Magazine Culture

Critique Ciné : Jean Christophe et Winnie (2018)

Publié le 06 novembre 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Jean-Christophe & Winnie // De Marc Forster. Avec Jean Claude Donda, Patrick Prejean et Wahid Lamamra.


Disney a un planning chargé en cette fin d’année entre son adaptation de Casse Noisette, Le Monde de Ralph 2 et le retour de Mary Poppins. Mais sortait plus ou moins dans la plus grande inconnue une adaptation de l’histoire de Christopher Robin et Winnie the Pooh. Cette aventure toute mignonne adaptée des personnages créés par A.A. Milne et Ernest Shepard, est un moyen de nous plonger petit à petit dans cette période hivernale où l’on a envie de boire des chocolats chauds. Marc Forster (World War Z, Neverland) nous plonge alors dans cette petite aventure sans grandes prétentions si ce n’est celle de nous faire passer un moment sucré, dans la pure tradition de Disney. Le film ne sait pas vraiment où est-ce qu’il va et où est-ce qu’il veut nous emmener, mais cette aventure est finalement belle et touchante avec quelques moments assez cocasses qui viennent nous replonger (en tout cas pour ma part) en enfance. C’est un film qui est d’ailleurs bien plus profond que l’on ne pourrait l’imaginer au départ qui prend l’histoire d’un personnage qui a grandi, et qui se replonge une dernière fois dans son enfance pour survivre aux aléas de sa propre vie (ou bien se cacher derrière cette enfance insouciante justement pour échapper aux problèmes).

Le temps a passé. Jean-Christophe, le petit garçon qui adorait arpenter la Forêt des Rêves bleus en compagnie de ses adorables et intrépides animaux en peluche, est désormais adulte. Mais avec l'âge, il est devenu sérieux et a perdu toute son imagination. Pour lui rappeler l’enfant attachant et enjoué qu'il n’a jamais cessé d’être, ses célèbres amis vont prendre tous les risques, y compris celui de s'aventurer dans notre monde bien réel…

Le charme daté qui émane de ce film apparait comme salvateur, avec cette douceur automnale qui vient apporter à l’écran une image sympathique. Marc Forster n’est pas forcément le réalisateur le plus brillant mais il parvient à apporter sa propre patte ici afin de nous offrir sa vision des aventures de Jean-Christophe & Winnie. Ce petit ourson est d’ailleurs particulièrement bien mis en scène (en plus de ses ami(e)s) et donne au spectateur l’envie de le serrer fort dans ses bras. Ewan McGregor était l’acteur parfait pour incarner Christopher Robin. Je dois avouer qu’il se dégage de sa prestation une jolie et une mélancolie qui sied très bien au film et à ce que celui veut nous conter (même si par moment j’ai l’impression que le film part en sucette). Cela ressemble alors à une vraie fable poétique qui garde la philosophie de notre enfance (en tout cas de la mienne et des aventures de ces deux personnages). Moi qui m’attendais à voir un film bienveillant, je n’ai pas été déçu et dans un monde de brut, cela fait parfois du bien de voir des films comme Jean-Christophe & Winnie qui viennent nous câliner entre leurs bras et qui donnent envie de braver le froid pour partir à l’aventure.

Note : 7/10. En bref, un joli film, plein de bons sentiments suffisamment profond pour nous offrir un spectacle drôle et touchant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte