Magazine Bien-être

L’ortie, une amie dans votre jardin

Publié le 05 juin 2019 par Acouphene
Si sa réputation n’est pas au beau fixe chez les jardiniers, les promeneurs ou les enfants, l’ortie a pourtant beaucoup à apporter si on se donne la peine de l’utiliser : en plus d’être un légume délicieux à redécouvrir, elle est dotée de nombreuses propriétés…. Présente dans toutes les régions de France et bien au-delà, c’est une des plantes médicinales les plus communes : de plus elle est si bien connue de tous qu’il n’y a aucun risque de confusion lors de sa cueillette…

L’ortie: des propriétés innombrables

Elle est connue et citée dans les écrits datant de l’antiquité pour ses propriétés cicatrisante, anti hémorragique et comme un fortifiant exceptionnel. Les propriétés des feuilles, des graines et des racines sont légèrement différentes : L’ortie, une amie dans votre jardinSes graines, récoltées à l’automne et séchées, sont utilisées pour renforcer le système immunitaire et garder la forme en hiver. Sa racine possèderait des propriétés sur l’hypertrophie bénigne de la prostate. Mais ce sont les feuilles qui sont les plus utilisées… Les feuilles de l’ortie contiennent de nombreuses vitamines, dont la vitamine C, vitamine K et provitamine A, des flavonoïdes, des minéraux et oligo éléments, (notamment calcium, magnésium, silice, zinc et fer). La silice que l’ortie apporte permet d’augmenter la fixation des minéraux qu’elle contient. L’apport de minéraux par une plante comme l’ortie permet parfois de relancer la minéralisation, car celle-ci apporte non seulement l’oligo élément recherché, mais aussi tous ses cofacteurs indispensables à son utilisation par l’organisme. Elle peut alors potentialiser tous les apports minéraux et surtout les mettre à disposition totale de l’organisme pour leur utilisation. Elle est associée fréquemment avec succès au traitement de l’anémie. L’ortie apporte également des acides aminés. Elle est très riche en chlorophylle, bénéfique pour la flore intestinale. L’ortie bénéficierait également d’une action dans la prévention et la réduction des calculs biliaires. Elle possèderait également une légère action hypoglycémique. L’ortie est également utilisée traditionnellement pour soulager les symptômes de la rhinite allergique, ou rhume des foins. Elle posséderait des propriétés anti allergiques intéressantes. Ses propriétés diurétiques sont intéressantes en cas d’œdème et de rétention d’eau. C’est donc également une plante dépurative au niveau rénal, régulièrement employée pour soulager les douleurs rhumatismales. Son action détoxifiante est également bénéfique pour tous les problèmes de peau : acné, eczéma…. Sa richesse minérale et vitaminique en fait un tonifiant hors pair. Le magnésium qu’elle apporte lui permet aussi d’apaiser les tempéraments nerveux, de favoriser un meilleur sommeil et même d’apaiser les règles douloureuses. La silice qu’elle contient en fait une alliée incontestable des os et des dents, mais aussi de la peau et des ongles qu’elle renforce. Son action hémostatique peut être intéressante pour stopper les saignements de nez, ou atténuer des règles hémorragiques.

Comment utiliser l’ortie ?

L’ortie, une amie dans votre jardinOn peut la trouver en extrait liquide, ampoules ou teintures mères, en poudre ou en gélule. L’utilisation sous forme de teinture mère est la plus efficace pour profiter au mieux de ses bienfaits sur la santé, mais il est bien sûr possible de varier les formes d’apports. Son utilisation est déconseillée chez les personnes souffrant de pathologies rénales et chez les personnes sous anticoagulant. Mais l’ortie est aussi un légume qui se cuisine : il y a bien sûr la traditionnelle soupe ou velouté, mais il existe bien d’autres recettes à découvrir… L’ortie peut remplacer avantageusement les épinards dans toutes les recettes classiques : quiches, gratins, tourtes, en sauce pour accompagner des pâtes…etc. L’ortie peut aussi se cuisiner en pesto, cakes ou terrines. Ses graines peuvent aussi utilisées comme condiments, mélangées à part égales avec des feuilles d’ortie séchées et du sel. Une fois le mélange broyé très finement, c’est un moyen d’assaisonner sainement divers plats toute l’année. Enfin, l’ortie est également utilisée comme soin de beauté, en lotion tonique pour la peau et les cheveux. On peut préparer une décoction assez concentrée à utiliser immédiatement sur la peau. Pour les cheveux, on peut laisser macérer 3 semaines racines et feuilles d’orties dans de l’alcool fort ou mieux, du vinaigre de cidre, pour obtenir un vinaigre de toilette. Une fois filtrée, la préparation est à utiliser sur le cuir chevelu uniquement. Pour la peau, on préférera une macération dans de l’huile ; attention à bien laisser sécher les feuilles quelques heures avant de les laisser macérer, pour ne pas voir moisir la préparation… On vous l’accorde, l’ortie n’est pas d’un abord facile, mais elle a tout pour vous séduire, non ? Article rédigé par Marie Chetaille, Naturopathe
**************
*****

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Acouphene 11818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine