Magazine Société

Ivresse du pouvoir

Publié le 03 novembre 2018 par Christophefaurie
Je me souviens de ma première entrée dans un comité de direction. Ce qui m'a surpris c'était le mépris que l'on y manifestait pour le reste de l'organisation. C'était d'autant plus surprenant que l'entreprise était ce que l'on appellerait aujourd'hui une "start up". Une sorte de village Schtroumpf. Il n'y avait aucune différence entre les membres du comité et leurs collègues. D'ailleurs, la société fonctionnait sur le mode soviétique: le Goulag succédait au passage en grâce.
L'homme fonctionne peut-être comme les animaux de Konrad Lorenz. Il agit en fonction de "déclencheurs", pas selon un raisonnement rationnel. Par exemple, le déclencheur "comité de direction" produit la réaction : je suis un génie, ce sont des tir-au-flanc.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine