Magazine Côté Femmes

Parfois, ça se passe bien au travail

Par Distrayante @BlogModeDeco
Parfois, ça se passe bien au travail
Suite à mes derniers articles sur le monde du travail suivis de près par ma disparition de la blogosphère, une copine de blog m'a récemment demandé si tout se passait bien pour moi. Et bien j'ai le plaisir de vous annoncer que ça va. 
Malgré mes plaintes, j'avoue, parfois, ça se passe bien au travail. J'ai connu quelques moments de frustrations professionnelles l'année dernière, mais il y a quand même des points positifs dans ma vie pro, et j'ai pensé que ça serait bien de les souligner pour deux raisons : 1 - ça me permet de positiver  2 - ça vous donne une vision plus juste de ma situation (loin d'être désastreuse). 
J'ai quelques valeurs (si si c'est vrai) et mon travail ne les compromet pas. Nous n'arnaquons personne, nous n'exploitons personne, et nous respectons l'humain. Et ça c'est chouette. Je connais des gens qui commencent à s'engager pour certaines causes, et qui malheureusement, travaillent pour des industries qui ne respectent pas leurs valeurs à 100 % et ça les dérange. Non, ce ne sont pas des hypocrites, juste des gens qui doivent payer leurs factures, et/ou qui n'avaient pas conscience de certaines choses au début de leur carrière. J'aimerais pouvoir vous dire que je suis une personne engagée pour l'humanité et que je préférerais vivre dans la pauvreté absolue plutôt que de travailler pour des méchants, mais c'est faux. Pour être honnête, je n'ai aucun mérite à travailler dans une entreprise "humaniste", car je ne savais pas vraiment dans quoi je m'engageais quand j'ai signé, j'ai juste eu de la chance sur ce point là. 
Je suis libre de m'habiller comme je veux. Je fais un petit effort pour être ni trop excentrique ni trop relax si je dois voir un client, mais c'est un choix personnel. Je n'ai jamais eu aucune remarque sur mes tenues. Que j'aille travailler en robe à paillettes , brushing et talons, ou en basket, chignons pourri et sans maquillage importe peu. Non seulement on ne me dit rien, mais on ne me dévisage pas non plus. Ben oui, les regards sont parfois plus vicieux que les mots :) 
Je suis libre d'organiser mes journées comme je veux. Et oui, mon patron est bien trop occupé avec ses propres missions pour être sur mon dos toute la journée donc j'ai une grande liberté à ce niveau là. Je ne suis pas touchée par les tares traditionnelles comme les réunionites (vous saviez que dans certaines entreprises on fait des réunions pour préparer les réunions ?) et les cancans de machine à café sur les uns et les autres*. 
Mes collègues ont de l'humour. Il arrive qu'une blague ne soit pas très bien comprise (de mon côté, comme du leur), mais la plupart du temps, ça va,nos humours sont compatibles. 
Voilà, pour toutes ces raisons je n'ai pas la boule au ventre lorsque je vais travailler le matin. Et j'espère avoir rassuré mes lecteurs les plus fidèles qui se demandaient si je n'étais pas au fond du trou. 
A bientôt ! 
 *Ou alors... tout le monde me déteste mais ils sont discrets. C'est une possibilité.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Distrayante 459 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte