Magazine Culture

Critiques Séries : Game of Thrones. Saison 8. Episode 5.

Publié le 14 mai 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Game of Thrones // Saison 8. Episode 5. The Bells.


Il faut que l’on parle. Que l’on parle de la qualité plus qu’étrange de cette saison 8 de Game of Thrones. Alors que l’épisode précédent était décevant mais pardonnable dans une certaine mesure, cet épisode ne raconte rien de particulièrement intéressant et surtout ne parvient pas à créer de l’émotion alors qu’il regorge de scènes abominables où des personnages emblématiques de la série meurent. On aurait dû pleurer à la mort de Cersei et Jamie, mais il ne se passe rien. Le moment est presque étonnant car j’aurais espéré justement que la série sache faire partir de tels personnages de façon digne, mais non. Même les larmes de Cersei, regardant King’s Landing être détruite par le dragon de Danny n’offre rien. L’horreur de cet épisode est un spectacle sans véritable fondation, qui ne semble jamais réellement chercher l’émotion mais simplement nous en mettre plein la vue. Mais si HBO a fait des économies sur les scénaristes pour tout mettre dans les effets visuels, alors rendez moi le Game of Thrones que j’ai pu aimé pendant plusieurs années, pas ce trucs qui semble avoir été écrit sur un coin de table sur un brouillon. Le jeu de cet épisode est de démontrer qu’il n’y aura pas de gagnants, que le plan de Tyrion ne fonctionne pas vraiment, que les personnages vont mourir un à un et qu’au final, il ne restera que cette image de Arya, sur un cheval blanc maculé de sang.

D’ailleurs, cette scène finale de l’épisode aurait presque pu servir de séries finale. Après tout, ai-je envie de voir plus de choses dans Game of Thrones ? Non. Je n’attends pas le prochain épisode (qui sera le dernier de la série) avec impatience. Je viens tout de même de me taper une heure et demie d’un truc qui est visuellement impressionnant, mais qui ne brille pas pour autant. S’il fallait attendre huit années pour se retrouver avec un tel épisode, je dois avouer que je suis déçu. J’avais tellement d’espoirs en cette saison 8 et pourtant, dans cet épisode il y a aussi de jolis moments. Comme quand Cersei retrouve Jamie, il y a quelque chose qui se passe mais rien de très émotionnellement riche non plus. Quand Jon repousse Danny, il y a là aussi un joli moment qui prépare le terrain pour la suite. Mais au delà de ça, je dirais que cet épisode manque de pas mal d’éléments narratifs qui pourraient supplanter le reste et éviter de faire de cet épisode un feu de joie monstrueux. Car c’est un peu ça. On a alors l’impression de regarder les incendies en Californie, avec un peu plus de violence puisque notre dragon préféré tue tout le monde. Danny est impitoyable et Varys avait raison. Ce dernier est d’ailleurs le premier à mourir de la bouche enflammée du dragon dans cet épisode, pour un résultat encore une fois qui manque cruellement d’émotions. Game of Thrones reste plutôt fidèle à elle-même mais pour un résultat assez médiocre ici, manquant de dialogues intéressants et intelligents, de vraies stratégies.

Note : 3/10. En bref, au delà de l’aspect visuel sympathique de l’épisode, celui-ci manque à tous ses devoirs.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte