Magazine Environnement

(Alain Damasio) S’il y a un avenir enviable et imaginable, c’est dans le retour au vivant.

Publié le 05 décembre 2018 par Boprat

(Alain Damasio) S’il y a un avenir enviable et imaginable, c’est dans le retour au vivant.


(Alain Damasio)
S'il y a un avenir enviable et imaginable, c'est dans le retour au vivant.

Que peut l'imaginaire de la science-fiction contre un futur imaginé par Google ?

Contributeur d'un Eloge des mauvaises herbes (Les Liens qui libèrent, 2018) et du recueil Au bal des actifs : Demain le travail, une anthologie parue en 2017 à La Volte, maison d'édition indépendante qu'il a co-créée, Alain Damasio est surtout connu pour son roman fondateur, La Zone du Dehors (1999, réédité par La Volte en 2007).
Cette œuvre présentée comme la suite de1984 (1949) de George Orwell est riche d'un univers propre, dépeignant une société de contrôle où les catégories sociales sont organisées en un système de notation qui transparaît jusque dans le nom des individus.
Comment prendre la mesure de ce qui nous arrive ? La technologie va-t-elle, si ce n'est pas déjà fait, changer nos vies et nous changer, dans notre rapport au corps, à autrui, à nous-mêmes? Quels possibles, quelles limites, quels dangers aussi, de l' utopie transhumaniste?

Je considère que l'écrivain de science-fiction est d'abord là, non pour anticiper, mais pour décrypter le présent.
(Alain Damasio)

Face à ces questionnements, la science-fiction, selon Alain Damasio, connaîtrait aujourd'hui son "âge d'or". En tant qu'art du présent reliant passé et futur, tirant peut-être sa force dans les alternatives imaginaires qu'elle propose, elle se fait le contrepoint d'autres imaginaires à la Google produits par le néolibéralisme. Dans un monde où la technologie nous a peut-être aliénés plus qu'elle ne nous a donné de pouvoir, la littérature des imaginaires semble plus nécessaire que jamais.

S'il y a un avenir enviable et imaginable, c'est dans le retour au vivant.
(Alain Damasio)

Alain Damasio est invité à la quatrième édition de "Question(s) d'éthique" (au Lieu Unique à Nantes), centrée cette année sur le thème "Demain, surhumains ? " (30/11 et 01/12). En parallèle de son intervention qui se tiendra samedi 1 décembre 2018, sa fiction radiophonique " Fragments hackés d'un futur qui résiste " sera diffusée pour accompagner l'événement. Son prochain roman, Les Furtifs, est attendu pour avril 2019.

Même en faisant le choix de ne pas avoir de portable, je suis forcément inclus dans une société pour laquelle c'est la norme. Le fait de ne pas être joignable [...] créé une espèce de destruction dans mes rapports.
(Alain Damasio)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Boprat 715 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte