Magazine Santé

SYNDROME du CÔLON IRRITABLE : L'hypnothérapie fait aussi du bien à l’intestin

Publié le 07 janvier 2019 par Santelog @santelog



Le syndrome du côlon irritable affecte environ 1 personne sur 5 dans le monde.

L'hypnothérapie s’avère ici efficace à réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable, suggère cette étude présentée dans le Lancet Gastroenterology & Hepatology. Des résultats d’autant plus intéressants que l’hypnose apporte des résultats bénéfiques et durables chez certains patients, et jusqu’à 9 mois après la fin du traitement.

Le syndrome du côlon irritable affecte environ 1 personne sur 5 dans le monde. Il s'agit d'une affection persistante et difficile à traiter, dont les symptômes peuvent sérieusement affecter la qualité de vie, notamment les douleurs abdominales, les ballonnements, la diarrhée et la constipation. Pour de nombreuses personnes atteintes, les traitements médicamenteux et diététiques ne donnent aucun résultat. L’hypnothérapie « ciblée » sur l’intestin, ici administrée par des psychologues, qui semble être efficace lors de séances de groupe ou individuelles, apparaît comme une nouvelle option non médicamenteuse et prometteuse pour traiter le syndrome du côlon irritable, en soins primaires, comme en soins secondaires.

Cet essai contrôlé randomisé a été mené auprès de 354 adultes atteints du SCI.

  • Après 3 mois de traitement, 40% des patients et 33% des groupes d'hypnothérapie signalent déjà un soulagement significatif de leurs symptômes par rapport aux témoins ayant bénéficié d’éducation, de conseils et de soins de soutien ;
  • chez 17% des patients sous hypnothérapie, ces avantages persistent 9 mois après l’arrêt du programme ;
  • l’hypnothérapie de groupe s’avère quasiment aussi efficace que les séances individuelles, ce qui pourrait permettre à un plus grand nombre de patients atteints de se faire traiter à moindre coût ;
  • 15% des patients du groupe hypnothérapie vs 20% du groupe témoin ont abandonné leur traitement, avant ou pendant la thérapie (ou le suivi de l’étude).
  • les améliorations de la qualité de vie, les plaintes psychologiques, la cognition, la réduction des coûts médicaux et les absences pour maladie s’avèrent similaires entre les groupes.
  • Dans l'ensemble, l'hypnothérapie est bien tolérée. 8 effets indésirables graves et inattendus ont été rapportés, mais n'étaient pas liés à l'hypnothérapie.

Bien que ces résultats soient prometteurs, il faudra approfondir les recherches pour préciser le nombre optimal de séances d’hypnothérapie, l’effet des attentes des patients sur leur réponse au traitement et la mesure dans laquelle ces bénéfices de l’hypnothérapie peuvent être influencés par les effets psychologiques de l’hypnose. Cependant, l’hypnothérapie est d’ores et déjà suggérée par les auteurs comme une option de traitement pour les patients atteints du syndrome du côlon irritable quels que soient la gravité des symptômes et le sous-type de syndrome.

Car, autre conclusion frappante, la mesure dans laquelle la perception de la maladie par le patient a un effet majeur sur la souffrance et le handicap ressenti : ici, la perception des symptômes semble être aussi importante que la sévérité réelle des symptômes.

Bref, l’hypnose pourrait apporter sa contribution aussi à la santé intestinale, une option donc prometteuse, non médicamenteuse, à confirmer par d’autres recherches.

Source : The Lancet Gastroenterology and Hepatology November 22, 2018 DOI:10.1016/S2468-1253(18)30310-8 Efficacy of individual and group hypnotherapy in irritable bowel syndrome (IMAGINE): a multicentre randomised controlled trial

Plus sur le Syndrome du Côlon Irritable sur Microbiote Blog

Équipe de rédaction Santélog Jan 7, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine