Magazine Culture

Dead to Me (Saison 1, 10 épisodes) : à la vie, à la mort

Publié le 06 mai 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Dead to Me c’est un peu le joli produit lustré que l’on pourrait avoir dans son salon, mais qui ne nous est d’aucune utilité. La nouvelle série de Liz Feldman (2 Broke Girls, One Big Happy) aurait pu être une bonne comédie, mais elle se laisse aller à quelque chose d’étrange, sans réellement avoir l’envie de décoller à un moment donné. Certes, la fin de la saison fait quelques révélations et certaines séquences sont grandement sauvées par Christina Applegfate et Linda Cardellini, mais le reste n’est pas spécialement folichon. Le seul truc c’est que le format dans lequel se retrouve ces deux actrices n’est pas vraiment celui qui pourrait le mieux fonctionner. D’ailleurs, quand dans la première partie de la saison référence est faite à Jen et Judy en parlant de Kate & Allie. Pour ceux qui ne connaissent pas Kate et Allie, c’est une comédie qui a connu 6 saisons dans les années 80 et qui raconte également une histoire d’amitié entre deux femmes. Je me demande d’ailleurs si au fond Liz Feldman n’aurait pas dû faire de Dead to Me une comédie un peu dans le même esprit, en multi-cam (après tout, elle a travaillé sur 2 Broke Girls) avec un humour peut-être plus piquant et acide que celui proposé ici. Car sincèrement, côté humour c’est la débandade, rien n’est réellement hilarant et la plupart des scènes se reposent alors sur les deux actrices principales.

Une veuve recroquevillée sur sa douleur et une excentrique qui cache un terrible secret se lient d'une forte amitié.

Plus elles passent du temps ensemble ces deux là et plus j’aurais presque eu envie d’un virage Cougar Town-esque dans cette comédie, qui lui aurait alors donné un coup de fouet et surtout une façon de faire bien plus amusante que celle proposée ici. Il est difficile pour autant de résumer complètement Dead to Me sans réellement donner quelques indices sur les twists qu’elle nous réserve (car elle a au moins ce mérite). La relation entre Jen et Judy est pourtant sympathique à suivre par moment, grandement aidée par un casting qui tente de faire ressortir le meilleur de chacun des personnages. Peut-être aussi car les deux personnages sont des antithèses l’une de l’autre, ce qui permet d’être le point de départ comique de la série. Mais au delà de quelques moments où les personnages peuvent briller, Dead to Me manque cruellement d’intérêt pour son téléspectateur. A certains moments, on a alors l’impression que la série se joue à guichet fermé, sans trop savoir où est-ce que cela va bien pouvoir nous mener. Au delà de ces deux femmes, la série a du mal à exploiter les personnages secondaires. On pourrait notamment parler des enfants de Jen qui sont traumatisés par la mort de leur père, Ted, mais étant donné que la série a si peu de considération pour eux, difficile de savoir où cela peut aller. Au delà des twists quelle peut nous offrir (et qui sont bons aussi), la série a vraiment du mal à savoir ce qu’elle veut faire et où nous conduire.

C’est vraiment dommage de gâcher de l’argent encore une fois dans un produit qui semble incomplet. La série est clairement construite sur des bases peu solides, alors qu’il aurait été intéressant de faire des choses différentes et de façon autre.

Note:  4/10. En bref, encore du gâchis d’argent de la part de Netflix dans un produit à potentiel, mais mal développé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte