Magazine Santé

TRAVAIL sur ORDI : Pourquoi il faut garder la tête haute

Publié le 08 février 2019 par Santelog @santelog



C'est une posture si courante que nous n’y faisons presque plus attention : assis devant l’ordinateur, nous rapprochons la tête pour regarder de plus près l'écran.

Les études sont finalement plus nombreuses sur les effets de dépendance ou de sédentarité excessive liés à l’utilisation des écrans et des ordinateurs. Cependant, le travail sur ordi a ses effets rhumatologiques aussi, et sur le cou notamment : ces chercheurs de San Francisco State University reviennent sur cet effet et alertent sur l'importance d'un bon alignement de la tête et du cou. Une étude présentée dans la revue Biofeedback, qui révèle une mauvaise position chez la plupart des utilisateurs réguliers : ils « compressent » la nuque face à l'ordinateur.

Et c'est une posture si courante que nous n’y faisons presque plus attention : assis devant l’ordinateur, nous rapprochons la tête pour regarder de plus près l'écran. Cependant cette position « réflexe », apparemment inoffensive comprime le cou et entraîne une fatigue, des maux de tête, une augmentation de la tension musculaire et même des lésions des vertèbres au fil du temps, et avec ces effets rhumatologiques, le manque de concentration. A terme, notre capacité basique de tourner la tête peut s’en trouver altérée.

TRAVAIL sur ORDI : Pourquoi il faut garder la tête haute

Une posture haute et droite permet aux muscles du dos de supporter plus facilement le poids de la tête et du cou et jusqu’à plus de 5 kilos, explique l’auteur principal, Erik Peper, professeur de santé holistique à l'Université de San Francisco. En revanche, une position de la tête avancée à 45 degrés, impose au cou d’agir comme un point d'appui, comme un long levier levant un objet lourd. Alors que le poids de la tête et du cou équivaut à environ 20 kg, une telle posture entraine une raideur de la nuque, des épaules ainsi qu’une lombalgie.

Les chercheurs testent ces différentes positions face à l’ordi avec 87 étudiants, d’abord invités à s’asseoir bien droit, la tête bien alignée sur leur cou, puis à tourner la tête puis invités à arrondir le cou et relever la tête. Cette dernière position réduit la capacité de rotation de la tête et entraine chez 98% des participants des maux de tête et une douleur au cou ou encore une gêne oculaire. Par électromyographie, l’équipe constate également chez 12 participants, que la tension du trapèze augmente dans cette position de la tête tendue vers l’avant.

En cas de maux de tête, du cou et de dos liés au travail sur ordi, il est donc recommandé de :

  • vérifier sa posture et s’assurer que la tête est alignée sur le cou, comme si elle était maintenue par un fil invisible vertical venant du plafond ;
  • améliorer sa conscience corporelle, en reproduisant consciemment la position tête en avant et en prenant conscience des symptômes immédiats ;
  • augmenter la police sur l’écran, porter si besoin des lunettes de lecture ;
  • bien placer l’écran à hauteur des yeux.

Source: Biofeedback Jan, 2018 The Effect of Neck and Head Position on Head Rotation, Cervical Muscle Tension, and Symptoms  (Visuel San Francisco State University)

Plus sur Rhumato/fibromyalgie Blog

Équipe de rédaction Santélog Fév 8, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine