Magazine Culture

3 ans plus tard...

Par Louisakaluga

Aujourd'hui 5 février 2019...

Je viens de voir que mon dernier poste date du 22 novembre 2015.

2015 a été une période atroce puisque j'ai perdu en septembre mon oncle Paul, le frère de ma mère.

Puis fin novembre, j'apprends un peu par hasard que mon cousin Mickaël s'est suicidé en se jetant du haut du pont du Moros à concarneau, il avait 45 ans. La famille n'a pas daigné me prévenir... Cette nouvelle m'a fait l'effet d'une bombe !

Dans mes carnets noirs sur lesquels je notais toutes mes impressions sur les conseils de mon toubib, j'avais écrit que ma vie ressemblait a un des poèmes de Baudelaire dans les fleurs du mal : ".... que mon triste cerveau c'est une pyramide, un immense caveau qui contient plus de morts que la fosse commune..."

Je dois avouer que c'est une des raisons qui m'a poussé à tout arrêter, et l'écriture sur le blog et celle de mes carnets noirs ".

A cette époque, j'étais plus capable de vivre... j'étais une âme morte...

En 2016, j'ai été obligée de sortir de ma tombe, à l'époque il a fallu changer de cimetière...

Nous avons vendu notre belle longère de cambrai et avons acheté une maison de ville dans le 84.

A cette période, mon mari travaillait déjà dans le sud et je me suis occupée pratiquement de toutes les démarches et de l'organisation du déménagement ou plutôt des 3 déménagements...

-Le déménagement principal donc avec la grande partie des nos affaires personnelles vers le sud de la France.

-Une partie des affaires devaient partir en Bretagne pour y être stockées... disons des vieux jouets, des vieux dossiers, des choses qu'on aurait peut être du jeter...mais on a tous un peu le syndrome de Diogène dans cette famille...

-Enfin, mon fils restant à Cambrai pour finir son BTS il a donc fallu aussi organiser son déménagement dans une petite location.

Ces changements ont été certainement salutaires pour ne pas sombrer dans le marasme le plus total.

Je me suis activée à la tache avec plus ou moins de vigueur et je me souviens d'avoir été en permanence stressée par parfois des soucis mineurs mais qui prenaient des proportions mélodramatiques à chaque fois...

L'installation dans le sud a été un peu bizarre. C'était le milieu de l'été et on a vraiment souffert de la chaleur. je vivais dans le noir, évitant d'ouvrir les volets en pleine journée. la chaleur était telle qu'elle m'empêchait de dormir la nuit...

Ma fille a commencé à faire ses études d'ingénieur en géologie à Beauvais, je voyais plus aucun de mes enfants sauf pendant les vacances. Il a fallu gérer et s'adapter.

Les mois se sont égrainés, on vivait dans le cartons... la maison était ( et est toujours) trop petite pour contenir l'ensemble des choses accumulées pendant des années d'expatriations aux 4 coins du monde. J'avais l'impression d'être chez mon beau père qui détient la première place au classement familiale du syndrome de Diogène.

J'ai un peu de mal a écrire parce qu'il y a mon chat qui ronfle et du coup je suis un peu déconcentrée...

Aujourd'hui je vis plus dans les cartons, mais je comprends pas ce qu'il m'a pris d'acheter autant d'objets...

On a fait quelques travaux de rénovation, nouvelles fenêtres, nouvel insère, isolation, réseau électrique, refait la cuisine et relooké la salle de bain, aménagé une cuisine été ( presque finie) et des wc au rez de chassée... sur 2 ans et demi... on aime prendre notre temps.

Depuis Aout 2017 je vais beaucoup mieux sur le plan moral, j'ai fait un retour en grâce... sur le plan conjugal.

je vais régulièrement en Bretagne m'occuper de la maison familiale et cela ne me pose plus de problème, j'ai réussi à me ré-approprier la maison.

J'ai fait des travaux de peinture, isolation, nouvelles fenêtres et porte de garage, pose de volets électriques, nouveaux volets en bois pour les portes fenêtre +rénovation de la cuisine, dressing... et mise aux normes de l'électricité, nouvelles plantations, rénovations des salles de bain en cours faute de budget et pour le spa en extérieur et bien ce projet est remis aux calendes grecques !

Donc voilà l'année 2017 et 2018 m'a occupée dans la rénovations de ces 2 maisons qui sont des gouffres financiers.. donc bien occupé à être d'un bord et de l'autre.

L'année 2019 s'annonce plus calme, d'un coté les finances sont a secs et puis le reste on peut le faire aussi nous même.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Louisakaluga 482 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte