Magazine Culture

Critique Téléfilm : Bexit - The Uncivil War (2019)

Publié le 08 janvier 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Brexit : The Uncivil War // De Toby Haynes. Avec Benedict Cumberbatch, Rory Kinnear et John Hefferman.


Ce n’était qu’une question de temps avant que l’on ait droit à un film sur le Brexit et c’est désormais le cas. Toby Haynes prend alors le point de vue de la campagne politique qui a été menée en 2016 par ceux voulant quitter l’Union Européenne. Sur un scénario de James Graham (Le monde de Nathan, Prisoners Wives), le film tente alors de raconter une aventure politique à sa façon sauf que c’est un vrai gâchis. Malgré la présence de Benedict Cumberbatch (Sherlock) au casting, le film tourne en rond et ne parvient jamais à réellement nous plonger dans cette aventure qui avait clairement le pouvoir de devenir passionnante. Le film est un peu trop confus dans sa façon de faire et perd énormément de temps au début pour installer les personnages sans qu’aucun d’entre eux ne devienne quelqu’un que l’on ait envie de suivre jusqu’au bout. Brexit devient alors rapidement le show de Benedict Cumberbatch (pour le bien du film au fond), mais sans réellement démontrer quoi que ce soit derrière. Si les anti-Brexit vont sûrement soutenir certains éléments de ce film qui discrédite en partie la campagne du « Leave », je dois avouer que cela n’en fait pas pour autant un bon film. Je me demande si au fond on ne pourrait pas comparer la qualité de ce film à la qualité du gouvernement britannique et de ses négocations avec l’Union Européenne pour la quitter.

Les coulisses de la campagne politique menée en 2016 en Grande-Bretagne par l'organisme Vote Leave, qui visait à convaincre le peuple britannique de la nécessité pour le pays de quitter l'Union européenne

La plupart du temps Brexit nous propose des lignes de dialogues ennuyeuses et pompeuses, qui tentent de raconter des histoires sur la politique britannique, sur l’Union Européenne, sur le point de vue des britanniques mais tout est traité en surface, sans réellement aller au fond du problème. Brexit est alors un peu comme tous ces téléfilms sur des campagnes présidentielles qui sont complètement ratés à cause d’un scénario fainéant. Ici, ce n’est pas Dominic Cummings (qui connait ce mec ?) qui va sauver le monde mais le film tente de nous le faire croire. C’est sacrément dingue d’écrire un truc aussi long et pompeux, sans avoir une once d’empathie pour le téléspectateur qui va se coltiner presque deux heures de moments ennuyeux. Certains personnages sont laissés de côté afin de tenter de remettre le Brexit au coeur de l’histoire mais dès que Brexit tente de créer de l’émotion (car oui, il tente de le faire), c’est là aussi un raté complet. Pourquoi ? Car ce n’est pas un film qui se devait d’être émouvant. Mais peu importe, Brexit nage dans toutes les eaux sans choisir son réel but précis. Un vrai documentaire aurait sûrement été plus intéressant que ce gloubiboulga de choses et d’autres sans intérêt.

Note : 2/10. En bref, malgré Benedict Cumberbatch, voilà une tentative ratée de parler du Brexit.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte