Magazine Culture

Critiques Séries : The InBetween. Saison 1. Pilot.

Publié le 06 juin 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

The InBetween // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Les séries estivales policières avec un twist fantastique, ce n’est pas nouveau. L’an dernier déjà NBC avait proposé Reverie, un échec total en long et en large malgré la présence de Sarah Shahi. Cette année c’est au tour de The InBetween de tenter de se faire une place et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est… très mauvais. C’est Moira Kirland (Médium, Castle, Madam Secretary) qui s’est chargée de la création de cette série à l’envergure étrange. Les séries policières où une femme voit des morts et permet alors d’aider à résoudre des crimes, ce n’est pas spécialement mauvais. Après tout, on a déjà eu l’excellente Medium pendant plusieurs années sur NBC et je regrette presque qu’elle ait été annulée. Cependant, The InBetween n’est pas Médium et elle ne le sera probablement jamais. A commencer par le casting, où n’est pas Patricia Arquette qui veut. Harriet Dyer (No Activity) tente de faire le boulot mais son personnage n’est pas suffisamment solide pour réellement donner envie de la suivre pendant toute une saison. D’ailleurs, ce premier épisode délivre une affaire assez classique, déjà vu, où l’ensemble ne mène finalement pas à grand chose de très original. Malgré le côté fantastique du produit qui a du potentiel, la formule que cet épisode suit est bien trop mécanique pour donner l’impression que cela pourra un jour évoluer et donner quelque chose de plus personnel.

Cassie, une jeune femme dotée d'un don de clairvoyance extraordinaire, qui lui permet de voir et de communiquer avec les morts, accepte d'aider un flic de la police de Los Angeles et un ex-agent du FBI abîmé par la vie à résoudre les crimes les plus troublants.

Car ce qui fonctionnait dans Medium c’était le lien que la série pouvait créer entre la famille de l’héroïne et le téléspectateur. Ici, on sent que le téléspectateur n’est pas invité à prendre part aux affaires et ce ne sont pas quelques frissons artificiels créés par les apparitions qui vont changer grand chose. C’est ce que l’épisode tente de faire avec son cliffangher, suggérant alors une intrigue à suivre sur toute la saison. Mais là aussi, ce cliffangher n’est pas suffisamment solide car c’est vu et revu en mieux ailleurs. A certains moments, la mise en scène de la série n’aide pas non plus à prendre part aux hostilités. On a l’impression de voir n’importe quelle autre série policière (notamment Unforgettable, même si pour le coup cette dernière avait su se rebooter en saison 2 et était devenue pour moi un vrai plaisir coupable). Mais Harriet Dyer n’est pas Poppy Montgommery non plus. Finalement, je ne retiens pas grand chose de ce premier épisode si ce n’est que je me suis terriblement ennuyé. Le casting cabotine et n’offre rien de très extravagant non plus, ce qui ne permet pas de s’impliquer dans la série comme on devrait avoir envie de le faire si celle-ci était plus passionnante et palpitante.

Note : 2/10. En bref, du procédural cliché et déjà vu dans une ambiance fantastique particulièrement ennuyeuse.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte