Magazine Échecs

Découvrez Chesstips.fr pour progresser aux échecs !

Publié le 06 janvier 2019 par Chess & Strategy @Chess_Strategy

Découvrez CHESSTIPS, votre newsletter hebdomadaire gratuite sur les échecs avec un exercice et sa solution, à partager entre amis !

Les Blancs jouent et gagnent -> Recevoir la Newsletter hebdo

La position de cette semaine est extraite du livre 50 leçons de stratégie, les parties qu'il faut connaître, de Steve Giddins. Un ouvrage traduit de l'anglais par François-Xavier Priour pour les éditions Olibris.

Les Blancs jouent et matent en 3 coups. A vous de trouver comment !

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

Marqué dans sa jeunesse par un livre très populaire d’Irving Chernev (The Most Instructive Games of Chess Ever Played), Steve Giddins en reprend le concept avec des parties plus récentes pour proposer un panorama clair et accessible de la stratégie moderne. 50 parties, 50 exposés ciblés se concluant chacun par un résumé en quelques points précis des leçons à retenir.

Giddins a bien compris le besoin d’une explication claire et en contexte des grands concepts stratégiques, pour chaque phase de la partie. Sachant se montrer didactique sans tomber dans le dogmatisme de certains de ses aînés, l’auteur propose une progression logique, offre des explications verbales faisant appel à la compréhension des idées-clés plus qu’à la mémorisation, et explore 50 parties complètes permettant de suivre le développement d’une idée de sa naissance à sa conclusion, aussi bien du point de vue de l’attaquant que de celui du défenseur.

Les parties sont classées par thèmes stratégiques, ce qui permet un travail spécifique au besoin. Attaque directe sur le roque, art de la défense, activité des pièces, structure de pions, principe des deux faiblesses, approche stratégique de la finale : tous les grands thèmes sont au rendez-vous. Pour le joueur occasionnel, c’est une excellente initiation à la stratégie moderne ; pour le joueur de club, voici l’outil idéal pour développer une vision stratégique claire et globale. Tous, en tout cas, y trouveront un véritable plaisir de lecture.

Armé d’un solide bon sens et d’une excellente connaissance du monde des échecs, le Maître FIDE Steve Giddins est l’auteur de plusieurs livres de qualité, dont 101 questions clés sur les échecs et Comment construire son répertoire d’ouvertures. Il contribue au British Chess Magazine et au très populaire site de ChessBase.

Judit Polgar (2685) 1-0 Shakhriyar Mamedyarov (2580), Olympiades de Bled 2002

La partie d'échecs commentée est celle qui opposa Judit Polgar à Shakhriyar Mamedyarov, lors des Olympiades d'échecs 2002 à Bled. Jeune prodige des échecs, Judit Polgar obtient en décembre 1991, la norme de grand maître international — à moins de quinze ans et cinq mois — et devient la première (parmi tous les joueurs, deux sexes confondus) à battre le record de précocité que l'Américain Bobby Fischer détenait depuis plus de 33 ans. Son titre de grand maître lui est décerné officiellement par la Fédération internationale des échecs au début de 1992.

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Cxe4 Ce coup introduit la variante ouverte de la partie Espagnole, explorée au début du 20ème siècle par le grand joueur et théoricien allemand Siegbert Tarrasch.

6.d4 b5 7.Fb3 d5 8.dxe5 Fe6 La position de base de l'Espagnole ouverte. Les noirs ont des pièces mineures plus actives que dans la variante fermée, mais les pions de l'aile Dame sont affaiblis. Si l'on parvient à jouer ...c5 dans de bonnes conditions, tout devrait aller pour le mieux, mais ce n'est pas facile à réaliser sur un jeu précis des Blancs.

9.Cbd2 Cc5 10.c3 d4 11.Cg5! Fd5? Mamedarov espère éviter les complications en refusant le sacrifice, mais ce coup est une grave erreur, comme va le démontrer Judit Polgar. [Un sacrifice de pièce qui ne laisse pas indifférent. L'idée est de répondre à 11...Dxg5 par 12.Df3 Fd7 13.Fxf7+ Re7 14.Fd5 Cxe5 15.De2 d3 16.De1 Te8 17.f4 Dh5 18.fxe5 Rd8 avec avantage blanc]

12.Cxf7! Ce sacrifice maintient le Roi noir au centre, où il va faire l'objet d'une attaque féroce. 12...Rxf7 13.Df3+ Re6 14.Dg4+ Rf7 15.Df5+ Re7 16.e6 Fxe6 17.Te1! Dd6 18.Fxe6 Cxe6 19.Ce4 De5 20.Fg5+ Rd7 21.Cc5+ Fxc5 22.Df7+ Rd6 23.Fe7+ Rd5 Et les Blancs matent en 3 coups

A vous de jouer comme Judit. Comment les Blancs doivent-ils exploiter la position affaiblie du Roi ennemi ?

Jouez la combinaison sur un échiquier dynamique

La solution en notation algébrique : 24.Df3+

Pouvait suivre 24...De4 [24...Rc4 25.b3#] 25.c4+ Rxc4 [25...bxc4 26.Dxe4#; 25...Re5 26.Dxe4#] 26.Db3# 1-0

Notre conseil

Lorsqu’il est piégé au centre, le Roi s’expose à des attaques dévastatrices. Du point de vu de l’attaquant, il est souvent rentable de sacrifier du matériel pour maintenir le Roi au centre.

Comme dans toute attaque, il est important de pouvoir mobiliser plus de pièces que l’adversaire dans le secteur de l’échiquier. Il est souvent préférable de faire venir des pièces en renfort plutôt que de prendre du matériel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chess & Strategy 4330240 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines