Magazine Conso

Sublimer le Camelia

Par Luciecdj @ComptoirJardins

Sa floraison hivernale nous émerveille. Nous avons une bonne nouvelle, il est à la porté de tous les jardiniers!

Sublimer le Camelia

   Joyau de la flore asiatique, le Camélia enlumine la saison froide de ses fleurs prodigieuses, dignes des plus belles estampes japonaises.

Camaïeu de rose, rouge ou blanc, sa floraison est bien moins capricieuse que l'on est souvent tenté de croire, à condition bien sûr d'apprendre à connaître cet arbuste de charme.

Plante acidophile, le Camélia se plaît dans des sols légèrement acides, semblables à ceux des régions de basses montagnes d'où il est originaire. La terre de bruyère reproduit fidèlement cet environnement naturel; il s'agit d'un substrat léger et humifère, qui peut être utilisé seul ou en addition de la terre de jardin. Renouvelée de temps à autre, elle suffit d'ordinaire à combler l'essentiel des besoins de cet arbuste modérément gourmand. Pour rappeler votre camélia à ses racines sans passer par sa terre natale, la terre forestière Tonusol issue de Sologne convient parfaitement à un usage en pot comme en pleine terre.

La terre de bruyère préserve également les camélias des carences en fer, qui font jaunir les feuillages des sujets plantés en sols basiques ou inadaptés. Contre les chloroses induites ou vraies, l'anti-chlorose reverdissant peut être appliqué ponctuellement et permet une assimilation accélérée des oligo-éléments qui font défaut à la plante.

Le Camélia est un petit arbre de mi-ombre qui ne supporte pas le soleil brûlant d'un plein sud, mais fait en revanche preuve d'une bonne résistance au froid (jusqu'à -10°, -15°C). Lors des hivers rigoureux, il est toutefois recommandé de protéger du gel ses racines superficielles en disposant un épais paillis à son pied.

Les ébauches florales du camélia apparaissent plusieurs mois avant la floraison. Ces gros bourgeons à fleurs, généralement abondants et bien visibles, sont le reflet de la qualité du sol. S'ils sont peu nombreux ou tombent avant terme, il peut être judicieux de régénérer le substrat et de donner un coup de pouce à la plante au moyen d'un fertilisant. Apporté en petite quantité, après la période de floraison, un engrais enrichi en potasse ou spécialisé pour les plantes de terre de bruyère lui rendra à coup sûr son éclat.

Le Saviez-Vous?

Le Théier, ce petit arbre dont on récolte les feuilles pour confectionner le thé, n'est autre que Camellia sinensis, le Camélia de Chine! Très proche parent de nos camélias de jardin, il est cependant un peu plus frileux et ses fleurs plus discrètes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luciecdj 133 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines