Magazine

Un bloggeur malaisien accusé de "sédition"

Publié le 06 mai 2008 par Marshka
Un bloggeur malaisien accusé de
Un bloggeur et journaliste malaysien a été arrêté le 6 mai sous le chef d’inculpation de sédition par le gouvernement malaysien. Dans l’article « Let’s Send the Altantuya Murderers to Hell » du 25 avril, publié sur son blog « Malaysia Today », Raja Petra Kamaruddin, un bloggeur de 58 ans, avait évoqué un lien direct entre le meurtre d’une jeune femme mongolienne en octobre 2006 et le vice premier ministre Najib Abdul Razak.
Pour le journaliste, les raisons derrière cette accusation sont évidentes. Selon lui, il s’agit clairement d’une persécution politique, visant au contrôle des médias indépendants. Mais M. Kamaruddin est loin d’abandonner. Il n’a pas peur d’être condamné et se voit en liberté en automne. Dixit M Kamaruddin : « Je serai en liberté à Noel ».
Mais s’il est condamné, il risque 3 ans en prison et/ou une amende de RM 5,000 (1,600 US$). Comme il n’a pas payé la caution, il restera en détention jusqu’au 6 octobre, le jour du procès. Une douzaine de bloggeurs ainsi que des membres de l’opposition se sont rassemblés devant la cour de Kuala Lumpur pour montrer leur soutien. Pour l’opposition et les internautes malaysiens, la situation est claire. « C’est une tentative de contraindre nos libertés » dixit Nurul Izzah Anwar, fille du leader de l’opposition Anwar Ibrahim et elle-même membre de l’opposition au Parlement.
En Malaisie, la plupart des médias est contrôlé par le gouvernement, mais l’internet reste un espace libre et incontrôlable. Selon le ministre de l’Information, Ahmad Shabery Cheek, il y a plus de 700 Malaysiens qui publient des blogs politiques et sociaux. Il ajoute qu’ « Il faut appliquer la loi contre ceux qui ne la respectent pas ».
Selon Reporters Sans Frontières (voilà), « En Malaisie (124e), des blogueurs ont été appréhendés et des sites d’informations ont été fermés ou rendus inaccessibles. »
Un tel comportement du gouvernement n’est donc pas surprenant. Reste à voir comment le cas va se dérouler.
Sources:
International Herald Tribune: voilàAssociated Press: voilàChannel News Asia: voilà

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marshka 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte