Magazine High tech

Après Google et Android, Huawei se voit supprimer l’accès à Windows par Microsoft

Publié le 23 mai 2019 par _nicolas @BranchezVous

Après le décret du président américain la semaine dernière, Donald Trump, plusieurs constructeurs ont tourné le dos à Huawei : Google, Intel et Qualcomm notamment. En vertu de cette décision du gouvernement, Huawei, considéré comme entreprise à risque, perd le droit d'établir des relations commerciales avec les entreprises américaines. Le géant Microsoft est le dernier à suivre le wagon, en mettant également fin à ses ventes de PC estampillés Huawei.

Microsoft entre à son tour dans la fronde anti-Huawei

Microsoft a donc retiré la vente des ordinateurs de Huawei de sa boutique en ligne aux États-Unis. Résultat : il est désormais impossible de passer commande d'un MateBook X ou d'un MateBook 13 à partir de la boutique en ligne de Microsoft.

Toutefois, le cache du site permet toujours d'accéder à la page de tous les produits retirés de la vente. Pour le moment, les magasins physiques de Microsoft n'ont pas encore appliqué cette règle, car plusieurs stocks des ordinateurs Huawei restent encore à écouler.

Pour le moment, Microsoft n'a pas encore donné de plus amples informations sur sa décision. Mais cette mesure semble aller dans le sens de du décret de la Maison Blanche. Quoi qu'il en soit, Huawei a de quoi s'inquiéter, car cette interdiction touche également les mises à jour et les licences Windows 10. Et si l'on s'attend à ce que le géant chinois mette en place un système d'exploitation mobile totalement indépendant d'Android (HongMeng OS), il est assez difficile de concevoir que le géant proposera ses MateBook sous Linux.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine