Magazine Santé

CANCER de l’ŒSOPHAGE : Du thé oui, mais pas trop chaud

Publié le 09 mai 2019 par Santelog @santelog



Le thé pourrait-il provoquer un cancer de l'œsophage en provoquant des lésions thermiques de la muqueuse œsophagienne ?

Le thé pourrait-il provoquer un cancer de l'œsophage en provoquant des lésions thermiques de la muqueuse œsophagienne ? Dans ce cas, le risque de cancer de l'œsophage imputable à ces dommages thermiques pourrait être non négligeable chez les populations qui consomment couramment ces boissons. De plus, c’est sans compter sur les effets mêmes des composés du thé et du café qui peuvent eux-aussi avoir une influence sur le risque de cancer. Cette méta-analyse du National Cancer Institute, (NIH, Bethesda), présentée dans l’International Journal of Cancer, confirme que la majorité des études publiées sur le sujet suggèrent un risque accru de cancer de l'œsophage associé, non pas à certains de leurs composants chimiques, mais à une température de consommation élevée. L’effet est même ici jugé significatif.

Un grand nombre d'études épidémiologiques ont examiné l'association entre la quantité ou et la température de consommation de ces boissons avec le risque de ce cancer. Les chercheurs identifient ici 59 études éligibles. Leur analyse conclut à l’insuffisance de preuves d’un lien entre la quantité consommée et le risque de cancer de l’œsophage. Cependant, la majorité confirment ce risque accru de cancer associé à une température de consommation élevée. Dans l'ensemble, les résultats suggèrent fortement que la consommation de toutes boissons à température trop élevée augmente le risque de cancer de l’œsophage.

Une augmentation de 90% du risque de cancer de l'œsophage : de précédentes études antérieures avaient révélé un lien entre la consommation de thé chaud et le risque de cancer de l'œsophage, mais jusqu'à présent, aucune étude n'avait examiné cette association en prenant en compte une température de consommation mesurée de manière prospective et objective. La méta-analyse aujourd’hui publiée atteint cet objectif avec le suivi sur 10 ans en moyenne de 50.045 personnes âgées de 40 à 75 ans. Au cours du suivi, 317 nouveaux cas de cancer de l'œsophage ont été identifiés. L’analyse montre que vs une consommation de 700 ml de thé par jour à moins de 60 ° C,

  • la consommation de 700 ml ou plus à une température plus élevée (>60 ° C ) est associée à une augmentation de 90% du risque de cancer de l'œsophage.

Ainsi, boire du thé est associé à de nombreux bénéfices pour la santé, mais le boire très chaud peut augmenter le risque de cancer de l'œsophage.

Source: International Journal of Cancer 25 March 2009 DOI : 10.1002/ijc.24445 High‐temperature beverages and foods and esophageal cancer risk—A systematic review

Plus sur Cancer Blog

Équipe de rédaction Santélog Mai 9, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine