Magazine Culture

DOSSIER : « Gilets Jaunes », le grand déba(t)lage

Publié le 26 janvier 2019 par Misteremma @misteremma

DOSSIER : " Gilets Jaunes ", le grand déba(t)lage

C'était une promesse du Président de la République en marge du " grand débat national ", Emmanuel Macron a écrit une lettre à tous les français le dimanche 13 janvier 2019 dans la soirée. Il y décrit les 34 questions auxquelles il invite les français à répondre afin de transformer les colères en solutions.

1. Les impôts et la fiscalité

  • Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ?
  • Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?

2. Le fonctionnement des services publics

  • Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ?
  • Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?
  • A l'inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?

3. Le modèle social français

  • Comment mieux organiser notre pacte social ?
  • Quels objectifs définir en priorité ?

4. Le fonctionnement et la place de l'État

  • Y a-t-il trop d'échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales? Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d'action au plus près des citoyens? A quels niveaux et pour quels services ?
  • Comment voudriez-vous que l'État soit organisé et comment peut-il améliorer son action? Faut-il revoir le fonctionnement de l'administration et comment ?
  • Comment l'État et les collectivités locales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

5. La transition écologique et environnementale

  • Comment finance-t-on la transition écologique : par l'impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ?
  • Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ?
  • Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?
  • Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ?
  • Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?

6. La protection de la biodiversité

  • Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix que nous devons faire à cet égard ?
  • Comment faire partager ces choix à l'échelon européen et international pour que nos producteurs ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ?

7. Le fonctionnement des institutions et de la démocratie

  • Faut-il reconnaître le vote blanc ?
  • Faut-il rendre le vote obligatoire ?
  • Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques ?
  • Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d'élus ?
  • Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil Économique, Social et Environnemental doivent-ils jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?
  • Faut-il les transformer et comment ?
  • Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?
  • Faut-il associer davantage et directement des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ?
  • Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l'initiative ?

8. L'immigration et l'intégration

  • Que proposez-vous pour améliorer l'intégration dans notre Nation ?
  • En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?
  • Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

9. La laïcité

  • Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l'État et les religions de notre pays ?
  • Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Dès ce moment, Emmanuel Macron occupe le terrain. En 5 jours, il réunit par deux fois 600 maires de France. Il les a écouté calmement et longuement. Pendant 7h à chaque fois ! Une prouesse et une prestation qui s'est soldée par de vifs applaudissements de la part de l'assemblée plutôt frileuse à son arrivée. Face à ce tour de force, l'opposition et les gilets jaunes ne pouvaient que railler un " show " filmé et retransmis à la télévision : " le Président est en campagne " pour les uns, " 7 heures, c'est rien à côté des 24h de Cyril Hanouna ! " pour d'autres. Les uns comme les autres dénoncent l'omni-présence des caméras dans les débats... pourtant c'était ce que les gilets jaunes réclamaient à toute discussion avec un membre du gouvernement. Etrange revirement de situation...

Le succès du démarrage du grand débat national est insoutenable pour Eric Drouet, il doit reprendre la main coute que coute. Même si les gilets jaunes ont toujours déclaré qu'il n'y avait pas de meneur, ce dernier est le seul à rythmer le mouvement. Quelques " porte paroles " outsiders tirent leur épingle du jeu comme Priscilla Ludosky (qui tend la main au grand débat pour trouver une porte de sortie à la contestation) ou encore Maxime Nicolle (proche de cette dernière mais toujours opposé au grand débat) mais c'est bien Drouet le maître à bord.

Après l'acte X qui fut à l'identique de l'acte IX, Eric Drouet annonce la création des " Nuits Jaunes" , copier-coller du mouvement " Nuit Debout " qui avait agité Paris et d'autres grandes villes françaises en 2016.

L'objectif est de créer leur propre consultation pour répondre aux revendications citoyennes et non aux questions d'Emmanuel Macron. Il faut dire qu'à force de se disperser, les gilets jaunes ne savent plus vraiment quelles sont leurs revendications. A part crier la démission du gouvernement et réclamer la création du RIC, est-il encore quelque part question du pouvoir d'achat ? " Nous allons reprendre la liste des revendications que nous avions élaborées en décembre. (...) Nous verrons lesquelles sont les plus populaires " déclare-t-il ! Incroyable ne trouvez-vous pas ?

Pendant ce temps, le grand débat se poursuit avec plus de 600 rencontres programmées, Emmanuel Macron rencontre d'autres maires et même des gilets jaunes hors caméra cette fois-ci. Le Premier Ministre Edouard Philippe s'est également rendu à des débats à province. Marlène Schiappa, quant à elle, a préféré se rendre dans l'émission " Balance ton Post " pour un débat public de 3h au côté de Cyril Hanouna. Cette initiative a fait énormément parlé d'elle mais, à l'arrivée, le débat était constructif et a fait émerger 7 propositions :

  • TVA à 0% pour les produits de premières nécessités (26%)
  • Augmentation de 2 à 4% le budget des hôpitaux (11%)
  • Le retour de l'ISF (8%)
  • Réexamen des niches fiscales (7%)
  • Peine de prison pour les fraudeurs fiscaux (6%)
  • Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) réservé aux TPE et PME (6%)
  • Revoir les cycles horaires de la police (5%)

Dans les idées émises durant la soirée, on pourrait également retenir la création d'une brigade anti-discriminations, idée que la Ministre a particulièrement apprécié, ou encore un prix plancher pour les matières premières agricoles afin " de ne plus vendre à perte ".

ACTE XI

A peine 69 000 personnes ont battu le pavé le samedi 26 janvier 2019. Avec le décès du compositeur Michel Legrand et la rupture d'un barrage minier au Brésil, le compte-rendu sur cet 11ème samedi de manifestions n'aura été évoqué qu'en second voire troisième sujet sur France 2 et TF1. A l'opposé les chaînes d'info en continu ont poursuivi leurs directs et leurs nombreux débats.

La nuit jaune à la place de la République n'aura finalement pas lieu. Les heurts qui ont éclaté lors du rassemblement des diverses marches organisées en ordre dispersé dans Paris ont entraîné l'évacuation de la place. Une nouvelle fois, Eric Drouet ne sera pas parvenu à organiser une action sans casse. A l'opposé, de nombreux autres gilets jaunes se sont retrouvés sur des ronds-points ou ailleurs en province sans pour autant qu'on en parle dans les médias. Alors une question se pose : à force de mobiliser l'antenne, les portes paroles auto-proclamés et les experts en tous genres ne cachent-ils pas les " vraies " gilets jaunes, ceux qui se battent pour leur pouvoir d'achat et non pour trouver un slogan pour samedi prochain ou pour réclamer la démission du gouvernement ?

DOSSIER : « Gilets Jaunes », le grand déba(t)lage
Nombre de gilets jaunes par date

DOSSIER : « Gilets Jaunes », le grand déba(t)lage

Lire nos autres dossiers " Gilets Jaunes " :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte