Magazine Humeur

653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019

Publié le 12 juin 2019 par Ahmed Hanifi

653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019
653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019Nous avons entamé vendredi 7 juin un périple délié de toute heure et de jour, enfin presque. Nous sommes partis en début d’après-midi de M. Notre petite ville se situe à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Marseille. En Algérie, l’extraordinaire mouvement populaire continue, toujours en force. Sur le site d’El Watan (daté samedi 8) on peut lire cet extrait d’article : «  Les manifestants ont également scandé leurs slogans habituels, tels que «Klitou lebled ya sarakin» (Vous avez ruiné le pays, voleurs), «Gaïd Salah dégage !», «Djeich chaab khawa khawa, Gaïd Salah maa el khawana !» (Armée peuple, frères, Gaïd Salah avec les traîtres)… » En France, après avoir saturé les infos avec le 75° anniversaire du débarquement, on ne parle que de la coupe du monde femmes, avec à 21 h au Parc des Princes : France – Corée du Sud. Le ciel était entièrement dégagé et la température agréable, une vingtaine de degrés. La veille j’avais fait le plein de carburant du camping-car que nous avons baptisé il y a quatre ans, Le Nomadeur. Nous avons traversé Valence, Vienne, Lyon. Peu avant cette dernière ville nous avons intégré l’autoroute A6 afin de passer la nuit sur une de ses aires de repos. Et c’est à hauteur de la ville de Saint-Georges de Reneins que nous nous sommes arrêtés, devant le plan d’eau de l’aire qui s’appelle Boitray. Il y a un « Autogrill » fermé, et une dizaine de semi-remorques. Trois gouttes sont tombées durant la nuit. Nous reprenons la route vers 10 heures, jusqu’ au nord de Moulins où nous faisons une pause-déjeuner vers 13 heures dans le centre commercial Leclerc. À Bonny sur Loire nous faisons le plein (il est à 1€37), km 117622. 653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019Nous retrouvons la région parisienne dont les routes tentaculaires sont toujours encombrées de véhicules en tous genres. Arrivés à Le T. à 18h30. Nous avons roulé 800 km. Le ciel est couvert, il pleut un peu. Et il ne fait pas chaud. Voilà retrouvée toute la famille… 653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019 Dimanche, nous sommes allés en des lieux chargés de souvenirs très anciens : Soisy-sous-Montmorency, Eaubonne, Enghien-les Bains… le lundi (de Pentecôte) nous l’avons passé au Jardin d’acclimatation… pour les enfants. 653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019

653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019

Gare du nord

Mardi, hier, j’ai retrouvé mes amis El H. et M. à Paris. Nous ne nous étions plus vus depuis plus d’un an. Ensemble nous nous sommes rendus au cimetière du Père Lachaise où se déroulait un hommage à Maurice et Josette AUDIN.
_°°_°°_°°_°°_ Sur FB : HOMMAGE À MAURICE ET JOSETTE AUDIN
653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019
653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019
L’hommage eut lieu hier, mardi 11 juin. À 16 heures nous avons commencé à pénétrer dans le cimetière du Père Lachaise, derrière la place Gambetta très animée, par la rue des rondeaux, sous une pluie légère. Nous n’avions pas tous prévu de protection. Quinze minutes plus tard l’hommage à la famille Audin commençait près du Mur des Fédérés, organisé par l’Association des amis de Maurice Audin. Il y a 62 ans jour pour jour Maurice Audin était enlevé de chez lui à Alger par des parachutistes français et torturé à mort. Son corps ne sera jamais retrouvé.
653_ Périple 2019_ 1 _ Paris, le mercredi 12 juin 2019
Il y a dans le cimetière, deux centaines de personnes. Je reconnais nombre de militants ou proches du P.C., des membres du FFS…Auprès de Michèle et Pierre Audin on reconnaît Cédric Villani, Pierre Mansat, Gilles Manceron me semble-t-il, Edwy Plenel, des élus de la mairie du 20°, l’adjoint de Anne Hidalgo… Sadek Hadjeres n’a pu se présenter, mais son texte a été lu. Après la dispersion, au Jardin du souvenir, des cendres de Josette Audin décédée le 2 février 2019, des hommages ont été rendus par plusieurs personnes. À la fin de la cérémonie, nous avons été conviés à poser chacun un œillet rouge sur le cénotaphe (tombeau vide). Le chant patriotique Min Jibalina a été entamé, enveloppé de Youyous. Le 13 septembre, chez elle, Emmanuel Macron, s’excusait et reconnaissait, au nom de la République française, le crime d’État.
_°°_°°_°°_°°_

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ahmed Hanifi 237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines