Magazine Côté Femmes

Journal de pousse (mars 2019) et routine capillaire

Publié le 15 mars 2019 par Longscheveux

Journal de pousse (mars 2019) et routine capillaire
Deux mois après avoir tout coupé, me voici de retour pour vous montrer l'évolution de la pousse. Si vous souhaitez obtenir de longs cheveux aussi, peut-être partagerons-nous ce périple capillaire ensemble ? :) 
Cette nouvelle longueur m'a obligé à devenir plus créative puisque je n'avais jusqu'alors jamais pris la peine de réaliser de véritable coiffures. J'aurais donc plein de nouvelles astuces à vous écrire très bientôt !
Aujourd'hui, mes cheveux atteignent enfin, à mon sens, une longueur raisonnable, et appréciable. Ils descendent sous le menton. Il est possible de les attacher en queue de cheval, ou de réaliser deux mini-tresses à l'arrière pour dégager le visage (et créer de jolies ondulations). 
En fait, cette coupe se nomme, dans le monde de la coiffure et de la mode un "blunt bob"... coiffure très tendance à l'automne 2018. 
Pourquoi est-ce important ? Parce que comme je vous le rappelais dans un article précédent, pour accepter et aimer son image, lorsque l'on est dans une situation temporaire (attente que les cheveux repousse, coupe ou couleur ratées), trouver des modèles aide beaucoup à relativiser. 
1) Vous vous rendez compte que certaines personnes adoptent volontairement la même coiffure (si si), que la dite coiffure n'a rien de "raté" en soi (en ce qu'elle est socialement acceptée et même perçue comme une "tendance"). 
2) Vous cassez ainsi la projection négative que vous avez tendance à faire sur votre propre personne, lorsque le miroir (réalité) vous renvoie une image différente (réalité mêlée d'émotions qui varient en fonction de votre estime de soi) de l'idéal que vous imaginez (votre aspiration, votre point de comparaison). 
3) Identifier (lorsque cela est possible) votre coiffure vous donne les moyens d'accéder à des sources d'inspiration pour la styliser, l'arranger d'une manière qui vous convienne, qui s'accorde avec votre look et vos goûts. 
_______________________

Durant ces deux mois, j'ai suivi plusieurs étapes  

Journal de pousse (mars 2019) et routine capillaire - Coloration chimique (groupe II) fin janvier, uniquement à la racine sur les zones où il y avait des cheveux blancs pour ne pas abîmer le reste. Résultats ? La couleur a très mal pris. Elle n'a couvert qu'une partie des cheveux blancs. 
- J'ai donc fais un henné d'Egypte début mars. Temps de pause sur cheveux : toute la nuit (8h). Comme à chaque fois, j'ai adoré le résultat. La couleur me semblait trop orangée durant deux jours, puis elle a naturellement foncé, pour un rendu harmonieux, sans trop de reflets cuivrés. Et surtout, tous les cheveux blancs sont impeccablement couverts. En plus, le henné a gainé, fortifié et rendu mes cheveux beaucoup plus brillants, volumineux et beaux, tout simplement. 

Les soins :

Journal de pousse (mars 2019) et routine capillaire - Brossage tête à l'envers avec une brosse à picots en bois (Tek) pour un massage en douceur du cuir chevelu : non seulement, cela détend et c'est un moment de plaisir avant de dormir, mais en plus, en favorisant la circulation sanguine, cette méthode accélère (légèrement) la pousse des cheveux. Petite astuce : démêlez vos cheveux avant, avec un peigne, pour que la brosse n'accroche pas. 
- Bains d'huile toutes les deux semaines : j'ai utilisé l'huile de coco qui est très légère, mais parfaite lorsque les cheveux ne sont pas trop secs. Elle assouplit et apporte de la brillance sans alourdir. J'ai également racheté du macérat huileux de monoï (parfum délicieux !) qui me paraît un peu plus nourrissant. Lorsque cela était possible, je laissais le masque poser toute la nuit, avant de faire mon shampoing le lendemain matin. 
- Trois fois par semaine, après avoir démêlé mes cheveux et les avoir brossés, j'applique dugel d'aloé vera sur les longueurs et je réalise deux petites tresses. Le lendemain matin, il suffit de passer un coup de peine pour ôter l'effet "cartonné" de certaines mèches. 
- Shampoing tout simple (base lavante neutre) et après-shampoing. 
Mon objectif étant de rester minimaliste, je cherche les soins les plus ciblés, et j'utilise seulement quelques produits favoris. 
La longueur au-dessus des épaules présente des avantages incontestables :  - les pointes ne s'abîment pas, car elles ne frottent pas contre les vêtements, donc il est possible de gagner tranquillement de la longueur sans crainte l'apparition de fourches ; - séchant rapidement, vous pouvez vous passer de sèche-cheveux ou d'appareil chauffant.  
_______________________
Petit bémol : j'ai utilisé le fer à lisser plusieurs fois, afin de calmer quelques épis (moins d'une fois par semaine cependant). 
Il existe plusieurs méthodes pour faire pousser les cheveux plus vite, et par le passé, j'en ai testé plusieurs. Malgré les résultats impressionnants sur certaines personnes, je n'ai rien constaté de probant de mon côté. Par contre, j'ai remarqué les effets très positifs de deux facteurs naturels pour la croissance des cheveux : le soleil (avec modération), et le grand air (une activité physique, que ce soient de longues marches, du vélo, de la course...).
Aussi, je vous recommande sans hésitation une petite cure de vitamines (levure de bière ou spiruline, par exemple).
Je vous retrouve le mois prochain pour un nouveau bilan de pousse  et plus vite encore pour de nouveaux articles !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Longscheveux 1047 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte