Magazine Autres sports

Odeur de peau de cochon - Visite au camp de printemps des Carabins: Partie 1

Publié le 11 mai 2019 par Allezlesbleus
Odeur de peau de cochon - Visite au camp de printemps des Carabins: Partie 1 C’est samedi dernier que prenait fin la 3e édition du camp de printemps, se tenant au printemps, des Carabins de l’Université de Montréal. Voici donc mes impressions sur l’unité offensive de l’équipe, suite à ma visite en solo, DF faisant le plein d’Air lousse-football au chaud en Floride avec Madame. Mon analyse de l’unité défensive suivra sous peu. Gardez en mémoire que mes observations ont été faites en début de camp et que malheureusement j’ai été incapable d’y retourner une seconde fois.
Comme je le disais plus haut, c’est la 3e année consécutive que le camp du printemps se tient réellement au printemps, et non pendant la semaine de relâche. Autant j’adorais l’idée de déplacer le camp à la fin de la session d’hiver il y a deux ans, autant je suis de moins en moins sûr que c’est encore une bonne chose. Outre le fait que les 3 écoles du Campus MTL n’avaient pas leurs semaines de relâche en même temps, l’idée de départ était de pouvoir maximiser le focus des joueurs sur le football, maintenant que leur session était complétée, et de pouvoir pratiquer dehors, au CEPSUM. La réalité c’est que plusieurs joueurs ne peuvent être présents pour cause de session d’été, de stage, d’emploi d’été et de saison des mariages.
Ce qui fait que sur potentiel d’une centaine de joueurs, seulement une cinquantaine était présent, dont 16 recrues.
Les quarts-arrière :
Joueurs présents : #12 D. Morand, #14 Doc Archambault, #1 B. Pelletier. 
Vous n’en avez peut-être pas entendu parler, mais les Carabins ont un nouveau coach des QA. Un certain Antoine C. Mes connaissances techniques du football étant assez de bases, je ne risquerai pas de vous faire croire que j’ai remarqué un réel changement dans la mécanique de nos quarts suite à l’arrivée de Coach Antoine. Par contre, l’implication de celui-ci auprès de l’ensemble des joueurs offensifs était convaincante.
Contrairement à l’an passé, il n’a aucun suspense sur qui sera la QA #1 de l’équipe. Dimitri est clairement aux commandes de cette équipe. Il semble avoir travaillé sur la vélocité de ses lancers durant la saison morte. Car du haut de la section 3, ses longues passes me semblaient plus fortes, plus rapides et surtout plus loin. Cet aspect était clairement la faiblesse de Dim l’an passé.
F. Paquette-Perreault pourrait peut-être venir brouiller les cartes au camp d’automne. Présent au CEPSUM, il n’était pas en uniforme. Il a tout de même pris part à quelques exercices avec les trois autres QA de l’équipe. Pour ce que j’ai vu, il n’a rien perdu de ses qualités athlétiques. Ses passes étaient fortes, rapides et précises. À moins de circonstances inconnues de l’auteur, il sera en uniforme lors du match d’ouverture.
E. Parr ne serait plus avec l’équipe.
Ligne offensive :
Joueurs présents : #54 MA Lemay, #55 S. Laurin, #57 A. Dansereau #59 B. Philogène, #60 D. Sévigny, #65 L. Boh, #66 PO Lestage, #67 F. Bessette, #68 MA Houde et les recrues #52 G. Turcotte, #62 P. Boucher et #64 W.Moses.
Rien n’est plus difficile que d’évaluer la performance de joueurs de ligne offensive pendant une pratique pour un profane comme moi. Par contre, l’arrivée de coach Antoine C. semble avoir donné une nouvelle saveur à la ligne. Elle semblait plus rapide et mobile. Déjà en début de camp, ils pratiquaient des formations que je n’avais jamais remarquées.
Les recrues P. Boucher et W. Moses risquent de causer des surprises. Je n’oserais pas dire qu’ils seront partants d’ici la fin de la saison, mais j’ai l’impression que l’on va les voir plus souvent qu’à leur tour.
A. Dansereau, l’énigmatique B. Philogène et PO Lestage n’étaient pas habillés.
Receveurs :
Joueurs présents : #6 JS Chamberland, #25 J. Pierre, #38 A. Chabot, #80 S. Losier, #83 R. Major-Dagenais, #86 N. Dionne et les recrues  #13 C. Chabot, #84 M. Renault.
Avec le départ de R. Cibasu, Pocket Rocket et le sympathique roux trifluvien, F. Thompson j’étais curieux de voir quels seraient les receveurs qui allaient se démarquer pour tenter de se mériter un des postes de partants disponibles. Malheureusement, seulement 8 joueurs étaient présents. Et de ces 8, seulement 7 étaient habillés. S. Losier pratiquait, sur les lignes de côté, sans équipement, avec K. Kaya, T. Fiske-Casault, A. Mailhot et R. Dejean.
JS Chamberland et la recrue C. Chabot ont été les deux receveurs qui sont sortis du lot. Chamberland a la shape de l’emploi, il pratiquait à la position de LM Normandin, toujours sur les bancs d’école jusqu’à la fin juillet pour compléter son DESS en comptabilité. En ce qui concerne la recrue C. Chabot, il m’a énormément fait penser au jeune retraité G. Paquet. Malgré sa petite taille, il a réussi à s’imposer par sa rapidité et des mains sures. Il a du chien. Il a d’ailleurs été le récipiendaire du plus bel attrapé de la journée que vous pouvez voir dans le résumé vidéo des Carabins. Il verra du terrain rapidement, c’est une évidence. 
Porteurs de ballon et FB :
Joueurs présents : PB : #5 K. Dubois, #22 J. Kankolongo, #27 JC Dazouloute, #33 R. Malki. FB : #4 L. Sem, #28 M. Joubert, #35 A. Demers, #41 S. Chenier.
À tous les ans, dès que je reçois la liste de présence, mon plaisir est d’identifier les MIA, les joueurs qui ne sont pas présents et que l’on n’a pas venu venir. Comme je le disais au début de ce texte, à cause des multiples « absences justifiées » il m’est de plus a plus difficile de dire avec certitude quel joueur n’est plus avec l’équipe. Par contre, quand une recrue porte le numéro d’un joueur établi, c’est souvent un bon indice. Donc, quand j’ai vu que le FB recrue L. Sem portait le #4 de S. Makwanda, j’ai commencé à stresser.
Pour ceux qui se demandaient, R. Malki est totalement rétabli de sa blessure à la cheville (ou ischio ou les deux) et il n’a rien perdu de sa vitesse. Il était de loin le joueur le plus rapide sur le terrain ce soir-là. Il sera le porteur de ballon #1 de l’équipe. Le PB de deuxième année K. Dubois ne s’est pas fait des amis pendant la pratique. À plusieurs reprises il était au centre « d’altercations » avec des joueurs de l’unité défensive. On ne pourra pas lui reprocher de manquer d’intensité.
En bon disciple de M. Trestman, ne soyez pas surpris que l’un des apports à l’attaque de coach Antoine C. soit une surutilisation des FB. Plusieurs jeux les impliquant ont été pratiqués lors de ma visite.
La nomination de J. Hogan comme responsable des porteurs de ballon semble avoir amené une nouvelle dynamique au sein de cette unité. Il est intense et très vocable. Avec Coach Byron, il est celui que l’on entendait le plus sur le terrain.
Mon appréciation de la défensive sera en ligne un peu plus tard cette semaine.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines