Magazine Voyages

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

Publié le 07 juin 2019 par Didier @PAPOLEMO

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

C'est donc par une autre facette de mon voyage, loin du tumulte d'Osaka ou de Tokyo, que je rejoins Kôya-san, la "Montagne sacrée" haut lieu du bouddhisme ésotérique de la branche "Shingon" (parole de vérité)

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

C'est l'une des 13 écoles du japon, fondée il y a 12 siècles, par le non moins célèbre moine Kûkai (Mer de vacuité), connu aussi sous son nom posthume de Kôbô Daishi (grand instructeur de la loi) et l'un des principaux courants du bouddhisme japonais, c'est dire son importance.

" La vérité, c'est connaître son propre esprit tel qu'il est vraiment ".

Une croyance dit que Kôbô Daishi ne serait pas mort, mais qu'il serait rentré en méditation pour l'éternité afin d'assurer la délivrance de toutes les créatures vivantes.

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueSHUKUBÔ : SAIZEN-IN

L'entrée du monastère en impose, avec son jardin, son joli vase. On ressent une grande quiétude dans ces lieux emprunts d'histoire, qui suscite le respect . C'est çà que j'apprécie le plus au japon : le silence, le calme, ce que j'appelle la "zenitude".

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

Bien que simplissime, la salle est grande, belle, et bien décorée ; au fond, un immense paravent noir recouvert de "kanji". D'un côté, des cloisons coulissantes en bois et en papier, appelle "Shoji" : de l'autre, des portes coulissantes peintes, nommées "Fusuma". Ces cloisons sont très fragiles, et il convient de faire très attention en les maniant, afin de ne pas les abîmer.

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueShôjin-Ryôri 精進料理

C'est ce que l'on appelle la cuisine végétarienne des moines ; en effet, le bouddhisme recommande une alimentation strictement végétarienne. A Kôya-san, cette cuisine est originaire de Chine. Les mets servis sont basés sur 3 principes :

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueKÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

Une fois le grand prêtre et les moines installés, la cérémonie peut commencer : elle se déroule principalement par la lecture des sutras et la récitation des mantras . Le ton et la voix sont graves et monocordes. Elle dure environ 30 mn.

Même si évidemment, on ne saisi pas la signification de ces paroles sacrées, assister à ce rituel est une expérience à vivre, que je ne regrette pas.

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

Mais je pense qu'il faut essayer de se mettre à la place des initiés le temps de cette cérémonie, pour comprendre l'intensité de ces prières, surtout quand on a compris l'essentiel de ce que représente un mantra :

" le simple fait de les réciter a pour résultat d'éloigner de notre esprit toute idée du mal, et de notre corps toute menace de danger ou de maladie. Les plus conseillés, et les plus faciles à retenir sont les mantras destinés à anéantir notre Karma négatif, et à accélérer nos progrès vers la libération définitive, ou à nous préserver des maladies ou des tentations des esprits maléfiques, etc... L'essentiel c'est de les apprendre par coeur et les réciter en des circonstances appropriées "

Bien entendu, impossible de tout voir, tout visiter, mais il y a des incontournables...Ou pas !

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueCHUMONKÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueKÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

DAITÕ (Grande pagode)

Maintes fois incendié, cet élément central du complexe date de 1937, et sa hauteur est de 49 mètres. L'intérieur comporte des bouddhas et des peintures du bouddhisme Shingon.

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueDANJÔ GARAN : DAITÕ

MIE-DÔ (Pavillon des portraits)

Résidence supposée de Kôbô Daishi ; bâtiment ouvert 1 fois par an, la veille du 21/3, date de son entrée en méditation

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueMIE-DÔ (Pavillon des portraits)

TÔRÔ-DÔ (Pavillon des lanternes)

Il y a près de 10000 lanternes (oui, oui !) 3 de ces lanternes offertes par des empereur trestent allumées en permanence (photos interdites)

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueLA PAGODE TAHÔ-TÔ

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueSANNÔ-IN

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueHASU-IKE (étang de lotus)

KONDÔ (Pavillon d'or)

Souvent incendié également, celui-ci date de 1932 ; il renferme le bouddha de la médecine et les principaux services bouddhiques ont lieu ici.

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueDANJÔ GARAN : KONDÔ (Pavillon d'or)

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueAIZENDO

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueSTUPA OUEST SAITO

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueCLOCHE DAITO

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastiqueOKU-NO-IN

KÔYA-SAN : 1 Journée au coeur de la vie monastique

LA GRANDE NECROPOLE DE OKU-NO-IN

Au delà des 4 saisons qui ont chacune un charme certain, il peut être très intéressant de venir lors d'un des 4 Matsuri (festivals)

- Aoba Matsuri : le 15/6 : Naissance de Kôbô Daishi : chars, danseurs, lanternes...

- Kôya No Hi Matsuri : 1er dimanche de mars : Cérémonie du feu, destinée à accueillir le printemps

- Kyusho Mieku : 21 mars : commémoration de l'entrée de Kôbô Daishi dans la méditation éternelle : fleurs, bougies, chants, danses.

Plusieurs moyens de transport permettent d'accéder au site; Plutôt que d'en donner qu'un seul, je joins le lien qui vous donne tous les détails, tous les renseignements. C'est par ici ---------->


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier 851 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine