Magazine Société

Le Collectionneur, de Fiona Cummins

Publié le 16 décembre 2018 par Francisrichard
Le Collectionneur, de Fiona Cummins

Le vendredi 16 novembre 2012, Clara Foyle, 5 ans, franchit les grilles de son école de Blackheath, au sud-est de Londres, et rentre toute seule à la maison. Un peu plus loin, un homme sort de la boutique d'un Pendjabi qui vend des bonbons. Il vient d'en acheter et en offre à Clara. C'est pour mieux enlever cette enfant...

Non loin de là, le même jour, Jakey, 6 ans, et son père, Erdman Frith, 39 ans, se blessent à la maison et, accompagnés de Lilith, mère de l'un et femme de l'autre, vont se faire soigner au Royal Southern Hospital.

Ils ne sont finalement pas gravement blessés, ni l'un ni l'autre, mais Jakey souffre d'une terrible maladie et toute chute, comme celle qu'il a faite, peut avoir de terribles conséquences:

La maladie de l'homme de pierre (fibrodysplasie ossifiante progressive) est une maladie rare et paralysante provoquant chez les personnes atteintes l'apparition d'un second squelette qui les enferme littéralement à l'intérieur d'une prison d'os...

Erdman ne sait pas encore que son fils est déjà en danger et qu'il a dix jours pour lui sauver la vie

Le lendemain, samedi 17 novembre 2012, l'inspectrice Etta Fitzroy, chargée de l'enquête sur la disparition de Clara, s'est occupée un an plus tôt de la disparition d'une autre petite fille, Grace Rodriguez, dont on n'a retrouvé dans un bois que les bouts de doigts et les orteils dans de petits sachets en plastique et soigneusement alignés

Quand Fitzroy lui rend visite, Amy Foyle, la mère de Clara, lui apprend que sa fille souffre d'ectrodactylie: il lui manque des doigts aux deux mains. Fitzroy sait aussi que son mari, Miles Fitzroy, est un coupable tout trouvé puisqu'il a été soupçonné de pédophilie dans le passé.

Le même jour, le lecteur fait la connaissance du personnage-titre, Le Collectionneur, héritier de l'Ossuaire, une collection d'os familiale, constituée pendant des générations par une lignée de mâles, qu'il se fait un devoir d'enrichir à son tour de spécimens rares:

... Il s'attarde dans le couloir, s'abreuve du squelette enfermé dans sa double prison de verre et d'os.

Il pense à l'autre garçon, et le frisson des possibilités se répand dans tout son corps...

Pendant les jours suivants, jusqu'au mardi 27 novembre 2012, Fiona Cummins, presque heure par heure, raconte, avec la précision d'un scalpel qui découperait des chairs vivantes, les faits et gestes de ces protagonistes, les liens qui se tissent entre eux ou leurs relations conflictuelles, leurs états d'âme. Elle n'épargne au lecteur aucun détail...

Le suspens et les frissons sont garantis jusqu'au bout de cette histoire d'os. Et même l'épilogue ne permet pas de souffler. Ce gros volume n'en a donc que l'air: bien que l'intrigue soit d'une grande densité, il est difficile de s'en défaire en cours de lecture.

Francis Richard

Le Collectionneur, Fiona Cummins, 512 pages, Slatkine & Cie (traduit de l'anglais par Jean Esch)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine