Magazine Info Locale

700 000 manifestants demandent un second referendum sur le Brexit

Publié le 21 octobre 2018 par Gezale

700 000 manifestants demandent un second referendum sur le Brexit

Les drapeaux de l'Union européenne ont flotté dans les rues de Londres. © Gautier Houel

Ayant la chance de bénéficier du concours d’un envoyé spécial permanent à Londres, je ne saurais passer sous silence, la belle et grande manifestation qui a eu lieu hier, dans la capitale britannique. Les anti-brexiters ont, en effet, décidé de faire connaître à Theresa May, la première ministre conservatrice, leur désir de la voir (elle ou un autre) organiser un second referendum avec cette même question : rester ou sortir de l’Union européenne ?
Les milieux économiques, commerciaux, financiers, et des citoyens plus éclairés que d’autres, ont compris les dégâts que le Brexit allait causer dans leur société. Les 51,8% des voix en faveur de la sortie ayant été obtenus à la suite d’une campagne mensongère des Farage et autres Johnson, les anti-brexiters considèrent avec raison que la vérité a été malmenée et que Cameron, alors au pouvoir, a mal expliqué les conséquences d’un Brexit dur ou, tout simplement, celles d’une absence totale d’accord.
Les Français, les Belges, les Britanniques aussi, se préparent à cette absence d’accord, ce qui serait pour les résidents étrangers en Grande-Bretagne et les résidents britanniques dans les autres pays d’Europe, une vraie catastrophe. Les ports français, surtout, en pâtiraient. On nous dit que l’accord entre la Grande-Bretagne et l’UE est acquis à 90 %. Et que s’il n’est pas entériné, c’est à cause du problème irlandais. Où placer la frontière entre les deux Irlande : en mer ou sur la terre avec les risques inhérents compte tenu des relations tendues entre les Unionistes (favorables au lien avec l’Angleterre protestante) et les Irlandais indépendants et catholiques.
Comme la majorité actuelle à la Chambre des Communes ne tient que grâce aux dix députés DUP (unionistes) Theresa May ne dispose que de peu de marge de manœuvre. Et comme les Travaillistes souhaitent de nouvelles élections, ils ne vont rien faire qui puissent sauver le soldat May. La manif d’hier (700 000 participants) va peut-être faire bouger les lignes à défaut de faire changer les hard Brexiters.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine