Magazine Culture

Critiques Séries : Homecoming. Saison 1. Episode 1.

Publié le 02 novembre 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Homecoming // Saison 1. Episode 1. Mandatory (Pilot).


Homecoming est la nouvelle série de Amazon Prime créée par Sam Esmail (Mr Robot), avec et produite par Julia Roberts (l’éternelle Pretty Woman). On peut dire que ce projet a tout pour être alléchant. Adapté d’un podcast, la série tente alors de mélanger l’univers réel à quelque chose d’un peu plus travail. On retrouve très bien les traits de l’écriture de Sam Esmail et de ce que ce dernier a pu faire avec Mr Robot (dont la saison 4 sera la dernière). Ce premier épisode nous délivre alors des questions et des mystères, mais installe aussi le climat de la série afin de nous plonger petit à petit au coeur de cette aventure. S’il y a quelque chose d’étonnant dans ce premier épisode c’est probablement sa fin. Elle semble abrupte, comme imposée par le découpage par épisodes et je dois avouer que j’aime beaucoup le résultat car cela engage aussi à regarder l’épisode suivant. Comme si l’on avait vu la moitié d’un épisode normal d’une série dont les épisodes durent environ une bonne heure. En nous proposant l’étude de ces personnages, la série préfère donc se concentrer sur l’étude des personnages plutôt que sur les mystères en boîte que l’on va découvrir petit à petit. La série aime bien rester minimaliste mais la psychologie de ses personnages est suffisamment complexe pour nous imposer une mécanique captivante du début à la fin.

Heidi Bergman est une assistante sociale qui aidait des soldats à réintégrer la société pour le compte d'un établissement secret du gouvernement supervisé par un homme ambitieux et peu scrupuleux. Jusqu'à ce qu'elle décide de tout arrêter. Quatre ans plus tard, alors qu'elle vit avec sa mère et qu'elle travaille comme serveuse dans un bar de sa ville natale, un enquêteur du Département de la Défense vient à sa rencontre et lui pose une batterie de questions sur les circonstances de son départ. Elle se rend alors compte qu'une histoire bien plus profonde se cache derrière tout ça...

Et puis il y a Julia Roberts ! Et ce n’est pas une série qui a voulu jouer sur sa présence comme l’on joue parfois avec des séries, car elle est belle et bien l’héroïne ici. Son visage est sobre, électrisant mais Sam Esmail veut faire du visuel de sa série justement un truc de ce genre là, quelque chose qui captive le regard sans parvenir à nous en dépêtrer rapidement. Pour autant, Homecoming n’est pas pareil que Mr Robot et elle compte bien nous le démontrer rapidement même si le côté claustrophobe et le niveau d’anxiété qu’engage cette série n’est pas sans rappeler sa précédente oeuvre. Je ne connais pas le podcast dont Homecoming est adaptée mais je dois avouer que la série parvient à donner envie d’en découvrir plus, notamment car les échanges et les dialogues sont soignés. On a constamment des moments où les échanges entre les personnages deviennent important afin de décrypter où est-ce que Homecoming veut réellement nous emmener. La série est en tout cas pleine de bons petits moments avec la sensibilité de Sam Esmail que l’on ressent à chaque recoin. Finalement, Amazon détient ici probablement l’une des grandes séries de cette saison, reste à voir si cela va tenir la longueur sur toute la saison.

Note : 9/10. En bref, surprenant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte