Magazine Médias

What’s your name? Jason Isaacs

Publié le 14 mai 2019 par Bigreblog

Bonjour la blogo!

Pour cette semaine, j’avais très envie d’un peu exorciser mon obsession soudaine pour une série dont je dois encore vous parler (je cherche les mots pour ne pas paraitre trop groupie).

Du coup, pour ce ratage total annoncé, je vais aujourd’hui vous (re)présenter un acteur anglais que j’adore, que j’aime, avec qui j’adorerais boire un coup à l’occasion.

Son nom? Jason Isaacs. 🙂

Jason Isaacs, né en 1963 à Liverpool, est un acteur et producteur anglais.

What’s your name? Jason Isaacs

Troisième sur une fratrie de quatre fils, Jason est éduqué dans une famille juive profondément pratiquante. La religion aura une forte importance durant son enfance à Liverpool.

A l’âge de 11 ans, il déménage avec sa famille dans l’Ouest de Londres et étudie à Elstree. Victime d’antisémitisme et de harcèlement scolaire, Jason dira plus tard avoir utilisé son expérience d’adolescent pour jouer les personnages mauvais et négatifs de sa carrière d’acteur.

Pour suivre l’exemple de ses trois frères, respectivement docteur, avocat et comptable, il s’engage à la Bristol University pour étudier le droit. Dans le même temps, pourtant, il commence à s’intéresser à la comédie et participe aux pièces de théâtre organisées par son université.

En 1985, Jason obtient son diplôme de droit et part étudier la comédie à la Central School of Speech and Drama.

Les débuts à l’écran

Immédiatement après avoir terminé sa formation d’acteur, Jason apparait à la télévision, en 1989, dans The Tall Guy, puis dans Inspecteur Morse ou encore Highlander (en 1993).

Au cinéma, son premier grand rôle est dans Event Horizon avec Laurence Fishburne en 1997; puis dans Armaggedon aux côtés de Bruce Willis. Son rôle, qui était censé être plus conséquent, a dû être réduit pour qu’il puisse dans le même temps tourner le film Divorcing Jack.

En 2000, Jason incarne l’antagoniste de Mel Gibson dans The Patriot. Pour couper court aux nombreuses comparaisons entre ce rôle et celui de Ralph Fiennes dans Schindler’s List, il décide donc de casser les codes, et incarne une drag-queen dans son projet suivant, Sweet November.

En 2001, on peut également le voir dans Black Hawk Down et, l’année suivante, dans The Tuxedo avec Jackie Chan, dans lequel il parodie gentiment le rôle de James Bond. En 2002, il est aussi le narrateur (et le Dr Birkin) du premier opus des films de Resident Evil.

My father will hear about this!

De 2002 à 2011, Jason enfile la cape et la perruque de Lucius Malfoy dans les films Harry Potter. Ne connaissant les romans que de nom avant son audition, il a avoué avoir dévoré les quatre premiers tomes dans les jours qui ont suivi.

Il a aussi admis avoir quelque peu « supplié » J.K. Rowling de faire sortir son personnage d’Azkaban dans le septième tome, afin d’avoir encore un petit rôle à jouer dans les derniers films de la saga.

Très proche de Tom Felton, qui incarne son fils Draco dans la franchise, Jason lui envoie encore des messages d’anniversaire et se plait à le rencontrer quand ils se trouvent dans la même ville. Tom l’appelle toujours d’ailleurs « Father ».

(Pour l’anecdote, il a aussi fait la voix (modifiée bien sûr) du Basilisk dans Chamber of Secrets.)

Durant la même période, il incarne le Captain Hook dans Peter Pan (2003), puis prête sa voix au Commander Zhao dans Avatar sur Nickelodeon (2005).

En 2006, il est nommé aux Golden Globes pour son interprétation de Marc Brydon dans The State Within.

Don’t live long and don’t prosper

Après plusieurs passages sur scènes, utilisation de sa belle voix (notamment dans Cars 2) et apparitions sur écrans, on retrouve Jason en 2012 dans Awake, une série vite annulée sur les univers parallèles.

A partir de 2014, par exemple, il est la voix du Grand Inquisiteur de Star Wars Rebels, ce qui lui vaut un prix de Meilleur Acteur Voix.

En 2016, il retrouve Bonnie Wright, la Ginny Weasley d’Harry Potter, pour sa première réalisation. Plusieurs « anciens » ont ainsi décidé d’aider leur amie en apparaissant dans son film, intitulé Medusa’s Ankles.

En décembre de la même année, les fans l’ont vu incarner le Dr Hunter « Hap » Percy dans la série Netflix The OA.

En 2017, il enfile alors l’uniforme de Starfleet dans la spin-off et préquelle annoncée, Star Trek Discovery. Son personnage, le Capitaine Gabriel Lorca, est plus complexe qu’il n’y parait. Jason décide cependant de lui donner un accent du sud-américain (en hommage à l’interprète du Dr Leonard « Bones » McCoy de la série originelle) plutôt que son accent anglais, afin d’éviter les comparaisons avec Patrick Stewart, interprète inoubliable du Capitaine Jean-Luc Picard.

Et sinon?

Et sinon, Jason Isaacs est de ces têtes que j’adore retrouver, parce que malgré son habitude certaine à jouer des salopards, il le fait si bien et avec tellement de classe et charisme qu’on lui pardonnerait tout.

Il faut dire qu’en plus d’une voix vraiment agréable, le monsieur a aussi de très beaux yeux bleus. 😛 Étonnant donc que Lucius Malfoy ait été élu parmi les Personnages Fictionnels les plus Sexy, n’est-ce pas? 😛

Mais bref. J’aime beaucoup Jason, comme acteur (il est excellent dans tout, vraiment), mais aussi comme personne, car contrairement à ses personnages, c’est un chic type avec un sacré sens de l’humour.

En gros, je l’aime, mon Papa Malfoy. 😉


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte