Magazine Culture

Critique Ciné : Les Animaux Fantastiques 2 - Les Crimes de Grindelwald (2018)

Publié le 20 novembre 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Les Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald // De David Yates. Avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston et Dan Fogler.


Bon, qu’on se le dise tout de suite… Les Animaux Fantastiques 2 c’est mauvais. Mais très mauvais. C’est certes mignon de retrouver l’univers d’Harry Potter (notamment Poudlard, et certains personnages emblématiques) sauf que dans ce film rien n’évolue réellement et tout tourne en rond pendant plus de deux heures ! J.K. Rowling semble épuisée d’avoir déjà écrit toute la saga Harry Potter et semble être obligée d’écrire des histoires sur cet univers épuisé jusqu’à l’os. Le premier film n’était pas aussi mauvais car il tentait d’apporter autre chose, mais ce second volet ne raconte rien, comme une longue introduction à un hypothétique troisième volet (qui verra surement le jour). Je ne pense pas garder longtemps souvenir de ce second volet des Animaux Fantastiques, même si l’idée de mettre Johnny Depp dans la peau d’un vilain est séduisante (sur le papier uniquement). En effet, ce dernier semble être là pour préparer une intrigue différente dans un troisième film. J.K. Rowling semble avoir oublié ce qui faisait l’émerveillement de Harry Potter et son univers dans un film ici qui se contente d’enchaîner des scènes qui mettent plus en place une suite qu’autre chose. L’ennuie se fait alors ressentir du début à la fin, sans que l’on ne puisse rien faire.

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s'évade comme il l'avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l'origine d'attaque d'humains normaux par des sorciers et seul celui qu'il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l'arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L'aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

L’intrigue mélange tellement d’ingrédients différents que l’on se perd très rapidement dans les méandres du film. Pour tenter de relancer l’intérêt, le film tue des personnages sauf que je n’ai jamais été attaché à ces personnages comme j’ai pu l’être avec ceux d’Harry Potter. Du coup, là aussi c’est un véritable échec. Sans parler de la lenteur des choses. Toutes les scènes importantes semblent durer une éternité pour rien du tout si ce n’est gagner du temps sur la bobine. Le film passe aussi son temps à expliquer plein de fois des choses qu’il a déjà fait comprendre plus tôt au spectateur, sans jamais se soucier de lui. C’est là que l’on voit qu’une J.K. Rowling en roue libre ce n’est pas forcément la meilleure des choses. David Yates de son côté, réalisateur des derniers Harry Potter, permet alors aux fans de retrouver un peu de ce qu’il avait déjà délivré dans la célèbre franchise sans parvenir à réellement nous émerveiller. Notamment à Paris, qui est pour le coup très mal exploité, comme si le manque de budget avait eu raison du film. Mais je crois que la cerise sur le gâteau est Eddie Redmayne auquel j’aurais toujours du mal à me faire. Son côté inexpressif m’énerve.

Note : 2/10. En bref, une suite sans intérêt.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte