Magazine Médias

Le Marvel: 1:1: Iron Man (Ciné)

Publié le 15 janvier 2019 par Bigreblog

Bonjour tout le monde et bienvenue dans une nouvelle ère!

Après vous avoir fait vibrer (si, ne mentez pas) pendant deux ans en compagnie de notre cher James Bond, me revoici cette fois avec une suite de reviews sur notre saga de supers préférée, offerte par les très généreux Kevin Feige et Stan Lee, qui nous manquera affreusement.

Si vous ne comprenez pas tout de la numérotation que j’ai utilisée dans le titre, je vous réfère à cet article-ci qui vous permettra de tout comprendre.

😉

Et comme on commence toujours tout en beauté, voici donc ma review d’Iron Man, onze ans après sa sortie!

😉

(Et donc: je spoile)

Synopsis

Tony Stark est un magnat des armes. Il en crée toujours de plus sophistiquées qu’il n’hésite pas à aller présenter en territoire en guerre. Mais un jour, il se fait kidnapper par un groupe de Talibans qui vont l’obliger à changer radicalement de vie…

Le Marvel: 1:1: Iron Man (Ciné)

Marvel: la genèse

Je ne me souviens plus tout à fait de ce que j’ai ressenti quand Iron Man est sorti. Il faut dire que Marvel à ce moment-là, c’était les X-Men et les trois Spidey qui n’ont pas forcément marqué les esprits (sauf le mien visiblement).

Mais ce qui est certain, c’est que quand on est sortis de la salle de cinéma, on était fans. Déjà fans de Robert Downey Jr à la base, ce qui a dû fortement aider; mais aussi rapidement happés par la personnalité de Tony Stark, sale gosse notoire et jouissif.

On n’avait jamais vu ça avant. Et on ne le verra plus de si tôt, parce qu’aucun Avenger qui suivra n’aura la même aura. Et n’aura cette phrase mythique: « I am Iron Man« .

Le Marvel: 1:1: Iron Man (Ciné)

Et après on me demande pourquoi j’étais #TeamIronMan pendant Civil War

😉

Le gros avantage de ce premier film de la Phase 1, c’est donc son originalité, son humour, son côté iconoclaste aussi. Et ce malgré un méchant en mousse polyuréthane.

Casting?

Oui, Robert Downey Jr était au fond du gouffre quand son copain est venu le chercher pour passer les essais de Tony. Je l’avais beaucoup aimé dans Chaplin et Ally McBeal avant de tomber sous le charme de cette nonchalance certaine dans Kiss kiss bang bang. Mais ici, c’est du grand art. XD

Le Marvel: 1:1: Iron Man (Ciné)

James Rhodes, qui plus tard prendra les traits de Don Cheadle, est ici incarné par Terrence Howard qui avait lui aussi une belle alchimie avec le Robert, sans pour autant avoir le plus du futur War Machine.

Gwyneth Paltrow assoit déjà son crush dans les chaussures à talons de Pepper Potts, qui heureusement aura l’air moins demoiselle en détresse dans les opus qui suivront (quoiqu’elle me tapera toujours autant sur le système); et Jon Favreau en Happy Hogan m’éclate toujours autant des années après. Le réal s’est donc sérieusement choisi le rôle le plus kiffant.

😉

Je noterai aussi la première apparition de notre Phil Coulson adoré (hello Coulsy!), qui m’a bien fait rire en quelques scènes…

Et JARVIS, voicé par Paul Bettany le mirifique, qui n’aura le droit de montrer sa trombine sur les tapis rouges que bien plus tard…

😛

Mais, parce qu’il faut un mais…..quand on s’offre Jeff Bridges pour incarner le méchant, déjà, on donne plus de profondeur audit méchant (autre que le facile « je suis jaloux je vais le tuer ») et aussi un look moins dégueu. Jeff a la classe, alors pourquoi lui prendre ses cheveux et les transformer en kilos superflus? WTF.

En gros, on l’aura compris, je n’aime pas Obadiah Stane, du tout. Il restera dans les annales comme l’un des pires méchants Marvel, et pourtant incarné par un acteur que j’adule. Comme quoi…

So…?

Allez, le mois prochain on va s’extasier devant Edward Norton qui fait du yoga.

😉

Note: 8,5/10 (scénario: 8/10jeu: 8/10BO: 9/10 (on remercie chaleureusement les gouts musicaux de ser Downey)Marvel-spirit: 9/10)

Le Marvel: 1:1: Iron Man (Ciné)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte