Magazine Médias

How to train your dragon 3: The Hidden world (Ciné)

Publié le 28 janvier 2019 par Bigreblog

Bonjour les gens!

La semaine commence bien, puisqu’hier, la famille et moi avons pu aller gentiment nous poser devant le dernier opus de la franchise Dragons, en avant-première siouplé, et en plus dans un cinéma de quartier, c’est-à-dire d’une seule salle. Romantique, dirons-nous. XD

Et romantique, ce sera le mot-clé du jour, et vous allez vite comprendre pourquoi!

Allez, on parle de suite du Monde caché, et le tout, sans spoiler! 😀

Synopsis

Cela fait maintenant plusieurs années que Harold, Astrid et leurs amis libèrent des dragons oppressés pour les emmener sur leur ile de Berk. Seulement voilà, leurs dragons, et surtout Crocmou, sont convoités par un chasseur de primes nommé Grimmel, qui est bien plus fourbe qu’il n’y parait…

How to train your dragon 3: The Hidden world (Ciné)

Toothless is a cutie pie…

Ne nous voilons pas la face: un grand nombre d’entre nous a grandi, ou au moins vieilli, avec Harold et Crocmou/Toothless. Personnellement, j’avais 19 ans quand le premier opus est sorti, et j’étais tombée en totale adoration devant ce dragon qui ressemblait plus à un chat.

La sauce a pris, et le deuxième opus n’était pas moins attachant et adorable que le premier. Seulement voilà, le troisième allait être le dernier. Il fallait que l’histoire marque, et qu’elle ne perde aucun de ces atouts qui faisaient son charme.

Résultat? On s’ennuie un peu, pas beaucoup, surtout quand on expose les méchants. Sinon? Ce n’est qu’une heure de demie de pure mignonnerie portée à bout de bras ou de patte par ces deux personnages auxquels nous sommes terriblement attachés: Harold, ce garçon gringalet qui a bien poussé depuis le temps; et son dragon/chat, Toothless, le chaton qui vole la scène dès qu’il est à l’écran…

How to train your dragon 3: The Hidden world (Ciné)

Et cette scène, purée… 😀

Les autres personnages ne sont pas en reste, car on rit, énormément. Grâce à des scènes que vous avez aperçues dans la bande-annonce, mais pas que.

La conclusion qu’il fallait

Nous séparer de cette grande famille allait donc être compliqué, surtout qu’il fallait une fin qui tienne la route, et pas ouverte. Ou du moins pas trop.

Car ici, la fin est disons…entrouverte. 😉 Et je vous préviens qu’on chiale.

How to train your dragon 3: The Hidden world (Ciné)

Seul bémol, finalement, c’est que, comme souvent dans les franchises qui ont grandi avec leurs spectateurs, les thèmes présents dans le film sont trop subtils et trop adultes pour être compris par les très petits enfants… Je vous conseille donc un visionnage avec des mouflons de cinq ans au moins. Et encore, apparemment même six ans c’était limite pour piger dans la salle où nous étions. XD

Hiccup, Fishlegs et les autres…

Parlons donc casting voix?

En VO, nous avons toujours Jay Baruchel, parfait en Hiccup; America Ferrera en Astrid; Cate Blanchett en Valka; Craig Ferguson en Gueulfort; Kitty-Kit Harington en Erett, fils d’Erett (le personnage tellement private joke); Kristen Wiig en Kognedur; Christopher Mintz-Plasse en Varek; ou encore Gerard Butler qui revient en Stoick.

En VF, j’épinglerai uniquement un Féodor Atkine juste génialissime en Grimmel, car sa voix se prête merveilleusement bien aux méchants. Et je parlerai de lui prochainement, je le sens. 😛

Bref, How to train your dragon 3 conclut superbement une franchise qui ne m’a personnellement jamais déçue. Et je veux un Toothless. Genre maintenant. XD

Note: 8,25/10 (scénario: 8/10doublage: 7/10 (difficile de juger uniquement sur la VF…quelconque)BO: 8/10conclusion: 10/10)

a3

Bonus, parce que la communication de ce film était parfaite, je vous rappelle que ceci existe:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte