Magazine Culture

Critique Ciné : En liberté ! (2018)

Publié le 05 novembre 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

En liberté ! // De Pierre Salvadori. Avec Adèle Haenel, Pio Marmai et Damien Bonnard.


Adèle Haenel est une personne que j’aime beaucoup. Depuis Suzanne (où elle a été récompensée d’un César), je dois avouer que l’actrice a fait de bons choix au cinéma. En liberté est sa première erreur. Cette comédie ne fonctionne pas pour la simple et bonne raison qu’elle n’est pas une comédie efficace, qui se perd assez souvent dans ce qu’elle veut entreprendre et qui ne parvient jamais à être ce qu’elle veut être. L’intérêt amoureux (ou en tout cas ce que En liberté suggère) ne fonctionne pas du tout et laisse alors le film flotter dans les airs sans réellement trouver d’intérêt. C’est d’ailleurs cette histoire qui laisse le film couler avec son histoire, aussi ennuyeuse soit-elle malgré quelques répliques bien senties. Sans parler du personnage de Louis, un benêt inintéressant qui laisse passer un tueur en série plusieurs fois car il n’a d’yeux que pour Yvonne. Pierre Salvadori ne semble pas vraiment comprendre le principe de la comédie et laisse alors son histoire en roue libre, comme si l’on enchaînait les scènes sans qu’il n’y ait de but final précis (et c’est un peu le cas). Certaines intrigues lancées dans le film n’ont pas de conclusion et sont alors à l’appréciation du spectateur. Sans parler de la bienveillance en long et en large qui fait passer la police pour des quiches molles qui laissent tout passer s’ils sont amoureux.

Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

Imaginez tout de même l’image qu’un tel film donne de la police française ! C’est ridicule. Si c’est pour le bien de la comédie, alors pourquoi pas sauf que En liberté a bien du mal à devenir un film drôle et se contente alors de quelques phrases ici et là qui permettent tout de même de décrocher un petit sourire au spectateur. Le film n’en propose pas plus. Des personnages comme celui d’Audrey Tautou sont régressifs et donnent à certains acteurs de quoi flinguer leur propre carrière. Je m’attendais à un film un peu plus funk y, avec un côté kitch que En liberté semble pourtant assumer dans sa mise en scène. Mais rien de plus. Le reste manque cruellement de punch et de surprises, notamment en ajoutant cette sempiternelle histoire avant d’aller dormir que Yvonne raconte à son fils et qui fait passer son père/mari (mort) pour un héros, un truand, etc. Le spectateur est trompé, par toutes ces belles phrases qu’il y a sur l’affiche et qui donnent forcément l’envie de jeter un oeil à cette petite comédie française. Les acteurs semblent perdus et l’enchaînement de gags ne fait pas vraiment mieux. L’histoire part dans tous les sens sans chercher à trouver un point de chute véritablement intéressant. Sans parler de la morale finale qui est laissée à l’agonie par une histoire mièvre et sans saveur.

Note : 2/10. En bref, une comédie pas « jubilatoire » qui prend son spectateur pour un con.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte