Magazine Culture

Critiques Séries : Charmed (2018). Saison 1. Episode 6.

Publié le 19 novembre 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Charmed (2018) // Saison 1. Episode 6. Kappa Spirit.


Cet épisode part un peu dans tous les sens sauf que cela ne gâche pas vraiment le plaisir. Le retour dans le temps dans les années 80 semble être une sorte de façon de nous préparer, mais quelque chose qui aurait aussi très bien pu tenir tout l’épisode. Mais plutôt que de se concentrer sur un flashback fun de l’épisode, il y a peu à attendre finalement dans cette histoire. Du coup, la série préfère se concentrer sur Maggie et Mel qui passent pas plusieurs chemins afin de trouver quel genre de fantôme est Brenda. Je me suis bien plus investi dans la dynamique entre les soeurs qui se jouent entre Maggie et Mel. Et notamment qui ne comprend pas pourquoi sa petite soeur veut autant faire partie d’une sororité. L’altercation finale entre Maggie et Lucy fonctionne elle aussi. Et au fond, peu importe le genre de fantôme qu’est Brenda. Car ce n’est pas le vrai problème ici. C’est plus la tension entre Maggie et Lucy qui joue un jeu crucial dans cet épisode et permet encore une fois à Charmed de développer l’histoire de ses personnages plutôt que l’intrigue de la semaine qui finalement manque parfois d’un peu de punch. Peut-être aussi car la série a tellement de choses à faire en parallèle que cela peut rapidement devenir embêtant. Le fait que l’épisode soit aussi mal fichu par moment donne l’impression que Charmed veut trop en dire d’un coup d’un seul.

Mais les intrigues personnelles des personnages sont suffisamment sympathiques pour nous permettre d’oublier les très laids fonds verres de l’épisode. Je trouve d’ailleurs que les effets spéciaux sont un peu trop mauvais pour que l’on ait réellement envie de les trouver beaux ces derniers temps. La série ne fait vraiment aucun effort stylistique et c’est dommage car cela brise un peu la crédibilité de ce qu’elle raconte de réel en parallèle. La série décide aussi de jouer un peu avec les sentiments de Mel face à sa décision de la semaine dernière (celle d’abandonner celle qu’elle aime pour lui permettre de vivre une vie normale). Melonie Diaz parvient à apporter un peu de subtilité dans ce qu’elle incarne qui permet de voir qu’au fond elle est brisée par ce qui s’est passé précédemment. Si Mel et Maggie sont donc sur le fantôme de Brenda, Macy de son côté continue d’enquêter sur la marque de Galvin, qui tente alors ainsi de faire évoluer la mythologie de la saison sans pour autant nous révéler grand chose non plus. Je trouve juste que l’opportunité de nous plonger complètement dans les années 80 aurait pu être intéressante mais que la série la laisse salement tombée au profit de tout un tas d’intrigues différentes qui ne sont pas spécialement bien équilibrée.

Note : 6.5/10. En bref, malgré des défauts, les personnages restent l’atout de cette série.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte