Magazine Maladies

Comment gérer la déception

Publié le 18 octobre 2018 par Sylvianelisbonne @sylvianejung
Comment gérer la déception

Quand vous vous investissez dans un projet qu'il soit amoureux, professionnel, social ou amical et que près du but cela échoue, la déception risque de vous submerger. Vous pensées vous égarent vers des chemins de sombres remises en question. La déception amène l'insatisfaction. La perte de quelque chose ou de quelqu'un dans lequel vous aviez mis tous vos espoirs peut vous emmener vers la déprime voire la dépression. Alors comment gérer la déception ? Comment se remettre d'une désillusion amère après des attentes souvent poussées au paroxysme ?

Plus l'espérance est grande, plus la déception est violente. Franz-Olivier Giesbert

les déceptions amoureuses :

Vous avez investi toute votre espoir dans cette relation qui pour vous semblait vraiment aller pour le mieux. Et puis patatras l'Autre est parti alors que vous parliez déjà de vous installer ensemble. Vous ne comprenez pas, ou plus, et votre désespoir est à l'aulne des attentes et espérances que vous aviez mis dans cette relation. Tout ce qui concerne l'affectif et ses désillusions peut mettre ceux qui en souffrent complètement à plat et certains mettront des années à s'en remettre. Les déceptions amoureuses sont cruelles et mettent à mal la confiance et l'estime de soi pour ceux qui doutent d'eux-mêmes.

les déceptions professionnelles :

Vous pensiez réellement décrocher cette promotion que vous pensiez méritée et vous découvrez que finalement c'est le dernier entré dans la boîte qui va l'avoir. Vous étiez convaincue d'être choisie pour représenter votre firme aux US et c'est finalement quelqu'un d'autre qui partira. Vous vous sentez humilié, rabaissé, victime d'injustice. Pas reconnue dans votre travail et vos efforts, vous ruminez votre déception et vous avez du mal à assurer le travail quotidien.

les déceptions amicales :

Cela rejoint les déceptions amoureuses car l'affectif ici est aussi mis à mal. Un investissement affectif qui se traduit par une immense désillusion. Comment une personne que nous avions qualifié " d'ami(e) " pouvait finalement se révéler aussi différent(e) d'un jour à l'autre ? Comment accepter que celui ou celle qui avait été le ou la confident(e) de notre vie soit maintenant aux abonnés absents et ce pour une réflexion de votre part dite en toute franchise. Ne dit-on pas que que les vrais amis se reconnaissent au fait que nous puissions tout leur dire ?

les déceptions d'une façon générale :

Vous aviez trouvé la maison de vos rêves et patatras, vous découvrez que le vendeur est malhonnête et augmente le prix en voyant votre enthousiasme. Vous aviez imaginé, visualisé comment votre nouveau " sweet home " allait être meublé, les fleurs à planter dans le jardin, Bref vous vous y voyiez déjà. Hélas le propriétaire est un filou qui ne vous avait pas parlé du problème des égouts un problème long et difficile à régler. Bref vous faites une descente brutale au pays de la déception. Vous êtes triste, découragée, déçue et même franchement déprimée. Vous aviez mis tellement d'enthousiasme et de plaisir dans ce projet !

  • Vous pensiez vraiment obtenir votre permis de conduire mais votre grande nervosité vous a fait rater. Vous êtes déçu et vous cassez du sucre sur le dos.
  • Vous avez fait une présentation devant vos collègues que vous jugez nulle. Portant vous l'aviez bien préparée. Vous êtes déçu et vous cassez du sucre sur le dos.
  • Vous n'avez pas eu la promotion que vous pensiez mériter. Vous êtes déçu et vous cassez du sucre sur le dos.

Voyons d'abord les raisons de la déception :

  1. Vous aviez trop d'attentes/d'espoirs sur quelque chose ou quelqu'un,
  2. Vous n'aviez pas prêter attention aux signaux d'alarme de votre intuition,
  3. Vous vous étiez fixé des objectifs impossibles ou très difficiles à atteindre,
  4. Vous aviez idéalisé votre partenaire,
  5. Vous vouliez combler des besoins,
  6. Vous avez raté des examens, des promotions, des rencontres,
  7. Vous ne concrétisez pas vos rêves,
  8. Vous avez fait des erreurs d'appréciation.
  1. Vous vous sentez triste, floué, trompé, mis de côté, ignorée, trahi, utilisée, frustré, démoralisée, etc...
  2. Vous vous dites : " je suis nul, bonne à rien " " je n'y arriverai jamais " et autres petites gentillesses de votre cru.
  1. Il est essentiel de reconnaître que vous êtes déçu(e) - Cela paraît évident or cela ne l'est pas. C'est accepter, par exemple, de reconnaître que votre relation amoureuse est un fiasco. C'est reconnaître que malgré tous vos efforts vous n'êtes absolument pas doué pour les arts plastiques et que les Beaux Arts ne vous compteront pas parmi leurs lauréats. Ce n'est pas une démarche facile et c'est bien sûr toujours douloureux ce qui nous amène au point suivant;
  2. Expulsez votre tristesse, colère ou frustration etc...
  3. Il faut du temps pour digérer la déception c'est-à-dire FAIRE LE DEUIL de vos espoirs. Si vous ne le faites pas vous risquez de tomber dans une autre ornière de la déception et c'est pour cela que
  4. Si vous sentez que vous filez vers la déprime ou dépression faites-vous aider sans tarder;
  5. Vous devez tirer la leçon de cette expérience (on en revient toujours à la même chose : si vous voulez progresser dans la vie il est essentiel de regarder les choses en face et de transformer vos erreurs en expériences). Faites l'examen honnête des raisons de votre déception c'est-à-dire reconnaître votre part de responsabilité dans cet échec. Remettez-vous en question pour mieux vous connaître.
  6. Arrêtez d'en parler. Ressasser vos déboires ne fait qu'alimenter tristesse et frustration. Ne vous apitoyez pas sur votre sort.Donc, dès que la déception pointe son nez faites l'exercice de l'alter ego succès garanti.
  7. SORTEZ et RENCONTREZ des amis.

Quel que soit le type de déception que vous traversez posez-vous les bonnes questions :

A - LA PREMIÈRE DE PREMIÈRE QUESTION À VOUS POSER EST : QUELLES ÉTAIENT MES ATTENTES ?

  • Ai-je trop misé sur cette promotion sans voir que d'autres étaient mieux préparés que moi ?
  • Me suis-je trop " investi/e " dans cette relation parce que je n'ai eu jusqu'à maintenant que des déboires amoureux ?
  • Voulais-je absolument acheter cette maison parce que cela comblerait le vide affectif que je vis avec mon mari/ma femme ?
  • Je voulais démontrer que j'étais capable d'obtenir ce job même si je sentais que ça ne me convenait pas.
  • J'aurais tellement voulu que mon fils fasse les études que je n'ai pas faites !
    Comment gérer la déception
  • Je les croyais vraiment sincères.
  • Après tout e que j'ai fait pour eux, ils n'ont eu aucune reconnaissance.
  • Etc...

B - Ai-je " forcé " 'insisté " pour obtenir quelque chose ?

  • Ai-je insisté ou forcé pour acheter cet appartement alors que le quartier ne me plaisait pas du tout ?
  • Ai-je trop forcé pour continuer cette relation affective alors que mon compagnon/ma compagne manquait ouvertement d'enthousiasme ?
  • Ai-je trop forcé pour démontrer que j'étais capable de gérer cette situation?
  • Ai-je trop forcé pour que ma fille fasse des études de droit alors qu'elle voulait faire médecine ?
  • Ai-je trop insisté pour que mon amie vienne à mon anniversaire alors qu'elle devait partir en week-end à Londres?
  • Me suis-je mis la barre trop haut pour montrer que j'étais parfait/e pour cet emploi ?
  • Suis-je devenu obsédé par .....

C - Qu'est-ce que la vie vient m'enseigner avec cette déception ? Quelle est ma part de responsabilité dans ce qui m'arrive ?

  • J'ai trop exigé des autres et ils se sont lassés de la pression que je leur mettais.
  • Je voulais que l'autre comble mes besoins alors que je ne suis pas capable de le faire moi-même .
  • Je me suis fixé des objectifs totalement inatteignables .
  • Je suis frustré de ne pas avoir fait d'études alors je voulais que mon fils, lui, en fasse et lui ce n'était pas du tout son choix.
  • Je n'écoute pas assez mon intuition et je fais confiance à des gens qui ne me conviennent pas.
  • Je ne me fais pas assez confiance alors j'ai tendance à idéaliser les autres.
  • Bon j'ai raté mon permis de conduire mais c'est vrai que je n'avais pas trop étudié le code.
  • Je suis devenue totalement obsessionnelle avec mon projet sans prêter attention aux faiblesses qu'il comportait.
  • J'ai du mal à gérer l'insatisfaction quand je veux quelque chose il me faut l'obtenir coûte que coûte.
  • Il faut toujours que je démontre que je suis capable .
  • J'ai beaucoup trop d'attentes ... finalement j'attends toujours que les autres me rendent ce que j'ai fait pour eux....
  • Je manque de discernement assez souvent.
  • Je souffre depuis des lustres d'un sentiment d'injustice/d'abandon/de rejet et je dois vraiment regler cela.

Conclusion :

Renoncer au rêve d'une vie, à l'ambition d'une existence, au moment précis où l'on touche au but, il n'est que ceux à qui pareille déception arrive pour savoir ce qu'il en coûte. Paul Michaud

LES DÉCEPTIONS SONT INÉVITABLES DANS LA VIE alors savoir les gérer permet de mieux vivre:

  1. en donnant amitié et amour de façon INCONDITIONNELLE c'est-à-dire SANS RIEN ATTENDRE EN RETOUR,
  2. en évaluant à leur juste valeur vos possibilités et capacités,
  3. en cherchant l'excellence au lieu de la perfection,
  4. en ayant totalement confiance vous ne chercherez pas quelqu'un ou quelque chose qui comblera votre vide intérieur,
  5. en sachant que toute difficulté mise sur votre chemin est pour vous enseigner quelque chose qui vous fera progresser,
  6. en ne ruminant pas sans fin ce qui aurait pu, ou dû, se passer selon vous,
  7. en réajustant vos objectifs en fonction de ce qui survient dans votre vie,
  8. en vous posant toujours les bonnes questions aussi douloureuses ou difficiles soient-elles,
  9. en acceptant la frustration, la colère et passer à autre chose DE FAÇON POSITIVE
  10. Bref ne pas incriminer la cause de votre déception mais faire face à votre responsabilité.

Comment gérer la déception

C'est pas facile parce qu'on est souvent déçu dans la vie !

Non ce n'est pas facile et la vie est une école. La déception vient dès notre plus jeune âge et, enseigner aux enfants qu'il y a une grande différence entre ce qu'ils veulent et la réalité est une aide qui leur servira toute la vie. Ce qui nous paraît aujourd'hui une douleur, une déception et une frustration peut se révéler dans le futur une bénédiction.

Comment gérer la déception

C'est à vous.

Rappelez-vous quelques grandes déceptions de votre vie et, en vous référant à tout ce qui a été dit dans l'article, voyez ce qu'elles ont pu vous enseigner sur vous.

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur " j'aime " et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvianelisbonne 6292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines