Magazine Santé

OBÉSITÉ INFANTILE : A l’origine de 25% des cas d'asthme

Publié le 07 janvier 2019 par Santelog @santelog



10% des enfants asthmatiques âgés de 2 à 17 ans pourraient éviter la maladie en maintenant un poids santé

Ces résultats d’une étude de la Duke University suggèrent que près d'un million de cas d'asthme infantile pourraient être évités avec une meilleure gestion du poids et une prévention plus efficace de l’obésité infantile. Des conclusions à paraître dans la revue Pediatrics, issues de l’analyse des données de plus de 500.000 enfants aux États-Unis.

L'asthme est la première maladie chronique chez les enfants et ses causes génétiques et certaines infections virales pendant l'enfance sont des facteurs non évitables. L’auteur principal, le Dr Jason E. Lang, professeur agrégé de pédiatrie à la Duke, insiste sur le fait que l'obésité est peut-être le seul facteur de risque évitable chez l'enfant.

L’analyse, rétrospective, est menée sur les données de 507.496 enfants. Les enfants considérés comme asthmatiques avaient reçu le diagnostic d’asthme par 2 médecins ou plus et avaient également reçu une prescription de traitement par inhalateur. Des tests de leur fonction pulmonaire ont également confirmé leur diagnostic d’asthme. L’analyse conclut que :

  • l'obésité pourrait être à l'origine de 23 à 27% des cas d'asthme chez les enfants obèses ;
  • environ 10% des enfants asthmatiques âgés de 2 à 17 ans -soit près d'un million d'enfants aux États-Unis, lieu de l’étude- auraient pu éviter la maladie en maintenant un poids santé ;
  • les enfants considérés comme obèses et dont l'indice de masse corporelle (IMC) se situait au 95e centile ou plus pour leur âge et leur sexe – présentent un risque d'asthme accru de 30% par rapport à leurs pairs présentant un poids de santé ;
  • les enfants en surpoids mais non obèses présentent également un risque d'asthme accru de 17% par rapport à leurs pairs en bonne santé ;
  • ces résultats restent similaires après ajustement avec certains facteurs de confusion, dont le sexe, l'âge, le statut socio-économique et les allergies.

Une relation obésité-asthme très probable : alors que la limite de l’étude réside dans le fait que ses données ont été collectées lors de visites médicales et non dans un contexte de recherche clinique contrôlée, d’autres recherches seront probablement nécessaires pour prouver que le surpoids et l'obésité provoquent directement des changements qui mènent à l'asthme. En particulier, les processus sous-jacents restent encore mal compris. Cependant, ce n’est pas la première étude à suggérer cette relation et d’autres études ont également montré qu’une perte de poids, chez l’enfant asthmatique, contribuait à réduire ses symptômes.

Pour les auteurs, « il est donc raisonnable de craindre qu'il s'agisse d'une relation de cause à effet : Il semble que le fait de devenir obèse durant l’enfance augmente de manière significative le risque d'asthme et cette augmentation est significative et appelle toute notre l'attention sur l'importance de prévenir l'obésité infantile ».

Source: Pediatrics (In Press) via Eurekalert (AAAS) 26-Nov-2018 Weight likely cause for one-fourth of asthma cases in kids with obesity (Visuel Duke Health)

Plus sur Obésité Blog

Équipe de rédaction Santélog Jan 7, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine