Magazine Culture

Géopolitique : Les voisins du dessous !

Publié le 10 mars 2019 par Pege @pg120
Salut à tous,
 Du site La Presse+ : Un commentaire intéressant et tellement pertinent sur la situation catastrophique de notre belle planète TERRE, où, en plus du climat mondial qui fait des siennes, nous les humains, toutes races confondues, y pataugeons allègrement et avec démesure, comme les vrais prédateurs insouciants que nous sommes tous, sans exception... 
Géopolitique : Les voisins du dessous !
   ¨ Olé ! C’est la fiesta dans le demeure. L’alcool et le pétrole coulent à flots, on s’offre des cadeaux sur-emballés à longueur d’année et on se gave d’animaux morts à chaque repas. Pas du mauvais monde pour autant, même du bon monde ordinaire dans une époque extraordinaire. On parle fort, sur tous les tons, on se lance de l’opinion à l’emporte-pièce et on s’emporte pour un rien. On a de bonnes idées aussi, et de bonnes intentions pour sauver la planète, mais on est mous, gras dur et apathiques comme des bêtes repues, gavées. Peut-être pour ça qu’on déprime, qu’on gobe des tonnes d’antidépresseurs et qu’on se suicide 10 fois plus que les voisins du dessous.

       On leur balance nos déchets sur le crâne, on leur pile sur la tête, on les snobe ou les ignore, mais ils nous idéalisent encore. De moins en moins, mais encore. La cour commune croule sous nos détritus, sous les miettes de notre abondance. Ils s’en accommodaient, avant. Mais ils ne veulent plus de nos cartons souillés, désormais irrécupérables, et nos anciennes colonies rechignent à nous laisser piller leurs ressources naturelles en échange de dégâts humanitaires.
   Décidément, l’Occident du dessus perd de son ascendant sur le tiers-monde du dessous. Sur le quart-monde aussi. Sur tout le monde finalement.
   L’Afrique s’éveille, l’Asie se redresse et l’Inde se lève. L’explosion démographique des puissances émergentes n’a d’égale que son appétit de croissance économique. Les voisins du dessus risquent de se faire bouter de leur piédestal sous peu. Les exploités d’hier seront les dirigeants de demain, n’en déplaise à Justin, Emmanuel ou Donald. Mais ce n’est pas d’économie ou de répartition des forces dans la géopolitique du triplex qu’il est question ici, mais du bordel dans la cour. Et du ménage qui ne se fera pas.

 On serait fous de croire que les Chinois, les Indiens, les Brésiliens, tous ceux et celles qui nous ont vus nous goinfrer et jouir d’une opulence vulgaire s’en priveront leur tour venu. D’accord, la planète ne pourra pas survivre à la demande croissante, toujours croissante, croissante à tout prix. Raison de plus, ils doivent en profiter avant que ça fonde, avant que ça sèche, avant que ça craque de partout. De quel droit leur enlèverait-on celui de se vautrer dans l’abondance comme nous ?
( Voir le commentaire au complet )
 http://plus.lapresse.ca/screens/85afdc79-72bd-4c2c-9615-d5b906b42f44__7C___0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen&fbclid=IwAR09XeL8PjiB4-wm2jrfDGx0_b2HRWIkXwdbLWKIOX49ELK9LbNY-Y5RsZw
Pégé  
 Windows 7 / Windows XP Pro / Windows 10 / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 17 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pege 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte