Magazine Autres sports

Comme une odeur …

Publié le 08 novembre 2018 par Allezlesbleus

… de déjà vu.
Comme une odeur … C’est ce samedi que se tiendra, au Stade Telus de l’Université Laval de Québec, la 38e édition de la coupe Dunsmore du RSEQ. Sans surprise, pour une 6e fois d’affilié, et une 10e fois depuis leur retour dans la ligue en 2001, les Carabins y affronteront leurs éternels rivaux, le Rouge et Or de l’UL. Lors des demi-finales de la semaine dernière, dans des conditions exécrables qui normalement auraient tendance à niveler les forces, les 2 powerhouses ont écrasé leurs adversaires par un pointage cumulé de 88-2. Situation assez représentative du déroulement de la saison régulière 2018 où le pointage cumulé des deux équipes de tête contre les 3 autres universités aura été de 511-48.
Malgré une fiche de 6 victoires et 2 défaites, la saison 2018 des Carabins en est une d’exception. Sans être le meilleur groupe de joueurs que l’Organisation aura eu, elle est peut-être la meilleure équipe de son histoire. Tout au long de la saison, en regardant cette équipe cumuler les jeux blancs et les victoires, j’avais comme une odeur de déjà-vu. Comme une odeur de…
… de 2013. L’édition 2013 des Carabins a terminé la saison avec une fiche de 5 victoires, 3 défaites, dont deux aux mains du Rouge et Or. En 2013, comme cette année, malgré des victoires convaincantes, l’unité offensive sème des interrogations. L’attaque aérienne peinait à s’installer, malgré un très bon groupe de receveur.
En 2013 comme cette année, la saison a débuté sans que le choix du QA partant soit établi. Duel entre G. Cousineau et PL Varhegyi à l’époque, et G. Archambault et D. Morand cette année. En 2013, suite à la blessure du porteur de ballon étoile de l’équipe R. Sene, ainsi que celle du porteur #2 N. Dubeau, deux recrues se sont imposés dans le back field, M. Crazy-Lauzon et un certain STE. Cette année, suite à la blessure des porteurs G. Parent et R. Malki, tout le monde n’a de yeux que pour les recrues JC Dazou et Rythme FM.
En défensive, l’unité menée par D. Ménard, M. Girard, JS Blanc, Byray et un célèbre #24 finirent l’année avec 39 sacks et 11 interceptions.
Mené par un QA à maturité, le RetO de 2013 avait dominé la ligue avec une récolte de 6 victoires et aucune défaite.
… de 2014. Jamais une défensive des Carabins n’avait été aussi importante. Sans être la plus avare, elle était la plus punitive. Après s’être fait traverser en ouverture de saison, mené par son Capitaine, Byron Archambault, l’unité défensive n’avait accordé qu’un maigre 8,5 points par partie lors des 7 parties suivantes.
Tout comme cette année, la somme des joueurs en 2014 était moins importante que son ensemble. Il régnait autour de l’équipe une atmosphère indescriptible. Un sentiment de révolution.
En 2014, tout comme cette année, le meilleur marqueur de l’équipe était le botteur. Un certain LP Simoneau.
L’attaque aérienne était menée par R. Cibasu et un #88 à trémas.
Tout comme celle de cette année, l’édition 2014 du Rouge Et Or semblait sans faille. L’attaque menée par H. Richard, M. Boutin et FFL, a fini la saison avec plus de 4526v de gain et 383 points au tableau. La défensive n’était pas en reste, elle n’accordera qu’un maigre 78 points tout au long de la saison.
… de 2015. L’unité offensive de 2015 montre des signes d’inconstance et à de la difficulté à faire avancer le ballon. Malgré tout, les Carabins finissent la saison avec une fiche de 6-2.
Plusieurs blessures sur la ligne offensive, au sein du personnel de receveur ainsi qu’au QA partant sont survenues pendant la saison.
En 2015, tout comme cette année, les 2 meilleurs marqueurs de l’équipe sont le porteur de ballon STE et le botteur… LP Simoneau.
Toujours aussi dominante, l’unité défensive …menée par J. Luke et BCBG était le moteur de l’équipe.
… de crise de cœur. Que l’on l’analyse de tous les angles que l’on veut. Que la compare à toutes les éditions du passé que l’on souhaite. Un fait demeure, la défensive est le corps et l’âme de cette équipe et la victoire samedi passera par cette unité.
Que l’attaque ne puisse traverser le terrain et se rendre de la zone des buts n’importe peu. L’important sera d’éviter les revirements et d’aider les US ainsi que la défensive à gruger suffisamment de terrain pour qu’à la fin, le Comeback kid n’ait la victoire au bout de son pied.
Ça ne sera pas élégant. Ça va être dur sur notre cœur. Ça va nous faire vieillir prématurément. Mais à la fin ce qui compte, c’est le gros trophée de Plywood.
Comme je l’ai répété ad nauseam la semaine dernière, defence wins championships.
On annonce une température exécrable samedi pour la partie. Que ce ne tienne, les Montagnards seront tout de même sur place en compagnie des parents des Carabins pour le Tailgate Beau’s des Montagnards présentés par SPG. De la bière Beau’s sera disponible pour vous réchauffer l’intérieur et vous faire oublier la grisaille de Québec. Pour les membres qui n’ont toujours pas récupéré votre tuque, il sera possible de le faire à ce moment.
-MdM-
****Superbe photo de James Hajjar disponible ici - https://squareup.com/store/jhphotosportive/item/la-famille

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines