Magazine France

#Chouard, cette bouse qui fait le buzz. Sur Le Média. Avec la bénédiction de #Soral #antisémitisme

Publié le 11 juin 2019 par Gédécé @lesechogaucho

On vous avait pourtant prévenus, à propos de la toxicité mentale de Chouard... Mais cela n'a visiblement pas suffit. En tous cas, il faut croire que YY a eu le nez fin, et que cette histoire lui donne amplement raison, à propos du non intérêt de discuter avec les nazis et leurs petits passeurs de plat favoris... auxquels Le Média, après Sud radio, a déroulé le tapis rouge brun, avec le succès que l'on sait. Beau résultat que voilà :

Et pour qu'on ne m'accuse pas d'avoir tronqué la citation, ou de l'avoir extraite de son contexte, le voici, in extenso :

" On est régi par la loi Gayssot, donc un raciste ou un négationniste ne peut pas expliquer pourquoi il l'est ", pointe Denis Robert. " On peut discuter de cette loi, dire qu'on n'est pas d'accord, mais... Je te pose la question autrement, est-ce que tu as un doute personnel sur l'existence des chambres à gaz ? "

" Mais qu'est-ce que c'est que cette question-là..., s'agace Etienne Chouard. " Ce n'est pas mon sujet, j'y connais rien, moi. "

" Tu ne peux pas répondre "J'y connais rien" ! "" Bien sûr que si ! Alors je vais te dire "Je n'ai aucun doute''. Juste, je n'y connais rien. Je dis que je n'ai aucun doute, sinon je suis un criminel de la pensée. Il y a un truc déconnant, là. On demande aux gens d'être sûrs, d'avoir une certitude, sur un sujet qu'ils ne connaissent pas. "

Mais Denis Robert n'est pas satisfait de la réponse apportée par son interlocuteur : " Ce n'est pas que tu es un criminel, c'est qu'à ton niveau de popularité, avec ce que tu fais, les procès en sorcellerie qu'on te fait, je trouve dingue que tu dises que tu ne sais pas et que tu n'as pas pris le temps de te renseigner depuis sur le sujet. "

" Sur les chambres à gaz ? Ce n'est absolument pas mon sujet, je n'ai pas pris le temps du tout ", répète Etienne Chouard.

" Le confusionnisme c'est ça, c'est ce qu'on te reproche. A un moment donné, sur ces questions-là, il faut que tu sois d'une grande intransigeance et d'une grande clarté ", souligne Denis Robert.

" Que je dise quoi ? Que je dise ''les chambres à gaz ont existé'', de manière tranchée, non ambiguë ? " répond Chouard. " Je peux le dire si vous voulez, mais rendez-vous compte du truc. Je n'ai jamais rien lu là-dessus. "

" Je n'ai pas besoin d'avoir lu des ouvrages scientifiques pour dire que la Terre est ronde ", rétorque Mathias Enthoven, le rédacteur en chef numérique du Média qui participe également à l'interview. " Je n'ai pas besoin d'avoir lu cinquante ouvrages pour affirmer que les chambres à gaz existaient. Là-dessus, je trouve que vous n'êtes pas clair. "

" Bon bah, les chambres à gaz existaient. Mais bon, enfin... "

Denis Robert est embarrassé : " J'ai l'impression d'être un procureur, alors que ce n'est pas le but, le but est de dialoguer... "

" Oui, un petit peu, sans vous en rendre compte ! ", confirme Chouard. " Je pense à "1984'' et au crime de la pensée. Ça me fait penser à ça. Dans la description que fait Orwell du monde totalitaire soviétique, qui s'adapte magnifiquement bien à de nombreux aspects du monde actuel, il décrivait la nécessité pour Big Brother, pour quelqu'un qui veut dominer la société, de n'avoir que des oppositions contrôlées, et de définir des crimes de la pensée : il y a des choses qu'on n'a pas le droit de dire, et c'est Big Brother qui décide. [...] Tu vois bien que c'est une manœuvre pour me discréditer, pour que je ne puisse pas parler de mon sujet. Comment ça se fait que ça arrive dans la conversation ? Ce n'est pas mon sujet du tout ! "

" Ce qui m'avait donné envie de faire cette émission, c'était de voir la violence des attaques dont tu étais l'objet ", insiste Denis Robert, justifiant son interrogation : " Ce qu'on te reproche c'est le négationnisme, de donner la parole aux négationnismes - il y a cette vidéo où [Paul-Eric] Blanrue te parle de [Robert] Faurisson - donc la question des chambres à gaz se pose. "

" Tu es tellement attaqué là-dessus que je me dis qu'à un moment donné, Etienne Chouard va prendre un bouquin, lire "la Destruction des juifs d'Europe'' de Raul Hilberg par exemple. Cette violence qu'il y a contre toi naît de ce type de réponses que tu nous fais. "

" Je vois probablement cela d'un autre point de vue que vous ", élude l'essayiste. " Sur cette histoire de chambres à gaz, s'il est si grave d'en douter, ne suffirait-il pas d'en produire la démonstration contre ceux qui nient, comme pour le racisme ? Pourquoi faut-il discréditer sans avoir à produire la démonstration ? "

" Va falloir bosser ça... ", finit par admettre Chouard, à court d'arguments, en notant les références des ouvrages conseillés par ses interviewers. ( source)

" Bosser ça " ? ... Fais donc comme si personne ne l'avait fait avant toi, méchant virus... Et de plus qualifiés, encore ! Fais nous donc ton Faurisson, tiens, toi aussi... (t'es prof, vraiment ? ).

En tous cas, il peut être content, Denis Robert... Voilà une bouse qui fera le buzz. Mais n'était-ce pas là le seul résultat escompté, loin de toute préoccupation déontologique, éducative et pédagogique, ou politique ? Avec Chouard, le pire est toujours assuré, pourtant. Ce n'est pas comme si on ne savait pas !

Et devinez qui vient à la rescousse du pape d'un confusionnisme qui ressemble de plus en plus à un révisionnisme ?

#Chouard, cette bouse qui fait le buzz. Sur Le Média. Avec la bénédiction de #Soral #antisémitisme

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte