Magazine Culture

NATURE : La ruée vers l'or bleu !

Publié le 20 novembre 2018 par Pege @pg120
Salut à tous,
 Du site leSOLEIL : Aujourd’hui, 3,6 milliards de personnes vivent dans une région du monde qui manque d’eau, durant un mois ou plus par année. En 2050, leur nombre sera passé à 5,7 milliards. Le monde a soif. Et ce n’est qu’un début. De Los Angeles à Téhéran, en passant par Lima, Le Caire et Phoenix, la grande ruée vers l’or bleu est commencée.  

NATURE : La ruée vers l'or bleu !   ¨ Le 31 janvier, la ville du Cap, en Afrique du Sud, a lancé un cri d’alarme, qui a aussitôt résonné dans le monde entier. Après trois ans de sécheresse, les réserves d’eau avaient atteint un niveau critique. Tellement que dès le 21 avril, le Cap allait devoir couper l’eau du robinet, pour la réserver aux besoins essentiels. Dès lors, les 4 millions d’habitants devraient s’approvisionner dans des points de distribution, répartis sur le territoire.
   Pour éviter le «jour zéro», la population du Cap a dû réduire sa consommation d’eau à moins de 50 litres par jour. À titre de comparaison, le Québécois moyen utilise 424 litres. Un bain en nécessite 150. Une douche? 75. Une laveuse traditionnelle? 150…
Les mégapoles ont soif
Est-ce que les problèmes du Cap constituent un avant-goût du futur? Peut-être. La soif s’annonce particulièrement prononcée dans les villes, où les deux tiers des Humains vont probablement habiter en 2050. Quatorze des 20 plus grandes villes du monde souffrent déjà de problèmes d’eau. En 2015, la mégapole brésilienne de São Paulo a même frôlé la catastrophe. Pour économiser l’eau, la ville de 20 millions d’habitants a dû fermer les robinets 12 heures par jour...
Le nouvel or bleu
En l’espace de 100 ans, les besoins en eau de l’Humanité ont été multipliés par six. Mais cela ne doit pas faire oublier que la consommation domestique (lavage, cuisson, etc.) représente moins de 10 % de l’eau utilisée. En général, c’est l’agriculture (70%) et l’industrie (20%) qui s’arrogent la part du lion…
La folie du blé
Depuis la nuit des temps, l’Humanité a tendance à considérer l’eau comme une ressource inépuisable. Jusqu’à ce qu’elle frôle la catastrophe. L’exemple de la folie du blé en Arabie saoudite le démontre de manière spectaculaire.
 Demain, des guerres de l’eau?
Effarés par l’ampleur des pénuries, certains experts prophétisent déjà que les guerres de l’eau vont remplacer les guerres du pétrole. Ceux-là redoutent le «cocktail» formé par la pénurie d’eau, le réchauffement climatique, l’augmentation des populations et les villes qui grandissent à toute vitesse¨...    ( Voir l`article au complet )
 https://www.lesoleil.com/actualite/monde/la-ruee-vers-lor-bleu-f5b0151d43ae068115d0f5a1c5b0ad90
Pégé
Windows 7 / Windows XP Pro / Windows 10 / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 17 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pege 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte