (indiqués par la dominance des graminées qui prévaudra sous les futures conditions climatiques) de même que les décalages de taille corporelle des animaux au sol en réponse aux changements climatiques auront vraisemblablement des conséquences sur la phénologie des animaux en sol. Pris dans leur ensemble, ces altérations climatiques abiotiques et biotiques illustrent certaines des nombreuses forces motrices présidant à la phénologie animale. 


La recherche explorant le calendrier de récurrence des événements biologiques a montré que les changements climatiques anthropogéniques provoquent, dans de nombreux cas, de profondes altérations de la phénologie chez les plantes et chez les animaux. Cependant, nous manquons encore d’études portant sur l’effet des changements climatiques sur la phénologie des invertébrés du sol, ainsi que les conséquences qui en découlent sur l’écosystème. Nico Eisenhauer, et al, dans Trends in Ecology & Evolution, publication en ligne en avant-première, 9 octobre 2018
Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tartempion77 3828 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines